Suis-je devenu fou ... ou l'étais-je déjà?

Publié le par Stéphane Gendron

Bonne fin de semaine. J'ai absolument besoin de votre jugement puisque le mien semble irrémédiablement brûlé par ce monde de plus en plus étonnant.

Outre la bonne nouvelle de la victoire appréhendée de Barack Obama à la chefferie du parti Démocrate (une affaire classée), j'ai découvert deux nouvelles insolites chez nos amis du Sud. Bien évidemment, il s'agit de nouvelles légères dignes de la saison.

La première: une étudiante s'est faite expulsée de son bal des finissants à Houston manu militari alors qu'elle tentait d'aller rejoindre ses amis à l'Hôtel Marriott où devait se tenir cette soirée qui se voulait mémorable. L'expulsion s'est faite à l'aide de la police lorsque la situation s'est corsée. La jeune adolescente voulait être remboursée, ce qui lui a été refusé à juste titre. Le problème ? La "robe" de bal. Personnellement, j'ai vu le tout et je dois vous avouer mon désarroi. S'il avait fallu que ma fille aînée, Virginie, ait porté ce genre de tissu, puisqu'il s'agit plutôt d'un morceau de tissu qu'une simple robe, j'aurais probablement perdu connaissance. Imaginez la réaction des parents qui ont vu ce reportage sur toutes les chaînes de TV du Lone Star State! La honte. Plus profond que cela, cette indécence vestimentaire est intimement liée à l'hypersexualisation et la perte des références en semblable matière. Je me souviens même avoir eu un petit débat semblable à mes propres séances du Conseil municipal. Une triste histoire de sans-génie et de petite cervelle. Heureusement qu'il existe encore des pionniers du gros bon sens pour ramener ces créatures acéphales à leur place. La mini-jupe n'a pas sa place à un bal des finissants pas plus qu'à une séance de conseil municipal. Pour visionner le reportage de la chaîne KHOU-TV de Houston, cliquez ici.

La seconde est aussi pathétique mais beaucoup plus comestible. Elle consiste à s'associer à d'autres être humains - étrangers ou non - dans le cadre de séances que l'on peut qualifier de "bonding". Ce mouvement qui avait débuté il y a de cela des lunes et qui consistait à organiser des fins de semaine émotives entre hommes afin de se re-découvrir un côté plus sentimental a pris de l'ampleur et se transforme cette fois-ci en "cuddle party". Tous ensemble, hommes et femmes, on se ramasse littéralement dans un loft et on se caresse allègrement les uns les autres pendant trois (longues) heures. Incroyable de constater à quel point l'humain est en constante recherche de sensation. Pour visionner le reportage de la chaîne CBS 3 de Philadelphie, cliquez ici. Si vous êtes tentés par l'expérience, vous pouvez visiter le site internet à l'adresse suivante: http://www.cuddleparty.com. Bon tripotage.

Alors, suis-je fou à temps plein ou à temps partiel ?

Bonne fin de semaine

Stéphane Gendron

Publié dans huntingdon

Commenter cet article

Gerald Petit 12/05/2008 17:34

Voilà 2 belles tempêtes dans un verre d'eau.  L'éthique est  une norme que chaque famille, gouvernement, institutions doit publier ou faire connaitre de temps en temps en fonction de valeurs sociétales.La liberté d'expression doit correspondre à l'éthique de la situation à laquelle une personne veut participer.Une personne qui ne respecte pas l'éthique s'exclue d'elle-même de l'activité, et au cas où la maturité de la personne ne suffit pas, la présence de "policiers", de "surveillants" de personnes disignées est nécessaire pour exclure la personne qui essaie de passer outre à l'éthique.C'est pour cela que les lois "contraignent" 99% des gens qui ont de la maturité (quelle honte) afin de contrôler le 1% de ceux qui abusent. Ça, c'est un débat de société porteur de valeur et d'ambition. Quand un gouvernement, une institution, une famille, une personne mettra-t-elle ses culottes afin que 99% des gens cessent d'être VICTIME des manquement à la maturité. C'est beaucoup plus important que les 2 tempêtes dans un verre d'eau.  Un exemple au niveau de la JUSTICE et des VICTIME:  Un criminel coûte 100 000$ (on jase).  Une victime ne coûte 0$ (on jase également) . Inverson le processus:  donnons à la victime 100 000$ et que le criminel qui s'est auto-exclu de la société s'arrange avec sa défense.  CQFDnote: pas d'amende mais des saisies : tolérance zéro

H 12/05/2008 09:22

D’un côté : commercialisation du corps, spectacularisation de la chair, vente de peau… répression de la sexualité de manière flagrante par le biais d’une médiation. Il suffit de relire Debord : « le rapport social entre les personnes sera médiatisé par des images » (la société du spectacle). Prophétique ? Mais certainement ! Et encore plus qu’il nous est donné de le croire en ce qui concerne notre belle « post-modernité » : aujourd’hui le rapport à son propre corps est médiatisé lui-même par l’intermédiaire d’images. Vous me voyez venir ? Et oui : rapport fragmentaire au corps, « hypersexualistion », marchandage des corps maladroitement veulent s’émanciper par l’exhibition. C’est d’une logique toute simple, non! Celle de la scissiparité et de la division…
Donc, il suffit d’un peu de mauvaise foi et le bal est lancé pour de bon : invitation à la honte, à la culpabilité, aux remords… « Pardonnez-moi seigneur de m’être montré le cul ». Voilà de toutes évidence LA manière de récupérer cette « jeunesse perdue ». Et pourquoi pas non plus de l’autoflagellation pour que nos adolescents se sentent encore plus mal dans leur corps?
Et pour ce qui est des caresses des « tarlas qui s'entre-flattent » (qui en plus d’être insulter par Coutou se voit bénéficier de son indifférence), ça aussi il faut avoir peur… Touchés physiques! Tactilité! O cachez moi ces corps que je ne saurais voir! Ce sont encore des hérétiques de la sensation… Des weirdos… Quoi ils ne sont pas encore sectaires? Zut! Ça aurait été beaucoup plus facile à marginaliser ainsi…
 
                                               -Bonne journée.
 
 

Frank 12/05/2008 07:40

Osée mais quand même chic la robe! Cette fille pourrais accompagner Maxime Bernier dans son prochain voyage diplomatique.

anneso 12/05/2008 04:23

hihihihih c est drôle vous lirePour la jupe au ras le tr***Excusez la jeune fille...Lorraine a raison ...ils ont gachés cette évenement. Ma fille va porter une tenue digne d elle sinon elle restera à la maison !!!!! J imagine ta fille Stéphane, ca devait être émouvant de voir sa fille rendue à cette étape de vie. Pour la gang de tripoteux .....Je suis trop sauvage pour ce genre de truc.Oufffff ca doit puer à la fin du 3 heures.....arkkkkAchetez vous un chien ou un chat ca demande que ca se faire flatter.Si tu continue à lire toutes les informations qui passe...oui tu va devenir fou ...je crois.Bonne fête à Lorraine , Nathalie, Denise et à moi même !Mes enfants m ont fait une beau bouquet de fleur sans tige avec mes tulipes ce matin ..reste pu une tulipe !!!!J ai aime demême . 

Lorraine 11/05/2008 19:18

Bon dimanche tout le monde et Bonne Fête des Mères a toutes les mamans!Votre jugement n'est aucunement affecté Stéphane, il faut juste admettre que nous vivons dans un monde de fou!Votre premier commentaire sur l'habillement de cette jeune fille.  Indécent? pas nécessairement mais très osé cependant!C'est SON soir de graduation.  Admettons que le style d'habillement pour assister aux graduations ne sont plus ce que c'était c'est a dire robe longue un peu sophistiquée avec un petit bijou reçu en cadeau des parents pour cette graduations.  MAIS, le look de cette jeune fille ressemble énormément au look de Cher (vous vous souvenez de Sonny and Cher?) et Cher portait tous ces ensembles chaque semaine, a la télé, devant des millions de télespectateurs qui n'empêchaient pas leurs enfants de la regarder.  Personnellement, je n'aurais pas laissé ma fille porter ce genre d'ensemble pour sa graduation.  Mais je trouve ça malheureux pour elle parce qu'elle a manqué SA soirée spéciale pour couronner des années d'étude.Moi qui me dit d'esprit très ouverte commente régulièrement les tenues de nos jeunes adolescentes.  Plus c'est provoquant, mieux c'est pour elles.  Elles ne font que suivre la mode des Britney Speers et Paris Hilton que nos médias couvrent chaque jour, que ce soit pour une bonne action posée par l'une d'elles ou pour des mauvais comportements.  Ce sont les idoles de milliers de jeunes alors ce sont les parents finalement qui ne font pas leur job de parents.  Nos enfants peuvent avoir des idoles mais il faut quand même faire comprendre a nos enfants que certaines idoles ne doivent pas être copiés et expliquer pourquoi.  Quant au Cuddle Party .... vous m'avez bien fait rire ce matin avec ce sujet.  Mais, si certaines personnes ont besoin de ces caresses dans leur vie pourquoi par?  On a ceux qui pratiquent d'autres religions, ceux qui sont plus exentriques, ceux qui forment des cultes de toutes sortes alors le Cuddle Party fait juste partie des rituels différents de la vie de tous les jours.Lorraine

Stéphane Gendron 11/05/2008 19:57


Lorraine, ma fille aînée Virginie portait une grande robe de bal verte et turquoise avec sa chevelure rousse et bouclée qui tombait sur ses épaules. Elle ressemblait à la première Reine Élizabeth
d'Angleterre. Magnifique. J'ai d'ailleurs une photo que je suis fier de montrer à qui le veut bien. Autrement, et dans ce genre d'accoutrement de Houston, effectivement j'aurais eu honte, Cher y
inclus dans le tas. Vous avez raison de mentionner Spears et compagnie. Je n'ai rine contre les tenues osées des belle sfemmes lorsque l'endroit s'y prête. Par exemple: Hedonism II, ou dans des
endroits qui se prêtent au réchauffement de la planète. Quand nous sommes dans ce genre d'endroits, on sait très bien qu'éventuellement, ca finira par exploser... Bon dimanche, Stéphane