La force des arguments

Publié le par Stéphane Gendron

Le sujet de la Palestine et de l'État sioniste suscitent beaucoup de passion. Probablement plus que l'indépendance du Québec, à en juger par le délire de certaines interventions. J'espère que si nous devons repasser à travers un plébiscite sur la souveraineté du Québec, les interventions seront plus réfléchies que certains des bloggeurs.

Bref, l'État d'Israël a été fondé sur les terres d'un autre pays: la Palestine.

À l'origine - au XIXè siècle - les Juïfs colons n'avaient pas l'autorisation de s'y installer, et l'ont obtenue par force du harcèlement et la faiblesse des puissances en causes et de l'Occident. Dans la foulée de cette création, des juïfs sionistes ont mené des actions terroristes. Ça, on a tendance à l'oublier facilement, tout comme le nettoyage ethnique des forces juïves entourant la création de l'État d'Israël en 1948: vols, pillages, déplacements et déportations de population,  camps de concentration (Gaza) et de réfugiés, meurtres, et j'en passe. Contester ces faits relèvent ou de l'imbécilité ou de l'infériorité intellectuelle ou de la mauvaise foi. Un peu comme contester la Shoa, à moins bien sûr de faire parti de l'une ou l'autre des catégories antérieurement décrites.

Le reste, c'est de l'escalade et de la guerre pour l'accès aux ressources naturelles, l'eau en particulier. Personne va me faire croire qu'il faut des "buffer zones" en écrasant son voisin. Personne va me faire croire que les armées arabes faisaient le poids durant la Guerre des 6 jours! Au contraire, il s'agissait plutôt d'une humiliante défaite.

Israël se comporte en hypocrite et en gangster, voilà tout. Et beaucoup de Juïfs sont dégoûtés de leur propre Gouvernement.

Quand c'est Israël, on ferme les yeux sur un paquet de choses. "Ah, vous savez, la Shoa, je ne veux pas être taxé d'anti-sémite et prendre position!" Cette fausse culpabilité est d'un ridicule consommé.

Le terrorisme a toujours existé et existera toujours. Il se manifeste sous diverses formes. Israël opère un terrorisme d'état en envahissant un pays qui n'est pas le leur. Un peu comme Saddam Hussein l'a fait avec le Koweit. Même chose.

Quand on s'est fait volé un pays;
Quand notre grand-mère s'est faite violée par un israélien sioniste;
Quand notre père est mort sous un char Israélien;
Quand notre village a été rayé de la carte pour laisser place à une ville israélienne;
Quand on a l'extrême douleur d'enterrer ses enfants troués de balles israéliennes et américaines;

Quand il ne nous reste plus que des pierres pour nous défendre et crier notre rage;
Quand il ne nous reste plus rien, sauf pleurer notre douleur;
Quand nous sommes devenus que des "
rien";

Il ne nous reste que l'énergie du désespoir.

Voilà la recette pour mettre au monde un terroriste;
Voilà la recette pour élire le Hamas;

Et nous, philosophons dans notre salon sur les vertus du pacifisme.
Et nous, du Canada, sommes représentés par un Idiot du Village qui nie la crise humanitaire à Gaza;
Et nous, ne faisons
rien. Rien que discuter et s'engueuler et se taxer "d'anti-sémite".

Ah oui, j'oubliais: Israël a le droit de se défendre... Israël a aussi le pouvoir d'admettre ses erreurs et de pouvoir vivre en paix avec ses voisins. Mais cela, Israël ne le veut pas. Les élections s'en viennent en Israël. Une bonne crise, c'est bon pour la démocratie du parti qui fait la guerre et veut être ré-élu. Bush a compris cela lui aussi.

Pendant ce temps, combien de morts?

Stéphane Gendron


Publié dans huntingdon

Commenter cet article

jacques azoulay 26/03/2009 00:49

Visionez ce lien et vous comprendrez la vraie définition du sionisme.http://www.youtube.com/watch?v=i4meJle3rQw

Olivier Béliveau 28/01/2009 04:44

Liser un peu vos livre d'histoire et vous verrez pourquoi Israël agit ainsi. Ils exagèrent, mais les palestiniens sont eux aussi des terroristes.Sauf que cette fois c'est eux qui en sont victime.4 guerre en tout déclarer à Israël. Eux aussi ont subit des attaques de missile sur leur école par les palestiniens dans le passé.Mais sa personne n'en parle puisque les Israëliens sont des gros méchants...

jacques azoulay 27/01/2009 02:01

Pour ceux qui ne comprennent toujours pas le dilemne des Palestiniens et de la minorité qui les terrorisent, soit le Hamas.  Vous verrez la cruauté de la part de ces criminels de guerre du Hamas qui éxécutent leurs fréres du Fatah: Comment se fait-il que de telles horreurs ne sont pas rapportés par les médias? A-t-on peur d'admettre avoir été dans l'erreur tout ce temps là? 
A ceux qui défendent le Hamas, n'entrez pas en discussions et polémiques inutiles : offrez leur cette vidéo.
J'ai hésité avant de vous la transmettre. Je n'ai moi même pas pu la visionner totalement.
C'est une horreur. Je n'ai jamais vu rien de pire...Il s'agit du meurtre de membres du fatah par le Hamas
FAITES-VOUS UNE OPINION.et faite circuler cette vidéo
 
 
http://www.flurl.com/item/vom_u_286536 

Carol Tremblay 23/01/2009 04:15

Ils envoient leurs propres enfants se faire tuer et ils s’en servent comme non seulement des boucliers humains, mais de simples objets de propagande.
Pour montrer à quel point ils aiment leurs enfants, le nouveau président Hussein Barraque est pour l’avortement libre et gratuit. Nous savons que c’est un acte raciste. Le même Président qui se veut l’espoir des Noirs, des Blancs, des Rouges, et même des «homosexuels» - on se demande bien ce qu’ils viennent faire dans le nombre? Est-ce un nouveau trait génétique? - il va fermer la prison où sont emprisonnés ceux qui sont accusés d’avoir tué les enfants de sa propre nation. C’est vrai que les États-Unis ne sont pas vraiment sa propre nation, mais quand même.
Carol, qui dit qu’une granade lancée par un adolescent peut tuer autant que lancé par un lanceur de la ligue majeure de baseball.

jacques azoulay 19/01/2009 14:01

 Golda Meir a dit ce qui suit:"we can forgive the Arabs for killing our children.  We cannot forgive them for forcing us to kill their children.  We will only have peace with the arabs when they love their children more than they hate us"Il faut croire qu'elle ne s'est pas trompée.