2 éléments de réflexion

Publié le par Stéphane Gendron

Après les quelques 100 millimètres de pluie tombés sur la Ville de Huntingdon, permettez-moi de vous soumettre une constatation et un cas.

La première - constatation - est la violence envers les professeurs des niveaux primaires et secondaires. On a longtemps discuté du phénomène de l'enfant-roi, tirant son origine du concept de parents-450 qui plantent littéralement leurs enfants devant un écran géant et achètent la paix au nom de la vie de couple extrême, du boulot extrême, du sexe extrême, du chalet extrême et de la monster home extrême. Résultat : des professeurs transformés en TS (Travailleurs sociaux), éducateurs et très peu instructeurs. On pourrait penser qu'il s'agit d'un problème québécois et de syndicats militantistes à l'extrême. Et bien non! Le Québec n'a rien de distinct. Allez consulter cet article du quotidien français Le Figaro, un topo qui date du 26 mai fort intéressant. Un extrait:

"En 2007, 35% des agressions recensées par la mutuelle assurant les enseignants ont été commises par des parents d'élèves." Pour lire l'intégral, cliquez ici.

Enfin, le cas de réflexion nous provient cette fin de semaine de Fox News 16 (État de l'Arkansas) où une mère est glorifiée par la population pour avoir humilié publiquement son enfant. Le jeune en question a taxé un de ses confrères d'école pour un IPod (probablement le même offert par Loto-Culbec via leurs nouveaux gratteux destinés à nos jeunes...adultes). La mère, informée de la situation, a transformé son enfant en homme-sandwich et l'a expédié au coin d'une artère fréquentée de sa Ville avec un paneau décrivant son comportement inapproprié. La nouvelle est tombée à plat puisque la mère en question semble avoir reçu énormément d'appui. De dire la mère:

"By, you know, be tough in front of his friends, and like I told him, you gonna have to change your ways or else you're gonna go down a road where you gonna end up in prison or dead." Pour lire ou visionner la nouvelle, cliquez ici.

Au Québec, la DPJ serait sans doute en mesure d'urgence pour lui retirer tous ses enfants...

Bonne début de semaine,

Stéphane Gendron



Publié dans huntingdon

Commenter cet article

anneso 02/06/2008

Oui beaucoup de pluie en même temps.
La nature est plus forte que nous.Il va y avoir des grosses framboises chez vous cette été J
 
Pour la mère …..humilier n est pas la chose à faire...franchement ....c est mal aimer ca!
De l amour, de l écoute et du temps est le secret je pense.
Mes enfants sont nés dans une autre génération…je compare a mon enfance et ont beaucoup plus de facilités que nous.
Les gens sont trop pressés et compensent souvent en donnant à l enfant ce qu il veut.
Ce n est pas la meilleur option pour faire de lui une personne autonome.
L humilier va faire de lui une personne craintive pour affronter la vie.C est pas pour rien qu on vend autant d anti dépresseur...Bon dimanche humide!

Emma 02/06/2008

Zut de zut pour la pluie, j'ai pensé à ma nouvelle maison dans la country voisine d'Huntingdon, mais heureusement pour moi, aucun refoulement d'égoût... ça du bien des fois d'avoir son propre vide sanitaire!En passant, j'ai bien aimé votre jeu de mots ce matin en parlant des 'rats d'égoûts' qui vous attribuent la responsabilité de cet écart de la nature.  Vraiment vous avez le dos large...

Lorraine Verona 05/06/2008

Je viens tout juste de lire l'article sur le jeune homme qui a voulu voler un IPod.  J'approuve a 100% cette mère de famille.  D'abord, elle doit connaître son enfant et elle savait très bien que la seule façon de lui faire réaliser que son geste ne doit pas être répété était de le punir pour qu'il s'en rappelle le restant de ses jours.  Bien sûr qu'il se sentait humilié en portant son annonce sandwich, mais ne pensez-vous pas qu'à l'avenir, il va y penser deux fois avant de vouloir voler qui ou quoi que ce soit ? Si la mère n'aurait pris aucune mesure on l'aurait blâmée de ne pas avoir pris ses responsabilités.  OK, la méthode est extrême mais je ne la condamne pas pour avoir réagit de la sorte.Mon fils avait 5 ans alors qu'il a volé une petite auto dans un magasin.  Il insistait que je la lui achète et je disais NON tu en as suffisamment à la maison.  En montant dans la voiture, tout content, il sort de sa poche cette petite voiture et me dit avec un grand sourire - t'as pas voulu me l'acheter et bien je l'ai volée!------ooops, voler a 5 ans!  Je sors de la voiture, ouvre la portière et je lui dis de me suivre dans le magasin:  il me dit pourquoi? je dis parce que tu as volé une petite auto qui ne t'appartient pas et le propriétaire du magasin perds de l'argent chaque fois qu'un client décide de voler dans son magasin, tu comprends?? il me dit oui et pense que je vais juste aller payer ce qu'il a volé....non, j'insiste pour voir le gérant et je lui dis - mon fils a volé une petite auto dans votre magasin et je veux que vous appeliez la police (tout en lui faisant un clin d'oeil).  Mon fils me crie - ben non, fais juste la payer et puis ce sera correct-...le gérant est entré dans le jeu, l'a amené dans son bureau, lui a dit - est-ce que tu penses que je devrais appeler la police ou est-ce que tu peux jurer que tu ne le feras plus? - mon fils a mis la petite auto sur le bureau du gérant et a dit a plusieurs reprises - je ne le referai jamais-.  Il a 40 ans aujourd'hui et s'en rappelle comme si c'était hier.  Il disait même a ses amis quand il était adolescent qu'il était certain que sa mère aurait accepté qu'il aille en prison pour avoir volé et ce même a 5 ans.  Si je l'avais laissé faire, qui dit qu'il n'aurait pas refait la même chose chaque fois que je refuserais de lui acheter un jouet? Je pense que le jeune qui voulait voler un IPod a eu une bonne leçon.  Oui AnneSof c'est humiliant et on ne peut pas dire que c'est mal l'aimer....mal l'aimer aurait été de ne rien faire.  Lorraine