La Presse psychanalyse Sarkozy

Publié le par Stéphane Gendron

Après une soirée fantastique en famille et m'être effondré comme une bûche dans le lit, je me suis lèvé d'un bond pour lire, Cahier A de La Presse sous la plume du journaliste Alexandre Sirois : Des psys auscultent Nicolas Sarkozy. Première réaction: quelle connerie! Et bien la connerie peu sembler lointaine lorsqu'elle vient de l'extérieur. Mais non, La Presse a monté un dossier pour nous prouver que Sarkozy est un être déséquilibré et qu'il souffre d'un complexe narcissique compensatoire.

Puis, en parrallèle, on fait la liste de "ces fous qui nous gouvernent" : Hitler, Castro, Bush... J'ai constaté que mon nom n'y était pas. Et pourtant... !

Un peu plus loin dans l'article, on peut y lire le commentaire des spécialistes du cerveau:

"C’est comme s’il devait toujours prouver à la planète entière qu’il est quelqu’un d’exceptionnel, d’intelligent, de courageux, d’intéressant. Le plus grand et le plus fort. Si on doit parler d’une maladie, c’est peut-être ça."

Et ma question : vous voulez-quoi comme leaders ? Des cons en culottes courtes ?

Sarkozy répond à celui qui le traite d'enculer. Sarkozy répond à celui qui l'insulte au Salon de l'Agriculture.  Sarkozy a quitté le plateau d'une journaliste américaine qui a commencé à l'interroger sur sa vie privée et la relation avec sa femme. Où est le problème ? Sarkozy a bien fait.

Le problème avec la presse, en général, c'est qu'elle se paie la traite avec des politiciens faiblards: Jean Charest, mollusque par excellence, Dumont, un être sans image et sans saveur, Marois, qui ferait tout pour se déguiser en pauvre. Bref, on a une classe politique castrée, d'ennuques et sans envergure. Pourquoi ? Parce que la clique des médias a castré nos politiciens. On gère en fonction de ce que l'on va projetter comme image. Pas étonnant que Sarkozy passe pour un fou dans ce monde de leaders inférieurs!

Ce que nous découvrons à travers cette page d'Alexandre Sirois ce matin dans La Presse, c'est véritablement la clique des médias. Celle qui contrôle nos politiciens.

Sarkozy aura au moins le mérite de "gouverner" et je lui dis BRAVO. Au diable le sang-froid journaleux et les bienséances pour plaire à Mme Petrowski et les autres de ce monde. On ne fait pas de la politique pour se faire aimer. Entre deux élections, la démocratie, ça n'existe pas. C'est le temps de gouverner. Nos petits êtres bornés et Nanalystes ne comprennent pas ce concept.

Pour lire l'article de Alexandre Sirois, cliquez
ici.

Stéphane Gendron

 

Publié dans huntingdon

Commenter cet article

antisarkozyste 22/04/2008 16:22

j'ai trouvé cette pétition pour la déstitution de sarkozy, j'ai signé et je vous invite a signé sur www.antisarkozysme.com

A.P. 03/03/2008 19:02

C'est toujours plus facile de taper sur la tête d'un individu qui a raison que de s'assumer....ou sont donc les vrais journalistes quand on en a besoin?...Ou sont ils les polémistes  délirant face aux injustices....partit prendre leurs *backchish* ??  Présentement j'ais envie de vomir face aux augmentations d'Hydro-Quebec....ces derniers ne viennent ils pas de fermer une Centrale sous prétexte qu'elle produisait trop d'électricité en plus de nous refiler une facture de presque $15 millions...pas grave on va payer!! Cons que nous sommes...Je fermes la radio  quand j'entends trop d'idioties en ligne mais on dit que le Gouvernement a raison...??? Peut-on diminuer du tiers la fonction publique en commencant par les incapables qui servent a rien, le bois mort, les simili *hauts* cadres surpayés ensuite on se donnera le luxe de critiquer un humain qui ose dire a voix haute  une réalité flagrante ignorée de ceux qui ont toujours les mains dans nos poches....la politesse existe pour tous, y comprit pour le con ....qui se doit aussi de la pratiquer  Désolé mais un Président, Premier Ministre et les autres du mêmes acabit méritent de la politesse....je ne parles pas de respect mais de politesse...celle de base qui ne coûte rien !! Pendant que l'ahuri fesait son numéro de cirque, ceux qui voulaient parler au fameux Président se voyaient tassés sans autres formes de procès......Amusez vous mois je vais critiquer mon ou ma conseillère  du quartier pour savoir quel travail cette personne a réellement accomplit....et ensuite mon supposé député fédéral qui laisse passer toute cette foutue m.....

Jean Coutu 03/03/2008 06:44

Les hommes forts font toujours peur aux hommes faibles. Il en faut des êtres aux qualités quasi surhumaines. Gendron est certainement un de ceux-ci, sauf que Gendron a, et cela n'est qu'un feeling bien personnel, et tout autant subjectif, qu'il a probablement peur de faire peur. Une fois cette étape dépassée, il s'épanouira, et amènera les peureux à avoir confiance et surpasser cette façon toute Culbécoise d'être impressionnés par les caractériels, les courageux, les gens qui pensent ce qu'ils disent, et disent ce qu'ils pensent... En touéka, c'est ce que je souhaite, un soulèvement, l'élévation du niveau du courage pour que les Culbécois assis sur leurs culs aient, et accèdent à une prise en charge de leurs destinés individuelles, et par le fait même, de la destiné du peuple tout entier. Bref, les peureux, qu'ils mangent d'la marde !Jean Coutu

Curieux Georges 02/03/2008 19:09

@ StéphaneBravo! Je vois que vous avez enfin retrouvé votre sens politique.''Dumont, un être sans image et sans saveur'' et si nous ajoutions: sans idées politiquement réalisables, sans continuité idéologique et sans aucun sens de logique.Pour ce qui est de Sarkosy, je suis assez d'accord avec vous.Lorsqu'un politicien ne parle pas, il est du genre ''langue de bois'' et lorsqu'il s'exprime on veut le spychanaliser.

sylvie 02/03/2008 18:36

C'est pas surprenant, probablement que bien avant d'etre en politique c'était des personne comme tout le monde avec des conviction solide , une personnalitée super interessante. Mais malheureusement dès qu'ils sont entrée en politique ils se font tasser dans le coin et dire quoi faire meme quand aller pisser!Heureusement qu'il reste toujours des personnes qui continue de se tenir debout et ne change pas leurs facons de penser pour l'image des médias et du star système politique. C'est devenue ca au Québec la politique, du star académie pur et simple!C'est pour ca que lorsque je veux rire le soir j'écoute les nouvelles sur nos politiciens et meme si je sais que c'est  les médias qui dérappes sa me fait rire.....Mais lorsque je vais voter, je ne m'arrete pas à tout ce que j'ai entendue de nul...mais est-ce que tout le monde fait ca? J'en doute.Moi je suis comme Tomas, je ne crois rien tant que je vois pas de mes yeux....Leurs vie familiale ne m'imteresse pas je m'interesse aux idées.