Les Faibles

Publié le par Stéphane Gendron

La grande Julie Boulet - Super Ministre des Transports, dorénavant assistée du Grand Norm MacMillan, Ministre délégué aux Transports (il fallait une limousine en Outaouais) devrait prendre exemple sur des pays que l'on dit "moins développés" que le Québec et s'inspirer de l,'uidace de ceux-ci en matière de lutte à la pollution urbaine causée par le transport routier.

Ainsi, l'an dernier, la Ministre nous a donné un plan de sécurité à toute épreuve : la pompe à taxes des excès de vitesse, le blocage des poids lourds à 105 km/h et l'interdiction des cellulaires au volant. Exception faite de l'alcool au volant demeuré à 0.08, difficile d'aller contre la vertue, la Ministre n'avait aucun mérite.

Là où le bat blesse, c'est lorsqu'on aborde l'inspection obligatoire des véhicules sur une base régulière. Un débat vieux de 30 ans, toujours insoluble - à l'image de la couleur de la margarine. Pourquoi ne pas avoir attaqué le problème des "minounes" sur la route? La presque totalité des états américains exigent une certification mécanique périodique. Rien de plus normal pour s'assurer de la sécurité et promouvoir un environnement concernant les émissions de monoxyde de carbone.

Mais non. Cette mesure n'était pas politiquement rentable. Une autre taxe! ... ce serait écrié le Québécois moyen. Et puis après? Si une ville comme Mexico - deplus de 20 millions d'habitants - le fait et l'exige, pourquoi pas cette petite province de Québec à peine plus grosse qu'un quartier de la capitale mexicaine?

Le Gouvernement Charest a choisi la "persuasion". Idem pour l'interdiction des sacs de plastique. Mieux vaut convaincre que d'exiger. Voilà l'apanage des faibles.

Pour en savoir plus, cliquez ici afin de lire ce reportage d'Associated Press sur MSNBC.

Deux ministres des Transports, ça ne donne rien lorsqu'on n'a pas le courage politique pour un seul.

Stéphane Gendron












Publié dans huntingdon

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean Lespérance 29/12/2008 04:14

L'IDÉE DE JEAN CHAREST DE GROSSIR SON CABINET EN TEMPS DE DÉPRESSION EST SYMPTOMATIQUE D'UN MANQUE FLAGRANT DE JUGEMENT. IL AGIT COMME S'IL N'Y AVAIT PAS DE CRISE. IL VEUT DONNER L'IMPRESSION QUE LE QUÉBEC N'EST PAS TOUCHÉ,  QU'ON S'EN TIRE MIEUX QUE LES AUTRES,CE QUI EST TOTALEMENT FAUX. LES BANQUES ALIMENTAIRES ET LES EMPLOIS À BAS SALAIRES N'ONT CESSER D'AUGMENTER. ON VEUT DONNER AU PEUPLE L'IMPRESSION QUE TOUT VA BIEN, QUE TOUT EST SOUS CONTRÔLE. LES AGENTS LIBÉRAUX (PRATTE,DUBUC, PICHER ET AUTRES) PASSENT LEUR TEMPS À DIRE QU'ON N'A PAS À S'INQUIÈTER. CE QUI FAIT QU'EN NIANT LA RÉALITÉ, EN NE PRENANT PAS AU SÉRIEUX LA GRAVITÉ DE LA SITUATION, ON NE VA PRATIQUEMENT RIEN FAIRE OU LES CORRECTIFS APPLIQUÉS NE SERONT PAS SUFFISANTS. CHAREST COMPTE TROP SUR LE FÉDÉRAL, OR EN TEMPS DE CRISE, IL NE FAUT COMPTER QUE SUR SOI. LE MAIRE GENDRON PEUT TÉMOIGNER DE CETTE RÉALITÉ; NI LE FÉDÉRAL NI LE PROVINCIAL NE SONT VENUS À SON SECOURS POUR SORTIR HUNTINGDON DE LA FERMETURE DES USINES. CE N'ÉTAIT PAS LE TEMPS DE DOUBLER LE NOMBRE DE CONSEILLERS MUNICIPAUX NON PLUS. JEAN CHAREST EST PERDU DANS CETTE CRISE ET NE SAIT TOUT SIMPLEMENT PAS QUOI FAIRE. PRATTE, DUBUC ET PICHER LE SAVENT MAIS NE VONT PAS LE DIRE, SURTOUT APRÈS L'AVOIR APPUYÉ DURANT TOUTE LA CAMPAGNE ÉLECTORALE. SI ON SUIT LA LOGIQUE DE JEAN CHAREST, IL VA FALLOIR AUSSI NOMMER UNE FEMME PREMIERE MINISTRE POUR L'AIDER À PRENDRE  SES DÉCISIONS. SI ÇA POUVAIT NOUS SORTIR DE LA CRISE, JE SERAIS EN FAVEUR. 

Carol Tremblay 27/12/2008 22:27

Stéphane,
Tu es dur avec Charest. Sur la route, il y a deux sens, peu importe la voie. Charest a nommé un ministre pour le sens unique (non-sens) et un autre pour le deux-sens (contre-sens). Ce n’est pas difficile à saisir.
Charest a fait sa campagne en disant que trois pairs de mains sur le volant, c’était trop. Il n’a jamais rien dit à propos de deux pairs de mains sur le volant.
Il aime les bicéphales. C’est la raison de deux ministres. Les deux vont se surveiller l’un l’autre comme le font les gens de la voirie sur la pelle. Jean est un homme qui non seulement invente des traditions, mais qui respecte en même temps les traditions établies (il me semble y avoir une contradiction dans cette phrase, mais c’est du Jean Charest...).

Stéphane Gendron 28/12/2008 05:09


!!! J'aime bien votre sens de l'humour sarcastique ! Stéphane


Jean Lespérance 27/12/2008 17:13

POURQUOI AVOIR NOMMÉ NORMAN MAC MILLAN DÉLÉGUÉ AUX TRANSPORTS? EN TEMPS DE RÉCESSION, DE DÉPRESSION, IL FAUT COUPER DANS LES DÉPENSES. OR, DEUX PERSONNES POUR OCCUPER PRATIQUEMENT LES MÊMES FONCTIONS. C'EST TROP. IL FAUT CHOISIR, SOIT L'UN OU L'AUTRE, MAIS PAS LES DEUX. SI CHAREST  A DONNÉ UN CHAPERON  À JULIE BOULET, C'EST PARCE QU'IL NE LA JUGE PAS ASSEZ COMPÉTENTE POUR AGIR TOUTE SEULE MAIS QU'IL LA LAISSE EN PLACE POUR MONTRER QU'IL ESt FÉMINISTE, QU'IL RESPECTE LES FEMMES . QUI DIRIGERA VRAIMENT? NORMAN MAC MILLAN OU JULIE BOULET? MÊME SI JULIE BOULET EST COMPÉTENTE, JE NE LA VERRAIS PAS DÉLÉGUÉE DU QUÉBEC AUX AFFAIRES MINICIPALES DE HUNTINGDON POUR VENIR TE DIRE QUOI FAIRE. SI ELLE EST COMPÉTENTE DANS LE DOMAINE DU TRANSPORT, ELLE N'A PAS BESOIN D'UN CHAPERON, SINON QU'ON L'ENLÈVE. TANT QU'À MOI, TOUT MINISTRE DEVRAIT SUIVRE UN COURS SOMMAIRE D'INSPECTEUR ROUTIER POUR COMPRENDRE L'IMPORTANCE DE LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE ET SAVOIR OÙ METTRE  L'ARGENT DES CONTRIBUABLES.

Jean Lespérance 27/12/2008 06:42

NORM MAC MILLAN VA S'ASSURER QUE JULIE BOULET NE FASSE PAS D'ERREURS. AINSI  L'HONNEUR ET LA RÉPUTATION DES FEMMES SERONT MÉNAGÉS, PROTÉGÉS DANS LE CABINET. BESOIN OU PAS, IL FAUT DES FEMMES PARTOUT. ILS VONT FINIR PAR EN METTRE DANS LA TOILETTE DES HOMMES DU PARLEMENT. IL NE FAUT SURTOUT PAS QUE PAULINE MAROIS Y METTE LES PIEDS, ÇA RISQUE DE NOUS COÛTER CHER. SI ON NE VEUT PAS PAYER POUR DEUX PERSONNES POUR REMPLIR LE MÊME RÔLE, ON VA SE FAIRE TRAITER DE SEXISTE. LES PRINCIPES DOIVENT ÊTRE APPLIQUÉS AVEC DISCERNEMENT.

Stéphane Gendron 27/12/2008 13:17


Jean, sincèrement, j'ai du mal à comprendre l'argument ici. Les femmes seraient moins aptes que les hommes? Je ne suis pas d'accord. Ce n'est pas parce que Julie Boulet n'a pas les compétences de
l,emploi que nécessairement les femmes en politique le sont. Prenez le cas de la Vice Première Ministre Nathalie Normandeau: une femme très compétante qui fait honneur à ses fonctions
ministérielles. Et elle n'est pas une exception. Stéphane Gendron


JF Gagne 27/12/2008 02:13

Ils sont à l'image du peup'e, faible!