Impossible à aborder au Québec

Publié le par Stéphane Gendron

Doit-on couper ou réduire les vivres publics à ceux et celles qui sont en santé, et qui ne veulent pas travailler (et j'exclue par là les monoparentales en difficultés, les invalides, et le groupe des éclopés de la société, au sens propre et figuré)?

Le Sénateur français Serge Dassault, du parti de Sarkozy (UMP) et propriétaire du quotidien Le Figaro le souhaite. Ou à tout le moins, il veut un véritable débat sur cette question. Pour lire l'article de Libération, cliquez ici.

Imaginez un tel débat sur cette question au Québec ! Pourtant, poser la question, c'est y répondre, Non ?

Qu'en pensez-vous ?

Stéphane Gendron


Publié dans huntingdon

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nathalie 05/10/2008 15:09

Pauvre Agaelle! Je crains que tu te sois mal exprimé une deuxième fois! Enfin en ce qui concerne le sujet, je crois que le problème des gens qui sont sur l'aide social est que certains n'ont aucuns remords de l'image qu'ils laissent à la société. Si je me suis battu pour terminer mes études et retourner sur le marché du travail c'est que j'avais l'ambition de ''devenir quelqu'un''. Ce qui serait juste, serait que les gens qui peuvent travailler se bouge le popotin, et que les gens handicapés ne doivent pas avoir à se battrent pour avoir à survivre!! Parce qu'au contraire de ceux que pensent que le BS te rends riche... c'est faux!!!Bonne continuité, Nathalie

agaelle 03/10/2008 01:36

Je me suis peut-etre mal exprimé ce matin puisque j'étais ennerver... Mais Nathalie est ma meilleure amie et non ma conjointe.. je ne suis malheureusement pas gay! Mais Oui 3 fois Bravo a Nathalie qui travaille fierement au lieu se laisser assister socialement . xxx

Agaelle 02/10/2008 15:35

Bon! J'en aurais long a dire sur ce  sujet ! Je viens d'une famille de vrai Bougon... Travaille au noir .. 3 ou 4 cheques de BS par maison.. J'ai 10 tantes et oncles qui sont a peu pres tous sur l'aide social et leurs enfants aussi ...Moi je suis la bebitte de la famille.. je suis allée  a l'ecole J'ai un simple DEP mais cela ma permis de bien reussir avec mon conjoint.. apres 20 ans de vie commune (les enfants au cegep) on arrive a se payer la "treat"voyager ,restaurant...ect.. rien d 'extravaguant mais on a notre maison en campagne et on est bien... Que pensez vous que j'entends comme commentaire de MA fabuleuse famille de BS...Des remarques du genre ... ON sait ben elle,elle est chanceuse... on sait ben Madame la millionnaire a peut aller en voyage elle... Madame paye un char a sa fille .. toujours avec une pointe de méchanceté...Surtout quand je refuse d'aller a leur fameuse beuverie. Commme si tout ce qu'on avait etait de la chance et non le fruit de nos efforts au travail.    Non moi je n'ai pas de cinema maison je ne suis pas alcoolique et je n'ai pas de moto et mes enfants ne sont pas décrocheur et tant pis pour ceux qui sont jaloux....La seule personne que je connaisse qui mérite l'assistance social est ma copine Nathalie qui a la sclérose en plaque.. ELLE qui se leve tous les matins et qui va travailler et qui en reviens épuiser mais fier de vivre .Bravo Ma belle Nathalie !

Stéphane Gendron 02/10/2008 16:06


Je trouve la situation de votre conjointe très triste, et c'est exactement ce genre de personnes pour qui nous donnerions tous notre chemise! J'ai personnellement engagé une personne qui se bat
contre cette maladie, et elle est une employée modèle et exemplaire. Son patron l'avait foutu dehors parce qu'elle manquait "trop souvent" à cause de sa maladie. Bel écoeurant! Je vous félicite
aussi pour votre persévérance et votre courage. Stéphane Gendron


Georges Lacombe 01/10/2008 22:01

Pour les gens en santé ou bien qu'ils sont capables de travailler, on devrait avoir des jobs '' obligatoires'' minimales pour ces gens. Probablement que les premiers a offrir leurs services seraient les handicapés et autres exclus , mais un gars de 20 ans qui ne cherche ou trouve as d'emploi devrait travailler un minimum d'heure pour bénéficier des programmes des gouvernements. Ramasser des feuilles , aider des gens malades, cueuillir des framboises 8 heures par semaine seraient des possibilités.  

anneso 20/06/2008 15:15

Il ne faut pas oublier les aidants naturels. Ceux qui s occupent des plus vulnérables. Étant mère qui ne travaille plus pour être présente pour les miens ,je suis une aidantes naturels dans un sens.Y a pas un travail pour moi qui vaut la place d être maman 7jours sur 7.Même si on ne peut se permettre 2 voitures, un chalet et un bateau ya moyen d être heureux. Les enfants terminent l école et beaucoup vont aller dans les camps de jours après le service de garde. ….le travail…..c est bien mais a quel prix?Le bs est chanceux d avoir les frais dentaire et et la vue payé.Je trouve ca injuste que les petits salariés et ceux sans assurance au travail payent eux....