Gendron est anti-sémite.

Publié le par Stéphane Gendron

Voilà, la discussion est close. Je ne veux plus en entendre parler. On critique Israël et on les accuse de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité, et les pro-Israéliens - bardés de la clique de Québec-Israël - nous traitent d'anti-sémite. Il faut vraiment être inférieur dans l'argumentaire intellectuel pour dire des choses pareilles. Et après on se demande pourquoi l'État Israël est détesté sur la planète!

Stéphane Gendron

Publié dans huntingdon

Commenter cet article

jacques azoulay 20/02/2009 14:05

Voici un grand journaliste arabe qui a finalement le cran de dire les vrais choses: Lire ce qui suit!!
Lettre à mes frères arabes
 
Lettre de Youssef M. Ibrahim aux palestiniens
 
Youssef M. Ibrahim, un ex correspondant du New York Times, pour le Moyen Orient, et Editeur du Wall Street Journal de l’Energie, pendant 25 ans, est un écrivain indépendant, implanté à New  York et Dubaï, dans les Emirats Arabes Unis.
 
A mes frères arabes :
La guerre avec Israël est terminée – et ils ont gagné.
 
Maintenant, finalement, laissons le passé et avançons.
Avec Israël dans sa 4° semaine d’incursion dans la frange de gaza, la même frange qu’ils ont évacué volontairement il y a plus de 3 ans.
Un sens de la réalité s’étend progressivement dans le monde arabe au travers des commentaires des experts arabes, lettres aux éditeurs, talk shows politiques en langue arabe, dans les réseaux de télévision.
Les nouveaux points de vue sont impressionnants, tant dans la maturité comme dans le réalisme.
La meilleure façon de les transmettre est un « lettre aux arabes palestiniens de la part de leurs amis Arabes ».
 
Chers palestiniens, frères arabes : la guerre avec Israël est terminée.
Vous avez perdu.
Rendez vous et négociez pour garantir un futur à vos enfants.
Nous, vos frères arabes, pouvons crier, jusqu’à avoir le visage cramoisi, que nous sommes avec vous … mais le sage parmi vous et la plupart d’entre nous savons que les choses ont changé, car nous avançons loin des vieilles et fatigantes idées de la « cause arabe palestinienne », et « l’éternelle lutte «  contre Israël.
 
Chers amis, vous et vos dirigeants avez perdu trois générations, en essayant de lutter pour la Palestine, mais la vérité et que la Palestine que vous auriez pu avoir en 1948 était beaucoup plus grande que celle que vous auriez pu avoir en 1967, elle-même beaucoup plus grande que celle que vous pourriez avoir aujourd’hui, ou dans dix ans.
 
Continuer la lutte signifie moins de territoire, plus de misère et une absolue solitude. Maintenant mes frère, vous avez la chance de garantir  la création d’un état palestinien dans la frange de Gaza, dans laquelle vous vous êtes tous entassés, ainsi qu’une petite partie de la Rive Occidentale du Jourdain.
Ça ne va pas être mieux. Le temps presse, même pour cette quantité de territoire, alors voici quelques faits, figures, et témoignages, mes amis.
 
Vous gardez des consignes, qui sont utilisées par la télévision, vous montrez des maisons qui n’existent pas ou sont habitées par des israéliens, des maisons qu’ils  n’ont pas l’intention de laisser, Jaffa, Haïfa, Tel Aviv, ou Jérusalem occidental. Vous utilisez de vieux fusils contre des tanks modernes israéliens et américains, qui ne font pratiquement aucun dommage en Israël, alors que l’ire de sa puissante armée vous écrase. Vous utilisez une force de frappe de fusées  Kassam, qui cause peu de dégâts, alors que vous vous trompez vous-mêmes en pensant que vous menez une guerre de libération.
 
Vos gouvernements, vos institutions sociales, vos écoles et votre économie sont en ruine. Vos jeunes grandissent analphabètes, imbus de rites de mort et de suicide, alors qu’ils vivent en réalité de la charité de l’étranger, incluant les dons Américains et des Nations Unies. Chaque jour, vos fonctionnaires doivent mendier leur pain quotidien, puisqu’ils dépendent du secours apporté par les camions qui transportent aliments et médicaments à la frange de Gaza et Cisjordanie, alors que le musulman fondamentaliste du Hamas et son gouvernement  continuent à nourrir le feu d’une guerre qui ne peuvent ni rivaliser, ni espérer gagner.
 
En d’autres mots, mes frères, vous êtes tombés et vous êtes seuls dans un paysage brulé, qui s’amenuise un peu plus chaque jour.
Qu’est ce que c’est que cette lutte ?? Vaut-elle la peine ??
Plus important : quelle sorte de misérable futur bâtissez-vous pour vos enfants, qui sont la 4° ou 5° génération d’un monde arabe qui n’existe plus.
Nous, vos frères arabes, nous avons changé et nous avançons vers le futur.
 
Les pays arabes qui ont l’argent du pétrole sont occupés à accumuler des richesses, du bien être, construisent des maisons, des hôpitaux, des universités de premier ordre, de nouvelles  écoles, routes et chemins.
Les pays qui ont des frontières communes avec Israël, comme l’Egypte et la Jordanie, ont signé des traités de paix, et ils n’iront pas à la guerre pour vous…dans un proche avenir.
Les pays arabes qui sont loin, comme l’Afrique du Nord, ou l’Irak, franchement ne sont pas trop intéressés par vos problèmes.
Seule la Syrie continue à alimenter vos fantasmes, qu’un jour ils se joindront à vous pour la libération de la Palestine, et cela n’arrivera pas de si tôt, malgré qu’une partie de son territoire, le Golan, a été conquis par Israël puis annexé en 1967.
Mes amis !! Les Syriens ne feront que vous inciter à la lutte … jusqu’au dernier des palestiniens.
Avant d’être pris par le Hamas, vous avez souffert du mensonge d’un autre de vos leaders, Yasser Arafat, qui vous a vendu un projet corrompu jusqu’à la moelle, plus de douleur, plus de corruption et des millions volés par ses familiers, pendant que vos enfants jouaient dans les caniveaux de Gaza.
 
La guerre est terminée.
POURQUOI NE PAS DONNER UNE CHANCE A UN FUTUR NOUVEAU ??
 
Youssef M. Ibrahim

jacques azoulay 20/01/2009 23:55

Israël ou le concept de démesure
Lise Noël, Historienne, auteure de L'Intolérance. Une problématique générale, éditions Boréal/Le Seuil Édition du mardi 13 janvier 2009
Mots clés : Hamas, conflit à Gaza, Violence, Israël (pays)
Comme pour le conflit qui a opposé le Hezbollah libanais et Israël à l'été 2006, les critiques internationales reprennent aujourd'hui l'accusation de riposte démesurée de la part de ce dernier contre le Hamas à Gaza. Sans nuances, on compare le nombre de morts des deux côtés et les moyens militaires dont chacun dispose. Et l'on s'indigne.
Deux formes de disproportion sont cependant passées sous silence. La première porte elle-même sur une question de nombre. Il y a dans le monde 1,5 milliard de chrétiens et plus de 1,3 milliard de musulmans. De juifs il ne reste que 13 millions, 13 millions dont environ la moitié vit en Israël et l'autre, dans la diaspora. Six autres millions ont déjà été victimes d'un génocide, soit 78 % des juifs d'Europe. Aujourd'hui, les islamistes reprennent le flambeau de l'antisémitisme, qu'ils soient chiites, comme les dirigeants iraniens, ou sunnites, comme le Hamas dont la charte réclame non seulement la destruction d'Israël, mais la mort de chaque juif de la planète. L'indignation sélective La seconde manifestation de démesure tient à l'ampleur de la couverture médiatique dont les Israéliens font l'objet et au caractère éminemment sélectif de l'indignation que les mondes chrétien et musulman expriment à leur endroit. Un exemple: alors que Le Devoir du 30 décembre dernier prenait plus de la moitié de l'espace de la une pour couvrir le conflit israélo-palestinien avec le titre «Israël est déterminé à écraser le Hamas», une nouvelle rapportant un «Massacre à la machette» de femmes et d'enfants, dans le nord de la République démocratique du Congo (RDC), était reléguée en page A 5. Ce n'est que de façon ponctuelle encore que l'on rapporte les tueries, les amputations massives, les viols systématiques et les rapts d'enfants que l'on drogue pour en faire des soldats, toutes atrocités qui constituent le lot de la RDC depuis plus de deux décennies, particulièrement dans le Nord-Kivu. Partout, en Afrique, les femmes et les enfants sont ciblés. Comme en Somalie, État dysfonctionnel qui génère les pirates de la mer. Comme au Darfour, dont personne n'a cure, malgré un génocide caractérisé. Et que dire du Zimbabwe, fief de Mugabe («Je suis le Zimbabwe»), qui nie les ravages du choléra? Qui songe aujourd'hui à l'étau que continue de serrer la junte birmane autour de son peuple, junte qui vient de condamner à 45 ans de prison une vedette populaire locale pour avoir aidé des victimes de l'ouragan qui a dévasté le pays? Et aux Coréens du Nord, sans cesse menacés de famine? Et aux Tibétains, qui ne font plus les manchettes? Les bourreaux des musulmans Comme d'autres groupes ethniques, nationaux ou religieux, les musulmans sont victimes de despotes locaux, d'États voisins ou d'autres groupes ethniques et religieux. Leurs oppresseurs sont laïques, telle la Chine communiste qui persécute les Ouïghours, ou l'ex-dirigeant soviétique Islom Karimov dont la répression en Ouzbékistan est si féroce qu'un diplomate britannique a cru, en vain, devoir la dénoncer. Quant aux chrétiens... Outre un Pierre Vallières qui s'est rendu sur place, qui, au Québec, est descendu dans la rue pour protester contre le massacre des Bosniaques par des catholiques croates et des Serbes orthodoxes? Qui s'est indigné par la suite de l'exode des Kosovars provoqué par ces derniers? Aujourd'hui même, quelle gauche juge bon de manifester pour attirer l'attention de la «communauté internationale» sur le lent génocide des Tchéchènes perpétré par d'ex-soviétiques devenus chrétiens orthodoxes? Et qu'en est-il des musulmans qui oppriment d'autres musulmans? Comment oublier l'Algérie, ses centaines de milliers de morts, ses familles entières décapitées, enfants y compris, ses femmes enlevées et réduites à l'esclavage sexuel, sa population coincée pendant des années entre des militaires sans scrupules et des fanatiques islamistes qu'elle qualifiait de «forces de la tristesse»? Qui dénonce aujourd'hui la barbarie médiévale des talibans, la dictature de potentats arabes richissimes et corrompus ou la répression exercée par le pouvoir iranien qui a torturé à mort la Québécoise Zahra Kazemi (se souvient-on seulement d'elle)? On sait encore le sort des Kurdes musulmans pris en tenailles entre des Turcs sunnites, après l'avoir été dans celles des baasistes irakiens de Saddam Hussein. Et le Darfour toujours. Bien que musulmanes et sunnites, deux millions de personnes n'ont-elles pas été déplacées, des centaines de milliers d'autres tuées, et ses femmes délibérément violées par des forces soudanaises elles-mêmes musulmanes? Où est l'intervention de la «communauté internationale», où sont les protestations de la gauche occidentale? Ainsi, des musulmans exterminent des musulmans, des athées persécutent des musulmans, des chrétiens massacrent des musulmans, et tout cela ne suscite que de l'indifférence ou des sursauts de révolte sans lendemain... La paille et la poutre Mais arrive-t-il que des juifs entrent en conflit avec des musulmans, alors là il n'y a pas de mots assez durs pour les pourfendre. Jour après jour, les journaux en font leur une, la gauche descend dans la rue, la «communauté internationale» s'indigne. En 2006, des syndicats canadiens et québécois, ainsi que des universités américaines ont même appelé au boycottage commercial contre Israël. Une association sportive internationale souhaitait bannir ses athlètes et des chercheurs britanniques, ses intellectuels. Le caractère fort sélectif de cette indignation, la variation du degré de sympathie accordé aux victimes musulmanes en fonction de l'identité de leur oppresseur, l'application de la loi des deux poids, deux mesures dans le refus obstiné d'écouter les justifications d'Israël par rapport au souci marqué d'excuser les djihadistes qui font sauter des trains à Madrid, des métros à Londres, des avions à New York, et qui ciblent délibérément des civils en Israël, tout cela ne manque pas d'être troublant. Il ne s'agit pas de prétendre que le comportement d'Israël est toujours impeccable, et il est parfaitement légitime d'en faire la critique. Mais, s'il y a démesure dans cette histoire, elle n'est pas là où l'on croit. Un sérieux examen de conscience s'impose à gauche. Les juifs ne constituent que 0,0024 % de la population mondiale. Leur histoire leur a appris à ne compter que sur eux-mêmes. Dix tribus sur douze ont disparu lors de l'exil à Babylone. Sous les Romains, leur pays a été détruit et une grande partie de la population, dispersée dans l'empire. Au Moyen Âge, cette diaspora a connu des persécutions fréquentes, persécutions qu'accentuèrent les Croisades et l'Inquisition espagnole. Puis vint le XXe siècle... et l'Holocauste. Où était alors la communauté internationale? Les Israéliens ont tiré la leçon de son silence, d'autant plus que des voix s'élèvent à nouveau, en Occident et chez les islamistes, pour réclamer l'annihilation des juifs. Que l'on ne s'étonne pas qu'Israël se défende avec l'énergie du désespoir!

Carol Tremblay 17/01/2009 19:32

Baroque Ô làlà vient de faire un discour fleuve à la méthode castriste qui n’en finit plus. Le «kébékouais» moyen - avec l’aide de Radio Détestable Insignifiante (RDI) se fait bercer d’illusions. Il parle de valeurs familiales, mais en même temps il apporte des éléments destructeurs de la famille saine et en santé. Il parle de l’étroitesse d’esprit des autres et de leur intolérence, discour typique des dictateur. La Franc-Maçonnerie (laïcistes) ont le même discour trompeur. Il s’agit de projeter chez les autres ses propres défauts.
Stéphane va nous dire que la Franc-Maçonnerie n’existe pas. Il devrait téléphoner aux Shriners. Leur représentant a déclaré aux médias: «Quand la Franc-Maçonnerie fait quelque chose, elle le fait bien.» Les mêmes frères disaient que la Maçonnerie n’avaient pas d’argent. Ils contrôlent la Haute Finance.
Comment voulez-vous que ces gens fassent montre d’intelligence? Moi, je les regarde en me bidonnant.
Carol, PhD a dénoncer les inepties des frères de l’oncle Albert.

jacques azoulay 17/01/2009 16:15


 

’assure.  Le mandat est clair pour ces imbéciles « la destruction d’israel » Ils n’ont pas encore compris.  Je crois qu’ils ont des difficultés d’apprentissage.  Je vous l’avais bien dit, que la valeur de la vie est égale à ZERO. http://www.memritv.org/video.html
 
Ces leaders Islamistes sont toujours à l’abris.  Ils exposent le pauvre peuple palestinien à qui ils imposent une idéologie, ils financent leurs subordonnés « TERRORISTES », Ils provoquent une super puissance et un état des plus civilisé du monde, et ils se cachent dans les trous comme des rats pour laisser le pauvre peuple palestinien recevoir les coups sur la tête à leur place. Ils se préparent avec plusieurs caméras et une mise en scéne bien accésorisée pour montrer au monde à quel point ils sont victimisés.  À noter que tous les sites bombardés par le Tsahal sont automatisé systématiquement en réponse précises à des lancement de quassam.
 
J’ai vraiment peur que cette histoire soit loin d’être fini.  Il serait vachement interessant de voir un référendum chez ces pauvres palestiniens impuissants devant la bêtise de leurs leaders qui confondent politique et religion mal cité, car ces voyoux sont loins d’interpreter l’Islam correctement. Une note interessante à retenir, serait celle  du succés et de la précision de frappes sur certains de ces leaders des groupes terroristes.  Les positions de ceux-ci, sont vendues par leurs propres fréres qui eux s’opposent à la connerie du mouvement du HAMAS.
 
Ils prèchent qu’au nom de Allah il faut détruire Israel ! Je vois que Allah les écoutent et leur envoie la réponse par l’intermédiaire du Tsahal à travers les cieux de Gaza.  Pas trop efficace ce ALLAH avec qui ils font affaire !!  Peut-être leur conseillera-t-il de lancer des souliers à la place ?
 
Historiquement, le palestinien n’a jamais aussi bien vaicu que lorsqu’ils avaient du travail et accés à Israel.  Ils ont fait leurs lits et faut croire que c’est leur choix même qui est responsable de leur destiné.  À voir encore si tel est leur volonté ou plutôt celle d’un petit groupe de voyoux Islamiste.
 
En passant j’ai plusieurs amis dans la communauté arabo-musulmane et je suis moi-même d’origine d’un pays arabe.  Je comprends bien les mentalités, les contraintes, la manipulation et le chantage que sément ces petites dictatures  au nom de Allah surtout lorsque ces maîtres chanteurs créent eux même la misère et divisent pour mieux reigner ces pauvres palestiniens.
 
Salutations,
 
HI,
 
For anyone who still believes that the conflict between Hamas and Israel is only limited to Hamas and Israel, may be this video will serve as a wake up call.
 
One day the world will realize that Israel ha been for years in the forefront of the war against a movement that threatens all that the free world represents. Lets just hope it will not be too late!!
May be one day the world will realize it should thank us for fighting it's war, rather that criticize us.
 
http://www.memritv.org/video.html
 
This video clip is sometimes too fast to read the translation. You should "pause" and "play" to make sure you read  what the Hamas leaders are saying

Jacques Azoulay 16/01/2009 22:56

Je suis content de voir que c'est votre avis seulement.  J'essaie de comprendre ce rationnel de l'opinion du "average Quebecer" qui s'aligne par défaut contre tous ce qui est basé ou supporté par le modéle américain.Faut-il vous rappeler que 5% du peuple de Gaza fait le malheur de cette population? Faut-il vous rappeler que les pauvres palestiniens sont et ont été toujours rejetés par leurs fréres des pays tels que l'egypte, la jordanie et la syrie.  J'arrive tout juste de cette région ou j'ai été pour le congé de noel.  Les palestiniens sont malheureux parce que le conflit actuel est mené par une bande de voyoux qui n'est même pas mandaté pour de tels actions.
Il est important de retenir que la valeur d'une vie pour le Hamas vaut un gros ZÉRO.   J'ai vu de mes yeux des QUASSAM Partir et des imbéciles sortir des enfants et des caméras pour diaboliser Israel qui bien sur doit répondre. Est-ce que vous seriez prêt à négocier avec des terroristes? Est-ce- que je dois comprendre que vous favorisez les dictatures par rapport aux grandes démocracies?  Est-ce que vous êtes à ce point dupe de croire aux mises-en-scénes de Gaza? Est-ce que vous savez que ce peuple n'a aucune autorité ni le respect d'une hierarchie ou de  l'organigrame que tout pays qui se respecte et qui souhaite d'être écouter doit avoir? Est-ce que vous comprenez qu’il n y a jamais personne à qui parler? Connaissez-vous l'expression "parles à mon cul, ma tête est malade?
Tout ça pour vous dire que je me base sur ce que je vois de mes yeux sur le terrain et qu'à partir du moment que l'on voit aux nouvelles (Tous les médias francophone) des propos biaisés présentés subjectivement par des journalistes (ces idiots utiles) qui font la une tel que Norman Lester, toute la gang de RDC, et compagnie, alors là je ne marche plus.
Il y a quand même des gens au courant. Denise Bombardier et Paul Arcand sont bien mieux renseignés et dans une classe à part et heureusement. 
 
Quand vous voudrez voir un vrai beau pays ou le PIB et la matiére grise sont éxemplaires lorsque comparé au reste du monde et compte tenu du fait que l’état d’israel n’a que 60 ans, il me fera plaisir de prendre le temps et vous le montrer sous son vrai jour et personellement.