Une image vaut mille mots...

Publié le par Stéphane Gendron




Publié dans huntingdon

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Carol Tremblay 11/01/2009 20:29

Avec des gens aussi tolérants que toi, mon Stéphane, le paradis terrestre communiste est pour demain.
«Le paradis terrestre est la drogue du peuple.» (Vous pouvez me citer, parce que contrairement à Lénine, j’ai raison.)

JF Gagne 09/01/2009 23:38

Carol Tremblay, tu as tellement raison là là!Allez, chantons tous ensemble 27 secondes vers une paix durable pour en finir avec cette guerre....

Hoax Coutu 09/01/2009 23:22

Photo truquée.Même à cet âge ils rêvent de couper la tête d'un Juif, ou d'un Arabe.Belles valeurs humaines culturelles locales et/ou régionales.Don't believe me, I'm just a Hoax Coutu

Stéphane Gendron 10/01/2009 11:20


Même si la photo était truquée, elle pourrait être une peinture et devenir réalité un jour?


Carol Tremblay 09/01/2009 22:05

Les caricatures de Barroque Olala
Nous cherchions l’atome crochu entre les gauchissses et l’Islam. Nous l’avons trouvé.
Tout le monde se souvient de l’affaire des caricatures de Mahomet et des réactions violentes islamiques. Mais nous savions pas que quelques temps plus tard nous allions vivre le même phénomène en Kébékistan, pas avec les musulmans, mais avec la gaugauche.
J’avais commencé à regarder le Bye Bye à Radio-Canada et j’étais tombé sur le bout de l’entrevue avec Barraque. C’était du connu et des répliques faciles, sans grand intérêt, mais sans plus.
Mais à la surprise générale, cette production a soulevé l’ire de la gaugauche. Ils n’ont pas aimé le segment caricaturale de leur nouveau «sauveur». Il ne faut pas toucher le nouveau sauveur des anticléricaux. Pourtant, les mêmes très «tolérants» humanistes aiment bien ridiculiser le Pape et les chrétiens en général.
Conclusion: Surveillez bien Barraque! Il vas monter vers les cieux, mais nous ne savons pas comment.
Personnellement, je pense qu’il va monter aux cieux quand la bande d’idolâtres qui le prient vont se rendre compte qu’il n’est pas le vrai dieu. Le vrai dieu, c’est Castro.

Carol Tremblay 09/01/2009 19:38


Le plan de restructuration pour l'O.N.U. arrive trop tard.

Plusieurs d’entre nous connaissons cette réplique du film «Champ de Rêves»: «si vous le construisez, ils viendront.» En ce qui concerne l’Organisation des Nations Unies, elle devient: «Si vous le reconstruisez, pourquoi se donneraient_ils la peine de venir?»

La semaine dernière, l'ONU a publié intitulé «Un monde plus sûr»: notre responsabilité partagée». Ce rapport contient 101 recommandations pour améliorer l'ONU en termes d’économie, de violence et de terrorisme. L'ONU étudiera ce rapport en 2005.



Pour réformer l'ONU, ce rapport est trop peu, trop tard.



Établie le 24 octobre 1945 sur les décombres de la Société des Nations, l'ONU a essayé de répandre la paix et l'harmonie parmi des nations occidentales et les dictatures communistes. La meilleure façon de régler les disputes internationales, disaient les États membre, passait par la diplomatie. Résoudre les chicanes par une guerre de mots, plutôt que dans le sang et la violence, promouvraient la démocratie, la liberté et la sécurité internationale.



L'ONU a_t_elle accompli ses buts élevés? Elle a créé cette illusion en soutenant des positions comme la croissance de la démocratie, la législation de droits de l'homme (cette organisation est un croisé militant de tels «droits de l'homme» que l'avortement et la sodomie), de l’amélioration de la situation financière dans les pauvres pays et l'établissement de l'Etat d'Israël.



Si vous creusez un peu plus profond, cependant, la réalité nous montre un échec cuisant.



L'ordre du jour de l'ONU a été usurpé par des dictatures, des despotes et des non_conformistes. L'ONU a été lourdement critique par les Etats_Unis, les nations les plus occidentales, les valeurs judeo_chrétiennes et, de façon intéressante, Israël. L'ONU a aussi peu de respect pour la loi internationale, soutient des établissements non démocratiques comme la Cour criminelle internationale et passe résolution après résolution attaquant des pays démocratiques.



En attendant, des pays illégaux siègent en son sein aux conférences et comités. La Libye, un légendaire pays qui bafoue les droits de l'homme, siège à la Commission des droits de l'homme de l'ONU. La Syrie, qui s'est engagée dans beaucoup de guerres illégales et de coups militaires, a siégé brièvement au CONSEIL DE SÉCURITÉ DE L'ONU. De plus, l'Iran et l'Irak allaient co_présider désarmement nucléaire de l'ONU mai 2003 et c'est avant que Saddam Hussein n'ait été renversé!



C’est pis quand vous examinez la feuille de route de l'ONU sur des questions militaires et la pacification.

:

Voici quelques articles de choix:

 

Avec les exceptions de la guerre coréenne et l'invasion de l'Irak du Koweit en 1990, l'ONU a été relativement silencieuse par des centaines de batailles. L'ONU n'a fait rien pour empêcher ou contenir le massacre de 800,000 Rouandais en 1994, ou le massacre de 7,000 Musulmans bosniens en 1995.
L'ONU a refusé d'approuver la guerre menée par Etats_Unis en Irak en 2003 et a au lieu de cela a soutenu son corps de nerveux inspecteurs d'armes.

L'ONU ne prendra pas de position forte contre la guerre au terrorisme en expulsant les membres de l'ONU qui politiquement ou financièrement soutiennent des groupes terroristes.



Dans un article dans «

The Economist», KOFI ANNAN a écrit que «l'ONU est née dans un temps très différent et conçue pour un autre monde[...] elle a clairement besoin loin d’une grande réforme si elle doit empêcher et répondre à toutes les menaces dont nous faisons face aujourd'hui.»

C'est juste une excuse. Les organisations couronnées de succès apprennent comment se modifier et s’adapter rapidement à un monde changeant. En 60 ans, l'ONU n'a pas appris comment faire cela. Elle ne mérite pas un autre pour apprendre ce qu’elle a fait de mal

.

Il est temps pour tous les pays impartiaux de se positionner et de quitter l'ONU. À sa place, une ligue de nations démocratiques doit être créée. Les membres de ce groupe soutiendraient la liberté individuelle et la liberté tout court, mettraient l’emphase sur la sécurité internationale et la sécurité publique, promouvraient du libre marché et s'opposeraient au terrorisme.



Quant aux pays qui ne soutiennent pas ces principes, on ne les admettrait pas avant qu'ils n'aient modifié leurs positions.

Si vous construisez une ligue des nations démocratiques et laissez l'ONU mourir, regardez_les venir.