TQS: on se calme les nerfs !

Publié le par Stéphane Gendron


Jusqu’à tout récemment, TQS perdait 40 000$ par jour. TQS était mal géré. TQS oeuvrait dans un petit marché : celui du Québec, à peine plus important qu’une grosse ville américaine et sa banlieu. Faut-il se surprendre des coupes annoncées par la Famille Rémillard cette semaine ? Non.

Derrière la perte de 270 emplois, il est tout de même surprenant de constater à quel point la communauté des médias semble soudainement s’intéresser à tout ce drame humain que représente la perte d’un emploi ! Quand les travailleurs de la CROCS ou de la Golden Brand perdent leur emploi par milliers, nous avons un ou deux articles dans les journaux et quelques minutes d’un replay trop fréquent : des gens de la classe moyenne qui sont jetées aux ordures, gracieuseté du capitalisme sauvage. Un vieux disque.

Là, le disque n’est pas pareil puisque la perte d’emploi frappe ceux qui ont un micro! Tout à coup, on plaide pour la diversification de l’information en régions, on dénonce la convergence, on se drappe d’un manteau de vertu. Charest, Marois et Dumont font la sainte alliance à l’Assemblée Nationale. On profite de la situation.

Dégueulasse.

La réalité que personne ne veut admettre : la petitesse du marché québécois en matière d’information et de médias. C’est simple, il n’y a pas de place pour une autre télé généraliste privée au Québec. Nous sommes 7 millions, voilà la réponse. On s’étonne que TQS sabre dans son service de l’information? Que nos bons politiciens à Québec se bottent le derrière et donnent une belle salle des nouvelles à Télé-Québec qui saura remplir son mandat de couvrir l’actualité en région. À entendre nos bons politiciens opportunistes, TQS et le privé devrait secourir les régions!  S’il s’agit d’une priorité gouvernementale, ayez le courage de vos principes et redéployez Télé-Québec en région… Mais on sait que nos poltrons de politiciens ne le feront pas. Pourquoi ? Parce que ce n’est pas une opération rentable ! Alors pourquoi demander à la Famille Rémillard de sauver l’information au Québec?

La véritable histoire : TQS deviendra un poste généraliste à tendence spécialisée. Personnellement, je suis persuadé que l’information sera présente à TQS cette automne, mais sous une forme alternative, rafraichie, et en utilisant davantage les nouvelles technologies. Dans la situation où était TQS, maintenir une salle de nouvelles devenait illogique.

Peut-on blâmer la Famille Rémillard de vouloir recentrer TQS ? Non. Et c’est normal : TQS leur appartient. Est-ce que je vais aller vous dicter comment rénover votre maison ou restructurer votre entreprise construite avec votre argent ?

Certains verront dans le geste de la Famille Rémillard un geste brutal et irrespectueux. Faut-il rappeler que l’entreprise n’a pas agit comme Bombardier, Gildan, Crocs ou d’autres qui – voulant faire davantage de bénéfices – déménagent leur production dans des pays de misère pour mieux profiter du cheap labor.

Il n’en n’est rien. Mind your own business et donnez la chance au coureur, et si vous n’êtes pas content, et bien changez de poste ! Nous vivons dans une société libre.

Stéphane Gendron

Publié dans huntingdon

Commenter cet article

Marianne 01/05/2008 06:53

Vous avez totalement raison de relever le fait qu'on a eu droit a tout un tapage médiatique (justifié) sur le drame humain des employés licenciés de TQS, mais quasiment rien sur celui des salariés des autres entreprises qui ont fermé des usines au MÊME moment. Le cas de celles-ci est encore plus préoccupant car il s'agit d'entreprises absolument rentables...Ce qui n'est pas le cas de TQS...Continuez votre blog, car je n'ai plus accès aux podcasts de l'emission de radio! 

CAM-tqs 01/05/2008 05:56

Cher M. Gendron !!
Je viens de vous lire et lire aussi les messages de vos lecteurs. Il est à remarquer, quand on se pose des questions sur le pourquoi une personne à cette opinion, particulièrement, dans quel but et intérêt, cela nous donne bien des réponses ...
J'ai appris cela par une personne dont le Québec connait mais, je vais garder ce nom pour moi par respect pour lui.
Je suis moi-même un travailleur de TQS, un artisans d'arrière les caméras. Je pense que vous avez raison dans une certaine manière mais pas dans l'autre. N'oublié pas, dans quel bût et intérêt ! Il est facile de faire voir les choses à notre manière.
Par contre, La famille Rémillard à procédé de manière la plus capitalisme possible, c'est dû simple calcul !, tiens cela coûte trop cher, on coupe ! Remstar a acheté TQS dans le seul bût de faire de $ oui oui, c'est normal ils sont des gens d'affaires. Mais, pourquoi ont ils placés nos vacances ( ceci est illégale  en plus devant la loi ! ) et nos prime de départ dans les créances alors sachant bien qu'en coupant 270 emplois, à la première année d'exploitation ils auront un profit de 1 millions $ en nous coupant. C'est comme se faire de l'argent sur le dos des employés ! 
Si ils voulaient couper, ils auraient dû le faire après avoir acquis ENTIÈREMENT TQS et avoir eu l'accord du CRTC pour la coupure des salles de nouvelles. Ils ont tout simplement placé la charrue à l'avant du cheval ! Remstar n'est pas entièrement propriétaire de TQS, le CRTC peut décider autrement, alors pourquoi procéder à des coupures complet des salles de nouvelles aussi vite que cela ??
Pourquoi TQS a eu une perte de 100 000$ en 2005 et qu'en 2006 il y a eu une perte de 11 millions ? pourtant en 2006 il avait des salles de nouvelles ?  La nouvelle coûte cher, mais il faut des bons gestionnaires, parce qu'en 2007, il y a eu aussi une autre perte de 11 millions, la haute direction n'a rien fait pour corriger cela ! Manque de gestion ? problème interne ? Il y a matière à se poser des questions.De plus, Cogéco n'avait plus de vision pour TQS depuis quelques années.
Comment expliquer que RDS, une télévision spécialisée a droit à plus de 20 millions $ avant même produit une seule émission, alors que TQS , TVA CTV n'ont rien du tout !  TQS était la plus fragile des trois, et elle a écopée !
Les redevances, ne devrait pas être pour seulement les postes spécialisés, mais pour l'ensemble des réseaux de télévision. Remstar a procédé aux coupures sans même penser aux redevances, alors que le CRTC a dit qu'il était ouvert à une possible ouverture des redevances. Avec 20 millions par années, venant des frais de câble, TQS pourrait vivre amplement ! et cela AVEC ses salles de nouvelles !
En terminant,  c'est de la manière que Remstar a procédé que les gens se sont soulevés contre Remstar !Je savais que je perdait mon travail, mais de la manière que cela est arrivé, je vais me battre jusqu'au bout pour sauver les salles de nouvelles et avoir mon argent, MON 4%  qu'ils me doivent !  point final !
Ps: excusez moi pour mon Français, j'ai un peu de misère avec ma langue première.

Stéphane Gendron 01/05/2008 12:54


Cher CAM-TQS. Je sais que la situation des 270 personnes qui sont à risque de perdre leur emploi est très triste et vous connaissez moi-même ce que j'ai vécu ici à Huntingdon. Perdre un emploi
représente une tragédie personnelle que l'on doit vivre péniblement. Quant à la questions de votre paie de vacances, j'ai cru comprendre que cette question avait finalement été réglée hors de la
faillite et que REMSTAR allait honorer les paiements intégralement.

Quand vous dites que COGÉCO n'avait plus de vision pour TQS : vous avez tout à fait raison! La famille Audet - Louis en tête n'avait que faire de TQS et ça se sentait très bien. Avez-vous suivi la
comparution du Audet devant le CRTC il y a quelques semaines - peu de temps après qu'il ait largué TQS en faillite ? Audet se disait contre les redevances aux chaînes généralistes, qu'il n'y voyait
aucun intérêt ! Et ce gars-là était proprio de TQS il n'y avait même pas deux semaines. Dans mon libre à moi, on appelle cela un turn coat, mais enfin... Il est vrai que cette question traîne en
longueur et personne ne veut trancher (un débat pourtant fort simple à sa face même).
Merci pour votre commentaire. On s'est peutêtre déjà rencontré à TQS. Je vous souhaite bon courage. La traversé du désert est longue lorsque l'on est sans emploi, mais il faut faire confiance à la
vie. Bon courage. Stéphane Gendron


bigdan 28/04/2008 00:19

quel con tu est Gendron

Stéphane Gendron 28/04/2008 05:08


Mon cher illettré, vous devriez porter attention à votre français. Il aurait fallu écrire:

"Quel con tu es, Gendron !"

Par ailleurs, j'aurais aimé lire vos arguments en faveur de TQS mais malheureusement - nous devrons les lire à travers les quelques balbutiements de votre intellect.

Gendron


Dedy 26/04/2008 03:27

@ Gerald Petit LeJe suis tout à fait d'accord avec vous dans vos commentaires.Stéphane et sa conjointe travaillent sans relache pour donner de l'information régionnale qui en vaut la peine et nous renseigne partout en province et même au-delà.

Jean Bottari 25/04/2008 22:23

Bonjour Stéphane,Bravo pour ce texte qui se retrouve dans le JdeM. Il fera, sans doute réfléchir plusieurs personnes. Voici un texte que j'ai composé suite à la fermeture de la Golden Brand. aucun quotidien n'a osé le publier.Au plaisirJean Bottari147 M$ ce n,est pas suffisant?
 Je n'ai pas de "walk-in" rempli de complèts, de chemises et de cravates. Mais j'aime bien porter à l'occasion un habit avec une belle chemise et cravate assortie. Lorsque je voulais me gâter un peu je me rendai au magasin Moore's de la plaza St-Hubert ou celui des promenades St-Bruno. George Zimmer, PDG de la Golden Brand en fermant son usine de Montréal va changer mes habitudes. Pourquoi ? La réponse est évidente. Selon le syndicat Unite-Here affilié à la FTQ, la Golden Brand aurait fait des profits de 147 M$ depuis un an. S'il faut en croire M Zimmer cela n'est pas suffisant ? Magasiner chez Moore's voulait aussi dire encourager 540 personnes de 21 nationalités différentes qui travaillent là depuis plusieurs années à un salaire respectable mais pas au dessus de la moyenne. M Zimmer s'est-il posé les mêmes questions que moi ? J'en doute ! Qu'adviendra t-il des couples qui travaillent là ensemble depuis des années, qui ne savent rien faire d'autre et qui viennent d'acheter une maison afin de donner un bel environnement à leurs enfants ? S'est-il demandé comment la maman monoparentale fera pour donner trois repas équilibrés par jour à ses enfants ?  M Zimmer connaît-il tous ses employés ? Sait-il que la grande majorité d'entre eux sont fiers de travailler pour lui ? Soupçonne t-il que a compter du mois de juillet prochain plusieurs de ces personnes devront avoir recours à l'assurance emploi et peut-être  éventuellement à l'aide sociale ? Pendant qu'il comptera ses millions, sait-il que des personnes songeront peut-être au suicide car elles n'ont plus accès à un emploi qui mettait du beurre sur la table ?
Moi ma décision est prise. Si l'usine ferme je ne magasinerai plus jamais chez Moore's. Par contre si M Zimmer et les autres dirigeants estiment que 147 M$ c'est suffisant et maintiennent les 540 emplois, je serai le premier à les encourager. George Zimmer sera t-il le premier PDG a faire passer l'être humain avant les profits mirobolants ? Je le souhaite de tout coeur.