Les Hystériques du déneigement

Publié le par Stéphane Gendron

Depuis des semaines, Québécor s'en prend aux cols bleus et aux contracteurs privés affectés aux opérations de déneigement à Montréal et un peu partout en province. Démagogie de première ligne et ignorance colportée à outrance. La nouvelle la plus récente ce matin : une hystérique téléphone à l'Hôtel de Ville de Laval pour signaler que SA rue a été oubliée dans le cadre de l'opération de déneigement.. Puis, l'hystérique en question menace de téléphoner à toutes les heures tant et aussi longtemps qu'elle ne saura pas quand SA rue sera déneigée. Un autre exemple de "crying baby" mal léchée. Le préposé lui dit qu'il portera plainte pour harcèlement. Il a tout à fait raison. Il faut remettre à sa place ce genre de personne imbécile.

Mais ce n'est pas tout ! Au début de la saison, on se plaignait que le déneigement était trop lent. Puis dans les derniers jours, on se plaint que les opérations vont trop rapidement ! Puis, il y a ces connards qui voudraient une rue sur l'asphalte et des trottoirs sur le ciment... en plein hiver ! Ou ceux qui sont démontés de constater qu'après une tempête de neige, les routes ne soient pas "Spic & Span". Dans le jargon des politiciens derrière les portes closes, on qualifie ce genre d'individus de débiles à temps partiel.

Alors pour toutes ces bonnes gens qui n'ont d'autre chose à faire que de chialer en regardant passer la charrue, il faut bien comprendre que nous en sommes à notre à notre premier hiver depuis 10 ans. Nous approchons les 4 mètres de neige à ce jour, ce qui représente environ 12 pieds. Puis, les changements climatiques brusques constituent un défi nouveau et inédit: variation de température de 20 à 30 degrés en l'espace de 24 heures, pluie, grésil, verglas, neige, forts vents, glace, bref un mélange de marleau. Sans compter les bris d'aqueduc fréquents en cette période (à toutes les semaines, généralement la nuit ou les fins de semaines lorsque le taux horaire des employés est au double...)

Mais - certains diront que dans l'temps (années 70) on déneigeait plus efficacement. Faux. À l'époque, le parc automobile était deux fois moins important qu'aujourd'hui. Ainsi, en 2006, le Québec comptait 5 402 353 véhicules en circulation et 4 841 176 permis de conduire. Ces statistiques progressent d'environ 2% annuellement. Et toujours sur le même teritoire! Or, il est normal qu'avec de telles conditions, on ait l'impression que le déneigement soit moins efficace qu'à l'époque. Partout au Québec, le taux moyen de véhicules par tranche de 100 habitants a fortement progressé. Simplement entre 2005 et 2006, le taux est passé de 58 à 61. Donc beaucoup d'obstacles aux opérations de déneigement - toujours sur un même territoire donné.

Et nous n'avons même pas abordé la question des coûts. Une question complètement astronomique qui relève de la juridiction municipale. Qui voudra assumer une hausse de taxe pour combler un déficit relié au déneigement parce que l'on veut des rues estivales en hiver? Saviez-vous qu'un seul camion destiné au chargement de la neige coûte environ 100$ l'heure?

Moi, je ne tolère pas la critique inutile et imbécile. Je préfère la critique constructive. J'opte donc plutôt pour le respect du travail des cols bleus et des contractants. Récemment, nous étions - à Huntingdon - harcelés par un petit groupe de personnes qui s'étonnaient de voir que la neige avait rendu les rues plus étroites. Puis ce fut l'étonnement que les trottoirs ne soient pas à béton découvert. Puis l'étonnement que l'on souffle la neige sur leurs beaux terrains... On la met où la neige? Dans nos culottes?

Pensez aussi un peu à ce désaxé de Québec qui - la semaine dernière - a fait la une du Journal MédiaMatinQuébec parce qu'il faisait retirer la neige de son terrain par camions 10-roues pour être le premier à retrouver sa pelouse au printemps. Vite à Robert-Giffard ! Ça presse !

Pas compliqué: j'ai écrit une circulaire intitulé "Le Syndrôme de la Plainte" et j'ai invité les plaignards à se doter d'un billet pour le Mexique, en attendant que l'hiver passe.  Manque de respect ? Au contraire. Le leadership doit s'exercer non pas dans la complaisance mais dans la réalité. Certaines personnes - les "crying babies" - doivent être ramenés à l'ordre lorsqu'elles contribuent à pourir le tissu social au nom de leur propre égoïsme. Ce cancer généralisé que représentent les "crying babies" est malheureusement étendu à l'ensemble de la province. Phénomène évidemment qui plaît au journalisme jaune de Québécor. Je ne serai pas ré-élu en 2009? On s'en fiche comme l'an quarante!

Bon Hiver à tous !

Stéphane Gendron

Deneigement-HR-copie-1.jpg

Publié dans huntingdon

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lorraine Verona 22/02/2008 16:09

Stéphane, encore une fois, vous avez réussi à faire rire mon Barry aux larmes quand je lui ai communiqué les commentaires de Mme Goodfellow.  Sa réponse a été:  A real nut this one! and I want you to say this to Steffan (façon dont il prononce votre prénom) et je fais la traduction de ses commentaires:Quiconque qui fait du bien et qui attends une certaine reconnaissance sera très déçu puisque de nos jours, quoique l'on fasse, très peu de gens sauront attribués les mérites à la bonne personne.- fin de ses commentairesMoi, je vous dis BRAVO Stéphane.  Contrairement à certains maires qui ne laisseront que de mauvais souvenirs de leurs accomplissements durant leur mandat, VOUS aurez droit à des pages complètes qui relateront tout ce que vous avez fait pour la municipalité de Huntingdon, et avec succès!Ceux et celles de votre ville qui n'ont pas su apprécier tout le travail que vous avez fait seront conscients de leur ingratitude quand celui qui vous remplacera ne pourra même pas donner le quart de ce que vous avez donné.  Et puis, le prochain maire lui encaissera sûrement son chèque de paie et demandera même une augmentation salariale...je me demande si Mme Goodfellow est consciente de ce qu'elle a écrit.Quant à Hollywood, c'est pas pour vous (sourires), y'a trop de phoney.Lorraine qui vous souhaite à tous une très belle fin de semaine.

Y. Taupier 21/02/2008 20:25

Stéphane faut pas vous laisser déstabiliser par une CONNE!Les faits sont là pour prouver que vous avez remis HUNTINGDON sur la carte!   C'est elle qui devrait se taire et j'espère bien que quelqu'un va s'occuper de son cas éventuellement!Faut pas dire «Exit» au moindre reproche, quand on sait que ce n'est pas vrai......Vous êtes vraiment trop sensible!  Gardez votre sensibilité pour votre famille et pour le reste.....vos preuves sont faites!  Personne ne peut vous enlever cela.  Éventuellement on va vous rappeler également dans les MÉDIAS, car vous faisiez de l'ombre à d'autres vedettes mais le public ne vous a pas oublié.

loulou 21/02/2008 09:10

Je suis d'accord avec vous... moi j'habite Montréal et j'ai vu que les employés fesais leurs possibles pour déneiger le plus rapidemant possible. Le problèmes c'est les nombreuses voitures qu'il faut déplacer avant donc mettre les petites pancartes orange 24 h a l'avance (parce que c'est pas tout le monde qui comprend vite) et finalement remorquer ceux qui restent... ce qui fait que les employés attendent que la rue sois dégagée des voitures... faut pas oublier qu'ils ne peuvent faire qu'un seul coté a la fois... et franchement j'habite une petite rue et je n'ai pas eu a ma plaindre... mon copain habite huntingdon et durant les fetes j'y suis allée je n'ai pas remarqué que c'étais pas bien déneigé... j,ai vu de la neige c'est sur ... mais faut s'y attendre c'est l'hiver... en finissant j'aime beaucoup votre ville et je compte bien venir m'y installer... continuer votre bon travail... il y a des gens qui vous admire beaucoup pour votre tenacité et votre attachement a votre ville...

Stéphane Gendron 21/02/2008 13:59

Merci beaucoup Loulou pour votre compréhension et votre réalisme. maginez qu'hier, dans le journal local, une citoyenne, Helen Goodfellow, a publié une opinion au lecteur (en Anglais) m'invitant à démissionner et postuler pour un job à Hollywood. Elle mentionnait que dans les années 40, avec les Horses and Bogeys, les rues étaient mieux entretenus que sous mon Administration... Elle me demande de démissionner sur une question de déneigement. Tout ce que j'ai fait au cours des dernières années pour reconstruire l'économie de la Ville, pas un mot. Je m'interroge sur le quotient intellectuel de cette "personne". On a affaire à une bandes de cons trop souvent dans la sphère publique. Quelle merde puante et après on se demande pourquoi nos politiciens sont des restes. Pas motivant pour quelqu'un qui a un cerveau de vouloir "servir" sa Communauté. Vite Novembre 2009 ! Exit la Liberté ! Stéphane

Sylvain Lacroix 19/02/2008 21:33

Bonjour Stéphane!Je trouve que moi aussi il y a des gens qui se plaignent pour rien. Ceux qui se plaignent que les Cols Bleus qui sont dans leurs jambes pour déneiger les trottoirs avec leurs machineries sont des égoïstes. Ils ne savent pas que c'est pour leur bien que ces gens déneigent trottoirs et rues pour mieux circuler à pied et en automobiles afin de faciliter leurs déplacements ?Moi aussi je trouve que c'est des bébés brailliards gâtés qui agissent ainsi.Quand à l'hystérique qui à appellée à l'hôtel de ville de Laval,qu'elle souffre un peu. Sa rue finira bien par être déneiger un jour ou l'autre.Et puis ceux qui ne sont pas capables d'endurer l'hiver ainsi que les machineries de déneigements et qu'ils ne sont pas contents,je vais dire comme vous qu'il prennent un billet vers le Mexique je dirai même plus qu'ils prennent un billet vers la  République Dominicaine,Cuba et La Floride dont je suis là actuellement.Et quand à celui qui à fait déneiger complètement sa cour à Québec qu'il se fasse interner,ça presse comme vous dites.Au Revoir et à bientôt.Sylvain LacroixSt-Félix-de-Valois

Sylvain Lacroix 19/02/2008 19:34

Bonjour Stéphane!Dans quelle circulaire que vous avez écrit ce texte «Le Syndrome de la plainte».Au Revoir !Sylvain Lacroix