Quand l'hystérie prend le dessus sur nos libertés...

Publié le par Stéphane Gendron

Le Washington Post et l'Agence France-Presse rapportent un incident pour le moins tout à fait ridicule. 9 personnes expulsées d'un vol de Washington à Orlando parce que l'on a discuté de la sécurité des sièges près d'un réacteur. Il s'adonne que parmi le groupe, l'un avait une barbe et une femme portait le voile. Dehors tout le monde. Mesures exceptionnelles: on fait sortir tout le monde, ré-examen de tous les bagages. Rien. Résultat: on expules les 9 personnes, tous des muslmans. L'ignorance engendre la peur et l'imbécilité, que ce soit aux États-Unis ou ailleurs dans le monde, même au Québec.

Vous vous souvenez du temps où ceux qui portaient la barbe au Québec étaient suspectés d'être felquistes ou terroristes?

Pour lire le reportage de Cyberpresse, cliquez ici.

Pour lire l'Agence Reuters, cliquez ici.

Stéphane Gendron



Publié dans huntingdon

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Carol Tremblay 05/01/2009 04:05

Tu as raison mon Stéphane. Ils sont aujourd’hui mieux implantés et contrôlent mieux tous les médias et les partis politiques. As-tu d’autres questions faciles à répondre?

Carol Tremblay 03/01/2009 14:54

Les barbus du Québec: des maudits bons gars.DES ÉTUDIANTS DU QUÉBEC ENTRAÎNÉS À CUBA Il y a quelques mois, nous apprenions par les journaux qu’un groupe de 46 étudiants canadiens-français du Québec se rendaient à Cuba pour un séjour de six à huit semaines, invités par le gouvernement révolutionnaire de Fidel Castro.Le chef de la délégation canadienne-française, M. David Middleton, déclarait que ces jeunes gens désiraient accomplir quelque chose, et il a ajouté q’un des buts principaux de leur venue à Cuba était d’acquérir des notions précises sur la révolution socialiste que se déroule à Cuba.Il est intéressant de noter que le groupe est composé de jeunes canadiens-français des deux sexes, âgés de 15 à 28 ans, appartenant à des groupements politiques, au mouvement chrétien, à des groupes de gauche, au nouveau parti de la jeunesse démocratique et à diverses organisations estudiantes.CENTRE D’ENTRAÎNEMENTCette nouvelle bouleversante, qui peut-être pour quelques-uns semble insignifiante, me parait d’une extrême importance pour l’avenir du Québec. Ce n’est pas un secret pour personne que l’île de Cuba est devenue un centre d’entraînement révolutionnaire. De tous les pays d’Amérique latine, les jeunes vont subir là-bas un entraînement spécial pour amener dans leur pays les méthodes d’infiltration marxiste. C’est en 1961 que Castro fit mentir les catholiques qui avaient cru en sa révolution en s’affirmant ouvertement comme un authentique et fervent communiste et en déclarant qu’il avait toujours été marxiste et que son programme de libération s’inspirait des formules puisées chez Marx, Lénine et Engels.Dernièrement, la propre soeur de Fidel Castro causait une sensation dans le monde libre en déclarant à la Presse :« Je ne peux plus demeurer indifférente à tout c qui arrive dans mon pays. Mes frères Fidel et Raül ont fait de Cuba une énorme prison entourée d’eau. Le peuple est cloué à une croix de tourments imposés par le communisme international. »ET AU QUÉBEC ?Pendant ce temps, aux yeux de tout le monde, et sous l’approbation tacite du gouvernement (qui ne dit mot), des jeunes étudiants canadiens-français du Québec, appartenant à des groupements politiques, au mouvement chrétien et à diverses organisations d’étudiants, vont subir un entraînement de huit semaines à Cuba, invités par le gouvernement révolutionnaire de Castro.Mais il faut quand même se l’avouer, ce voyage n’est certes pas un voyage d’agrément ; et ces 46 étudiants de 15 à 28 ans de notre belle province de Québec ne vont pas en “pèlerinage” à Cuba. Ils vont, nous disent en toutes lettres les communiqués de presse, « acquérir des notions précises sur la révolution socialiste qui se déroule à Cuba ».Donc nous sommes maintenant certains d’une chose : des jeunes du Québec ont reçu un entraînement idéologique à Cuba. Et ce n’est que le début ; que font-ils maintenant au Québec ?LES RÉSULTATS« Au cri de “Vive le FLQ” des centaines d’émeutiers prennent d’assaut le parc Lafontaine. » Voila ce que tout le monde pouvait lire en première page d’un quotidien de Montréal, mardi le 8 septembre 1964.La veille, au moins 79 jeunes gens étaient arrêtés, à la suite de manifestations séparatistes en face de la bibliothèque de Montréal.Quelques jours auparavant, des jeunes gens effectuaient un raid meurtrier à “l’International Fire Arms” afin de se procurer des armes pour la révolution.Pendant ce temps, nous apprenions avec surprise la démission de 7 membres du RIN (Rassemblement pour l’indépendance Nationale) : 3 présidents et 4 vice-présidents. « Le Québec ne peut pas accepter l’indépendance dans un plateau qui dissimule l’anarchie révolutionnaire », déclaraient-ils à la presse.Dernièrement encore, deux personnes m’ont (qui ne se connaissaient pas) m’ont affirmé qu’ils captaient sur ondes courtes des programmes de radio, en français, provenant de Cuba et destinés spécialement à la population du Québec.Il se pourrait bien que l’on me traite de réactionnaire et de “chasseur de sorcières”, mais devant tous ces faits, je continue à affirmer que ce qui se passe maintenant au Québec est plus qu’inquiétant.Tout semble se dérouler selon un plan bien établi et ce qui est le plus grave c’est que personne ne semble s’en rendre compte.L’infiltrationCertains au Québec se sont servis à l’aveuglette de l’épouvantail “communiste” pour railler le peuple et gagner les élections. Il s’ensuit qu’à cause de cette exagération vers la droite, l’on tombe maintenant de l’autre côté et que l’on tremble de passer pour “anticommuniste”, “chasseur de sorcières”, ou d’extrême droite. - "Vous voyez des communistes partout!" , nous dit-on quand on ose en parler ouvertement. Ce voyage d’étudiants à Cuba est pour certaines gens rien d’autre "qu’un voyage inoffensif de jeunes “carabins”, et puis, après tout, ils ne sont que 46, c’est une minorité qui ne représente absolument pas la population !" (Ils oublient que toutes les révolutions ont débuté avec une poignée d’hommes entraînés et farouchement convaincus.)Nous oublions toujours, hélas, que nous ne luttons pas contre le communisme avec des armes, car le communisme est une idéologie qui se propage, qui s’infiltre partout pour conquérir la volonté des hommes. Voici d’ailleurs ce qu’écrit Mao Tsé-Toung sur la façon d’infiltrer l’idéologie marxiste dans un pays :« Désorganisez tout ce qui est bon dans le pays de votre ennemi, essayer de mêler les représentants des plus hautes sphères dirigeantes à des entreprises criminelles, compromettez leur position, et après cela, saisissez l’occasion, donnez de la publicité à leurs forfaits. Gênez par tous les moyens l’action du gouvernement : propagez les dissensions et la discorde parmi les citoyens, poussez les jeunes contre les vieux. Introduisez des airs de musique sensuelles, écartez les vieilles traditions. Il vous faut placer des espions partout. Seul un homme ayant ces moyens à sa disposition, sachant provoquer la désintégration et la dispute, seul un homme de cette sorte est digne de gouverner ou de commander. » Et Lénine lui-même écrit : « Il faut user de tous les stratagèmes, user de ruse, adopter des procédés illégaux, se taire parfois, celer parfois la vérité. »ET LA RELIGION ?Et puis que dire de la lutte anti-religieuse au pays ?C’est le chef même de la délégation des jeunes étudiants qui déclarent que ces jeunes étudiants "désirent accomplir quelque chose". Il est assez intéressant de rapprocher ces paroles de celles de Galpérine, un marxiste connu : "Il ne faut pas vous présenter à la jeunesse chrétienne avec les propositions de lutte antireligieuses, ce serait une grosse erreur psychologique. Mais c’est facile de l’entraîner pour quelque chose, pour la conquête du pain quotidien, pour la liberté, pour la paix, pour la société idéale... Dans la mesure où nous attirerons les jeunes chrétiens dans cette lutte pour ces objectifs précis, nous les arracherons à l’Église."Que feront au Québec ces étudiants entraînés à Cuba ? Ils ne resteront certainement pas inactifs. Ils auront une stratégie précise : on les aura entraîner à l’art du commandement et ils seront entraînés à s’infiltrer dans les diverses associations, même chrétiennes. Lénine disait : "Pour en finir avec la religion, il est bien plus important d’introduire la lutte des classes au sein de l’Église que d’attaquer la religion de front."Qu’est-ce que cela signifie en pratique ? Il s’agit tout simplement de former partout à travers la chrétienté et les communautés chrétiennes des foyers de division ; parmi les fidèles, mais surtout dans les milieux ecclésiastiques et religieux. Par exemple, scinder les évêques en deux blocs : les progressistes et les intégristes. Dresser les prêtes sous mille prétextes contre les évêques. Dresser les fidèles contre les prêtres et dresser les prêtres les un contre les autres. Voilà la tactique : ne jamais attaquer l’Église de front mais pour son bien et les abus qui la défigurent. À coups de sape habiles, on forme dans des milieux ecclésiastiques et des mouvements d’action catholique des noyaux d’insatisfaits pour les attirer peu à peu dans ce climat de la lutte des classes.Le 12 février 1957, le Parti communiste chinois recommandait ce qui suit dans on “ordre secret” pour la destruction de l’Église :« Chaque camarade doit trouver le moyen de devenir, par le baptême, un membre de l’Église. Une fois là, tous déploieront une activité de grande envergure, en se servant de belles phrases pour émouvoir et attirer les fidèles, même en faisant appel à l’amour de Dieu et en plaidant la cause de la paix. Ils doivent prendre l’initiative dans toutes les activités, pénétrer toutes les institutions de l’Église, gagner la sympathie des fidèles. »Oh ! ne pensez pas que les communistes sont ces gros méchants qu’il est facile de reconnaître. Non, ils sont plutôt ces messieurs très bien qui ne dédaigneront même pas de s’approcher de la table sainte s’il le faut, pour mieux se camoufler.LA RÉPONSE ?Lénine a dit un jour : "Il nous faut des hommes qui ne consacrent pas seulement à la révolution leurs soirées libres, mais toute leur vie." Ces paroles devraient nous faire réfléchir. Où sont-ils les laïcs catholiques qui sont prêts à donner, non pas seulement leurs soirées libres pour la cause du Christ, mais toute leur vie ? Où sont-ils même ceux qui donnent une soirée par semaine pour la cause du Christ ? À ce moment de l'histoire, devant J'adversaire qui s'affiche de plus en plus ouvertement, les catholiques devraient être unis entre eux, et consacrés à fond à leur Cause. Hélas ! que voyons-nous autour de nous ?"Le chrétien, écrivait Pie XII dans son message de Noël 1957, devrait considérer comme une honte le fait de se laisser dépasser par les ennemis de Dieu en ardeur au travail, esprit d'entreprise et même de sacrifice."Il faut des catholiques de feu, passionnés du Christ, unis entre eux et à leur évêque. Des catholiques prêts à donner leur vie pour le Christ et l'Église. "Le monde a besoin de saints". disait Jacques Maritain. En face de l'ennemi qui de partout nous environne et pénètre dans nos rangs, nous devons former des chrétiens "sacrifiés", "donnés", des chrétiens qui auront donné toute leur vie pour leur cause.46 étudiants du Québec sont entraînés à Cuba pour étudier les méthodes révolutionnaires, mais n'oublions pas cette parole de saint Ignace : "Donnez-moi douze hommes prêts à aller jusqu'au bout et le monde sera transformé." Si nous le voulons VRAIMENT, nous gagnerons la bataille.------------------------------VOYAGE ÉTUDIANT À CUBAComme par les années passées, le gouvernement cubain invite les étudiants étrangers à visiter son pays au cours des vacances d'été.Vous pouvez obtenir tous les renseignements en écrivant avant le 30 novembre à :Voyage étudiant à Cuba,5566, Decelles, app. 7,Montréal, P.Q.Ou en téléphonant au Carabin, (683-7276, loc. 7) --------------------------- Voilà comment nos étudiants sont invités à aller se faire "cuisiner" à Cuba.

Stéphane Gendron 03/01/2009 15:26


C'était les camps terroristes de l'ancien temps votre affaire?


JF Gagne 02/01/2009 21:04

C'est effectivement un événement très regrettable, mais après ce qui est arrivé le 11 septembre 2001, il ne faut pas trop s'en surprendre.  Ou même l'année suivante alors celui qui tentait d'aller ses chaussures, et que maintenant TOUT le monde doit retirer ses chaussures aux douanes, bref c'est le prix à payer pour une certaine sécurité et que c'est à cause de ces maudits imbéciles que la majorité paye.  On appelle ça des accomodements déraisonnables... ;-)Phylosophiquement, je prendrais le fameux dicton du 24e siècle d'un vulcain:  "The needs of the many, outway the need of the one or the few..."Donc il faudra vivre avec.  C'est triste que ce que les religions sont rendues à faire dans ce monde ... devrions-nous s'en surprendre?

Nadjib S. 02/01/2009 20:50

C'est devenu d'un ridicule incroyable...Mais rien ne m'étonne maintenant.Moi-même (musulman) quand je prends le métro à Montréal et que des fois celui-ci s'arrête net en plein trajet (pour un problème quelconque), tout le monde autour de moi me regarde d'une drôle de façon, pourtant je n'ai ni de barbe ni rien du tout. Ça m'est arrivé plusieurs fois, et pas qu'à moi.Enfin bon, mieux vaut en rire qu'en pleurer...

Stéphane Gendron 02/01/2009 23:36


Oui Nadjib, c'est l'ignorance et les préjugés. La majorité des gens sont des êtres peu cultivés et inférieurs à plusieurs niveaux. Il faut vivre avec - malheureusement. Stéphane


sylvie 02/01/2009 20:36

C'est de plus en plus la folie. Toutes ces histoires de terroristes vont finir par écoeurer et peut etre meme provoquer, si sa continue. Les américains ou les Québecois devraient faire attention! Souvent quand on entend dire la violence engendre la violence, et bien l'ignorence aussi sert l'ennemi. Parceque plus on va se laisser aller dans les préjugers on va servire les envies de ces groupes extremmistes qui ne penses qu'à leurs pouvoirs.En 2009 il serait plus que temps qu'on cesse de se regarder le nombril et qu'on essaie de comprendre ce qui se passe ailleurs, ouvrire nos yeux sur les autres ne veux pas nécessairement dire qu'on est en danger.Généraliser sur les musulmans ou sur les autres groupes religieux, c'est prouver qu'on est pas mieux que les autres.Peut etre que les Américains avec Barack Obama, vont avoir la chance de changer ca....C'est un peu ce que tout le monde souhaite...mais la race humaine est ce qu'elle est...