Bravo au Maire Pépin de St-Constant

Publié le par Stéphane Gendron

J'ai rencontré le Maire Pépin à plusieurs reprises depuis le Jugement de la Cour concernant cette pseudo histoire de "fraude électorale" diffusée largement par le journaliste Martin Croteau de La Presse. Campagne de salissage et toutes les gorges chaudes jouissaient enfin de pouvoir déblatérer contre un élu municipal. Oui, le terme "fraude électorale" frappe assez fort dans l'imaginaire du public. C'est bon pour la vente de nouvelles et la destruction des réputations concernées.

Cependant, qu'il me soit permis de discuter de l'autre nouvelle. Celle qui n'est jamais sortie dans les journaux. Ainsi, durant la campagne électorale de 2005, l'équipe Pépin s'était désignée un agent officiel comme la Loi sur les élections et les référendums dans les municipalités le prévoyait. L'agent de l'équipe Pépin - vers la fin de la campagne - a du tout laisser tomber le travail. Le pauvre homme venait d'apprendre une très mauvaise nouvelle concernant une personne de son proche entourage. Pas de suivi de dossier, déprime humaine et on se rend compte - bêtement au terme de l'élection - que la facture des dépenses a dépassé le plafond d'environ 15 000,00$. Pas de suivi et absence de contrôle. Aucune intention malicieuse, un simple concours de circonstances. Loin de vouloir cacher cette réalité, l'Équipe Pépin, une fois au pouvoir, a transmis son rapport au Directeur général des élections en mentionnant et avouant le dépassement et l'ensemble des faits.

Le Directeur général des élections ne s'en mêle pas, et quelques citoyens proches du Maire sortant et battu Daniel Ashby, en profite pour attaquer en Cour et demander la destitution de l'équipe Pépin, ce qui fut accordé par la Cour. Dura lex sed lex - la loi est dure, mais c'est la loi.

La saga aura duré pratiquement une année. Tout ce temps sans gouverne pour la Communauté de St-Constant, alors que tout le monde savait que cette rébellion de salon était fomentée parce que l'on appel affectueusement en politique municipale "le club des crapules locales" - un club présent dans toutes nos communautés et qui passe le plus clair de son temps à critiquer et s'abreuver aux multiples rumeurs et légendes urbaines en sirotant une Labatt Bleue à la brasserie du Village.

Résultat: la majorité silencieuse, satisfaite de son Maire et de l'Administration Pépin, a reporté l'équipe au pouvoir. Martin Croteau a tenté de présenter un portrait diminué et subjectif de Gilles Pépin à travers ses articles, en argumentant les dépenses folles en frais d'avocat. Pour lire certains articles sous la plume de Croteau, cliquez
ici, ici et ici. Pépin N'avait-il pas le droit de défendre son intégrité vis-à-vis cette condamnation pour "fraude électorale" ? En droit criminel, on nous enseigne qu'il faut avoir l'intention et commis l'action pour être condamné. Dans ce cas, Pépin et son équipe n'ont jamais eu cette intention criminelle de frauder la population.

Des centaines de milliers de dollars plus loin en fonds publics, la population a donné raison à Pépin et son équipe. Il n'y a pas eu fraude électorale, quoi qu'en pense Martin Croteau ou la magistrature. Un autre exemple du fast-food de l'information.

Pour écouter notre entrevue du 7 avril dernier avec le Maire Pépin, cliquez
ici.

Stéphane Gendron

Le Maire de St-Constant Gilles Pépin


Publié dans huntingdon

Commenter cet article

Pierre Mondoux 21/04/2008 19:32

M. Gendron, J’avais oublié d’ajouter le lien qui mène au jugement rendu pour la demande d’annulation de l’élection à Saint-Constant. Jetez y un œil, j’ai trouvé ça très intéressant. Et j’invite toutes les personnes intéressées à le lire pour se faire une idée. Allez à ce lien http://www.jugements.qc.ca/ Dans l’option Recherche de décisions par mot clés choisissez « Cour supérieure » Dans mots clés écrivez « 2007 QCCS 4407 » Cliquer « rechercher » et vous y êtes. Bonne lecture.

Pierre Mondoux 17/04/2008 22:38

Ha Ha Ha Ha grâce à vous nous avons droit à la vérité, voyons, Monsieur Gendron, voir si cet homme va vous dire oui j'ai fraudé pour gagner les élections et j’ai dépassé volontairement les limites permises.

Certains que le juge à erré, et pareil pour l'appel de M. Pépin, (vous avez lu le jugement par un pur hasard?) Hé oui M. Gendron il y a eu un jugement, ce ne sont pas des ragots ça, un juge l’a reconnu coupable de fraude électorale. Il est où le ragot dans un jugement écrit noir sur blanc? Tout le monde à errer sauf le pauvre homme, lui il est blanc comme neige.


En parlant de l’autre nouvelle, je vais vous en parler un peu, car comme tout bon être humain, M. le Maire à omis quelques petites informations. La pauvre personne malade était la femme de l’agent officiel de M. Pépin, (Dieu ai son âme, elle est décédée l’été passé en 2007 et le jugement date de 2005) mais M. le Maire ne vous a pas dis que la maladie à été diagnostiquée après l’élection, Ha non? C’était involontaire je suppose. Ha oui et M. le Maire lui avait trouvé un poste à la ville de St-Constant! Vous ne saviez pas? Ça fait beaucoup de chose que vous ne savez pas M. Gendron. En plus un agent officiel qui à déjà été agent pour des élections provinciale il aurait dû savoir que ce petit dépassement de 40% était illégal. Et un dernier point sur le surplus de dépense, je suis impressionné qu’après toutes les audiences (qui ont étés sûrement plus longues que vos entretiens avec M. le Maire), il n’a pas été capable de convaincre le juge de sa bonne foi, mais vous après plusieurs rencontres, vous, vous avez cerné tout de suite que le pauvre homme se faisait démolir sa réputation par un juge errant!!!!!

En passant si le DGE ne s’est pas mêlé de l’annulation de l’élection, c’est qu’il à une bonne raison, et je suis surpris que vous ne le savez pas! Voici un extrait d’un article écrit par M. Marcel Blanchet Directeur général des élections et président de la Commission de la représentation électorale

« Tout d'abord, bien que je sois responsable d'appliquer les règles sur le financement et le contrôle des dépenses électorales prévues à la Loi sur les élections et les référendums dans les municipalités (LERM), je n'ai aucunement le pouvoir d'annuler une élection municipale au motif que lesdites règles n'ont pas été respectées.

En effet, la contestation d'élection d'un membre du conseil d'une municipalité est régie par l'article 286 de la LERM, en vertu duquel seule une personne qui a le droit de vote lors de l'élection municipale peut contester l'élection d'un membre du conseil de cette municipalité.

Tel que nous l'avons précisé à maintes reprises en date d'hier, l'institution qu'est le Directeur général des élections n'a pas la qualité d'électeur au sens de la loi et ne peut, en conséquence, demander l'annulation d'une élection municipale. »

http://www.ledevoir.com/2007/09/28/158520.html voici l’adresse de l’intégrale.

Mais bon je dois être moi aussi une personne malhonnête qui veux détruire la réputation d’un pauvre homme.

« Ce qui prouve que l'on juge vite sans savoir, que l'on parle sans preuve, que l'on condamne à 'travers son chapeau' trop souvent. «


Madame Denise a écrit ça en réponse à votre article, je m’excuse madame Denise, le jugement à été fait par un juge, et il a été déclaré coupable de fraude électorale, les preuves sont dans le rapport du jugement, vous voyez comment l’information peut-être manipulé, je gagerais un 2$ que M. Gendron n’a jamais lu le rapport, et pourquoi vous pensez? Le pauvre homme ne lui en a jamais donné de copie, c’est rare que vous donné de l’information qui vous incrimines quand vous voulez faire pitié au yeux des gens.

N’oubliez pas M. Gendron que vous faite parties du Club des crapules locales de quelqu’un d’autre, tout comme je fais parti moi aussi de ce club très sélect aux yeux de quelqu’un d’autre

Vous devriez toujours poser des questions aux deux côté de la médaille, vous avez eux des entrevues avec M. Blanchet ou bien l’équipe adverse à l’équipe de M. Pépin. Ça pourrait être intéressant.

Bien à vous.

antisarkozyste 17/04/2008 18:02

j'ai trouvé cette pétition, pétition pour la déstitution de sarko, je la trouve intéréssante, j'ai signé et je vous invite à signé sur : www.antisarkozysme.com

Jean Bottari 08/04/2008 18:59

Bonjour Stéphane,Merci. Grace à vous nous avons la vraie histoire concernant M Pépin. Nous avons aussi, une fois de plus la preuve que nous ne devons pas toujours croire tout ce que nous lisons dans les journaux. Gilles Pépin a été élu avec 55% des voix. Il y a donc une bonne partie de la population qui connaissait la vérité. je me demande si M Pépin a songé a poursuivre le quoitidien en diffamation?

Denise Longtin 08/04/2008 16:30

Bonjour!Ce qui prouve que l'on juge vite sans savoir, que l'on parle sans preuve, que l'on condamne à 'travers son chapeau' trop souvent.  Malheureusement la personne qui se fait juger gratuitement est humaine et ça fait des dommages incalculables, et souvent irréparables.Pauvre monde dégueullasse! Ces gens n'ont rien à faire de bon que de salir la réputation des gens??  Allez donc faire du bénévolat, ça vous occupera à faire du bien et non du mal à autrui.Et les bons journalistes!!! Que dire des Gilles Proulx qui condamnait encore hier l'équipe Pépin. Quelle 'bouche' sale!Denise