Charest: le comble du ridicule humain

Publié le par Stéphane Gendron

Rapporté dans Le Soleil sous la plume de Michel Hébert ce matin concernant la Caisse de dépôt et de placements du Québec:


Pour lire l'article, cliquez ici.


Charest n'est pas au courant des pertes de la Caisse, et surtout "il ne veut pas le savoir." Tout ça au nom de l'indépendance politique de la Caisse. Charest confond indépendance en matière administrative et se comporter en bon père de famille. La Caisse érpouve des difficultés mais le Premier Ministre ne veut pas le savoir? Aveuglement volontaire et insouciance crasse. À moins que Charest soit un menteur?


Charest nous prend pour des imbéciles, à moins qu'il soit lui même un imbécile ?


Stéphane Gendron



Publié dans huntingdon

Commenter cet article

Isabelle Girard 06/12/2008

L’ Électeur et Maître Charest
(Adaptation du Corbeau et du Renard de Jean de La Fontaine)
 
 
Un Électeur à sa table accoudé
Tenait dans sa main un bulletin de vote
Maître Charest par le bruit alléché,
Lui tint à peu près ce langage :
« Hé! Bonjour Monsieur l’Électeur.
Que vous êtes beau! Que vous me semblez intelligent!
Sans mentir, si vous m’élisez,
Je vous promets tout ce que vous voulez,
Bonheur, richesse et santé. »
A ces mots l’Électeur ne se sent pas de joie :
Et pour montrer son cérébral
Il prend un crayon et vote libéral.
Maître Charest s’en saisit, et dit : « Mon cher Électeur,
Oubliez toutes mes promesses,
Je ne voulais que votre vote.
Apprenez que tout politicien
Vit aux dépens de celui qui l’écoute :
Cette leçon vaut bien un vote sans doute. »
L’Électeur, honteux et confus,
Jura, mais un peu tard, qu’on ne l’y prendrait plus.
 
 

Carol Tremblay 08/12/2008


Notre Stéphane étant disparu depuis plus de sept jours, ne peut être qu’en mission secrète spéciale en Afganistan ou encore plus dangereux, dans les coulisses de la coalition marxiste-léniniste PLQ-NPD-BQ. Pour lui souligner notre affection et notre fidélité, j’ai eu l’idée de lui composer une chanson épique digne de son oeuvre, dont voici les premiètes strophes et catastrophes.
 
La chanson de Rolande
I
Stéphane li reis nostre emperere magnes,
Set jourz tuz pleins ad estet en cavale
Tresqu'en Huntingdon cunquist la tere altaigne.
N'i ad castel ki devant lui remaigne;
Mur ne femme n'i est remés a fraindre,
Fors Québec, ki est en une muntaigne.
Li reis Marois la tient, ki Deu nen aimet.
Stéphane Dion sert e René Lévesque recleimet:
Nes poet guarder que mals ne l'i ateignet.

Le roi Stéphane, notre empereur, le Grand, sept jours tout pleins est resté en cavale: jusqu'à Huntingdon il a conquis la terre hautaine. Plus une femme qui devant lui résiste, muraille à forcer, plus une cité, hormis Québec, qui est sur une montagne. La reine Marois la tient, qui n'aime pas Dieu. C’est Stéphane Dion qu'elle sert, René Lévesque qu'elle prie. Il ne peut pas s'en garder, le malheur l'atteindra.

Carol Tremblay 09/12/2008


Réponse à Curieux George
http://www.assnat.qc.ca/fra/Publications/debats/journal/ch/021213.htm#_Toc27884263
Cher Curieux,
Dans le lien ci-haut, vous pouvez lire comment Beurnie aime Karl Marx. Il serait peut-être temps de vous informer sur les stratégies et la dialectique communistes avant de pleurer des larmes de sang quand il sera trop tard.
Tout le mouvement séparatiste a toujours été une entreprise communiste. Je ne sais pas si vous étiez de ce monde quand parti pris publiait le livre LE CAPITALISME ET LA CONFÉDÉRATION, de Stanley-Bréhaut Ryerson, traduit de l’Anglais par votre très décédé André d’Allemagne. C’est une brique communiste de 547 pages.
Il y a aussi cette oeuvre magnifique Joseph Costisella The scandal of canadian racism, un autre chef-d’oeuvre de la propagande marxiste exploitant les tensions raciales. Je crois que l’auteur est mort en Belgique il n’y a pas si longtemps. Le bon petit gars était connu même aux États-Unis. Son évangile marxiste-ninininissss a 225 pages.
Je passe par dessus Valières & Duclos Ltd.
Votre Pauline est fière d’être heureuse d’être contente de se dire «progressiste», ainsi que le BQ, le NPD et le PLC. Dans la définition du Ti-Robert, on définit le mot comme suit: «Qui est partisan du progrès politique, social, économique; qui tend à la modification de la société vers un idéal, par des réformes ou des moyens violents.» Je pourrais vous citer quelques déclarations de vos idoles, si vous insistiez. La cage à homard de Parizeau fait partie des déclarations pékisss.
Parlons de votre Beurnie! Beurnie, pour les intimes, donne des leçons de respect sur les vagues hertziennes de tout ce qui émet aujourd’hui. Il raconte qu’il faille respecter sa patrie, parce que lui, Bern, respecte celle des autres. De quelle patrie parle-t-il présentement? S’il pense à une réserve de 100 par 500 miles carrés, nous pouvons lui être agréables. Il n’aura qu’à faire la paix des braves avec les Hurons, les Iroquois et tous les rigolos qui n’ont jamais lu les Relations des Jésuites pour apprendre que les Hurons ont massacré les Sauvages qui habitaient l’île de Montréal sans leur demander depuis combien de temps ils occupaient le territoire.
Les séparatisss ont perdu tous les renédedums et ils ont le culot (goulot pour Parizeau), le toupet (la moumoute pour René) et le front de boeuf de nous exiger le respect pour les voir tout détruire.
Les séparatisss ne sont pas des patriotes. C’est de la rhétorique pékisss. Ils détestent tellement les Canadiens-français qu’ils appellent les Canadiens-français du Québec des Québécois - changement d’identité. Aussi, ils ont rejeté et changé tout ce qui pouvait caractériser les Canadiens-français. René Lévesque a décidé que les Canadiens-français des autres provinces n’étaient que de lointains parents, voir même plus des humains.
 J’aimerais bien qu’un séparatisss m’explique ce qu’ils entendent par leur patrie et celle des autres.

Curieux Georges 10/12/2008

@Carol TremblayVous dites: "René Lévesque a décidé que les Canadiens-français des autres provinces n’étaient que de lointains parents, voir même plus des humains".Je crois Carol que vous fabulez et que vous êtes atteint de ce qu'on appele la maladie du "isss". Ceci dit, jamais René Lévesque n'a dit une chose pareil. Il était beaucoup trop démocrate.Donc selon votre théorie qui prend énormement de place dans ce blogue pour son peu d'importance intellectuelle. Indépendiste et communiste veulent dire la même chose? Donc les américains sont communistes étant donné qu'ils ont fait leur indépendance. De même que quelques 100 pays dans le monde. Je ne savais pas qu'il y avait autant de pays communistes! Je vous demanderez une seule chose mon cher Carol: N'en jettais plus, la cours est pleine. Couvrez-vous bien la isss est mauvaise cette année.

Carol Tremblay 10/12/2008

Réponse à Curieux
Vous me rappelez le préposé du PLQ qui ne savait même pas qui était Charles Gagnon. Il ne connaît pas l’histoire récente du Québec et il donne des leçons de compréhension de texte. Quand je lui ai rappelé que le mot «progressiste» était synonyme de communiste, l’innocent a pris un dictionnaire et lu la définition. Au début la définition commence bien, mais la fin tombe sur une fausse note: utilisation de la violence. Je lui ai demandé de répéter le mot et il l’a fait. Tout le monde sait que tous les régimes communistes sont ou ont été des régimes criminelles violents. La lumière du PLQ qui me parlait disait que c’était moi qui ne comprenait pas.
Où étiez-vous quand René Lévesque a décrété que les Canadiens-français des autres provinces étaient une race en voie de disparition? Si vous ne connaissez pas cette page de l’histoire pathétique du Pikiou et de René Lévesque, vous devriez vous informer un peu mieux. Les Canadiens-français des autres provinces n’ont jamais prisé cette bévue de la part des séparatisss du Québec.
Rappelle historique 101 du pikiou
Les pékisss ont oublié qu’ils se soient mérité le nom de pikiou par un député à l’Assemblée nationale du Québec par dérision à cause de leur arrogance. Les «s» à la fin des mots pékisss et séparatisss ont la même fonction.
Les pékisss sont merveilleux dans les leçons de politesse, de respect, etc., mais ce n’est que de la projection.
Questions aux séparatisss
Dans un Québec indépendant, qu’arrive-t-il au programme marxiste adopté par les séparatisss dès le début?
Dans un Québec au parti unique comme Cuba, un parti politique fédéraliste aura-t-il droit de cité?
Ces deux questions suffisent à enlever le masque qui couvre la vraie nature de notre Bernadette séparatisss. Séparatiste n’est pas synonyme de patriote.