Les temps sont durs pour tous...

Publié le par Stéphane Gendron

À la veille de Noël, dans la ville de Murray, état du Utah, les temps sont difficiles, même pour les chiens. Quelle sera la peine donnée à ce chien voleur d'épicerie?

Visionner ce vidéo pour en avoir la preuve. Un reportage de KSL TV, canal 5 en cliquant ici.

Stéphane Gendron

Publié dans huntingdon

Commenter cet article

Carol Tremblay 27/12/2008

C’est un fait cocasse et le journaliste le traite avec humour.
Mais c’est bien de rappeler aux propriétaires d’animaux qu’ils en sont responsables. À Rimouski, un chien Berger Allemand avait pour habitude de mordre les gens. Alors que je passais le Soleil, avant que Gilbert Lavoie n’y devienne journaliste, le chien m’a attaqué et bien mordu. Quand ma mère a appelé chez le propriétaire, la servant lui a répondu: «Ils (ceux que le chien mord) l’«agousse» aussi.» Mais la bête fit une dernière erreur.
Jamais son propriétaire ne l’attachait. Le chien allait et venait comme il voulait. Et il alla courir après un chasseur qui enfourchait un «Ski-doo). Lucien, (c’est son véritable prénom), utilisait la voie ferrée comme piste fort bien balisée, mais fatidique pour l’animal. Lucien portait un revolver de calibre 22 sur lui dans le bois. Il le sortit et laissa le chien s’approcher de lui. Le chien était de nature suicidaire. Il courait après le chasseur motorisé la gueule béante, s’offrant comme cible au pistolet. Ce n’était pas Sol et Gobelet, mais bien un chasseur qui faisait mouche à tout coup. Le chien passa de vie à trépas sur les rails du chemin de fer. Son suicide passa pour un accident quand le corps fut retrouvé. La police n’a pas fait enquête et personne ne pleura sa disparition.
Gilbert Lavoie n’a jamais rapporté la nouvelle dans le Sun de Québec.

Jean Lespérance 28/12/2008

J'ai déjà vu un écureuil entrer dans un dépanneur et ressortir avec une palette de chocolat avec des pinottes, 5 fois de suite. Le proprio s'est décidé à fermer la porte. Les deux premières fois, il regardait l'écureuil en riant, mais après il le trouvait effronté. Aux Indes, il y a des singes voleurs, on n'en fait pas un drame. C'est cocasse mais c'est banal. Si on promenait comme des chiens avec une laisse au cou ceux qui volent devant l'endroit où ils ont volé, il y aurait  beaucoup moins de voleurs.J'aimerais voir Vincent Lacroix marcher à 4 pattes devant la Tour de la Bourse à tous les jours. Nos juges ne sont pas intelligents.