S'enfarger dans les fleurs du tapis.

Publié le par Stéphane Gendron

Ce Blog est de retour après des "vacances du cerveau." Il faut bien laisser le mental en jachère de temps à autres. Sinon, on termine comme Martineau, à avoir une opinion sur tout et rien en même temps, et on perd sa crédibilité. Je sais de quoi je parle, j'y suis passé par là il y a quelques années!

Maintenant, j'aimerais vous faire part d'un élément de réflexion qui m'a traversé l'esprit cette fin de semaine lorsque j'ai vu la Sainte-Chapelle des séparatistes "réclamer" la cession des Plaines d'Abraham à l'État Québécois. La future ex-Chef du Parti Québécois en faisait son cheval de bataille. Elle s'étonne même que le Fédéral oppresseur n'ait pas répondu à une demande en ce sens du Gouvernement québécois dans le passé.

Les Plaines d'Abraham sont un champ de bataille et un lieu historique national qui doit nécessairement relever de la juridiction du Gouvernement canadien. Pourquoi ? Parce qu'il s'agit d'un point tournant dans l'histoire du pays et qu'il s'agit du théâtre où se sont confrontées deux grandes puissances coloniales durant la Guerre de 7 ans au XVIIIè siècle. En ce sens, ce champ de bataille cadre parfaitement dans le rôle de la Commission fédérale dont elle relève. Tout comme le champ de bataille de la Châeauguay, non loin de Huntingdon qui fut le théâtre d'affrontements entre le Canada et les États-Unis pendant le conflit anglo-américain au début du XIXè siècle. Ce champ de bataille est de loin le plus important au Canada puisque grâce aux efforts de Salaberry et des gens de notre région, nous avons pu préserver notre indépendance des États-Unis.

Pauline Marois fait de la sémantique avec un rien. Par contre, on attend toujours ses solutions - et celle de Jean Charest - pour nous relancer de cette crise économique et financière dont on a fait grand état durant la campagne électorale de l'automne 2008. Toujours rien.

Stéphane Gendron

Publié dans huntingdon

Commenter cet article

Carol Tremblay 25/03/2009 20:47


FANFRELUCHE DUCEPPE VA RACONTER UNE HISTOIRE À SA MANIÈRE POUR NOUS AMUSER

(

 

)

S’il y a un politicien et un parti que je déteste, c’est bien Fanfreluche et le pikiou-bikiou, leurs parents, leurs descendants et leurs ancêtres. Pourquoi? Parce qu’ils mentent constamment. Quand un séparatisss raconte quelque chose, vous pouvez être certains qu’il tort la vérité. En voici un exemple chaud sorti du four, aujourd’hui dans le Parlement canadien.
Fanfreluche reproche à Harper d’être trop sévère avec les bons bandits - leurs enfances malheureuses et toutes les légendes des travailleurs sociaux d’usage - et qu’il faille être intelligent avec ces pauvres victimes de la société. La victime de la victime devient la personne suspecte. Elle peut demander vengeance (réparation) et cela n’est pas fin pour le bandit-victime - the Devil made me do it - et il faut que le bon bandit vote pour Fanfreluche et sa bande.
Mais les lustucrus du Bloc kébékouais font un pas de plus dans la démagogie et le mensonge. Le kouibek serait un exemple à imiter dans le domaine de la délinquance! Et les Américains les plus minables! Ce serait le kouibek qui a seul le pas dans le régiment à cause de sa philosophie concernant le délinquance. Selon Fanfreluche, la délinquance au kouibek est au plus bas niveau à cause des régimes kébékouais. Ben voyons!
Le koubek souffre de la dénatalité et des écoles ferment régulièrement. Quand il y a moins d’enfants, il y a moins de relève dans les sports, les arts, l’industrie, et le crime. C’est aussi simple que cela. Qui plus est, les avorteurs donnent comme bon côté à l’avortement la baisse de la délinquance. Donc, Fanfreluche vient encore de nous prouver à quel point il se contredit dans ses menteries.
Mais Fanfreluche habite sur une autre planète. Il ne connaît pas l’existence des bandes de rue qui contrôlent la province du kouibek. Si le kouibek était un exemple en terme de délinquance, nous n’aurions pas ces bandes criminelles. Fanfreluche vient de nous amuser encore une fois.

Jean Lespérance 26/02/2009 08:55

Quand les dirigeants de la Caisse de dépôt ont acheté pu papier commercial, ils devaient être en train de fumer du pot. Un: le vérificateur-général doit examiner les livres. Deux: tous les dirigeants doivent être interrogés un par un,  en l'absence des autres.  Si aucun n'apporte de réponses satisfaisantes ou qu'il y a des témoignages contradictoires, on les congédie, point final. Trois: on sépare l'actif de la Caisse en deux. La gestion d'une partie est confiée à des gestionnaires promus de l'intérieur sans interventions politiques, et l'autre est confiée à des gestionnaires proposés par le Fonds de solidarité de la FTQ et le Fondactions de la CSN.  La prudence des uns devrait équilibrer la témérité des autres. Investir dans le Québec, dans des milliers de petites entreprises devrait être générateur d'emplois et de prospérité. Je ne crois pas que cela puisse être pire que ce que l'on vient de subir. En plus, on peut leur donner la permission d'investir ailleurs. Au bout de l'année fiscale, les deux groupes examinent les placements respectifs et font une critique et bien sûr les états financiers sont examinés par le vérificateur- général. On doit fixer un plafond assez bas en ce qui concerne les sommes à investir pour minimiser les risques. Ensuite on pourra comparer et en tirer les leçons qui s'imposent. S'imaginer qu'un seul homme à la tête est la solution, c'est une erreur monumentale.  Ça peut lui donner des maux de tête ou l'idée de s'emplir les poches. Le temps est à la prudence et à l'humilité. On ne doit pas craindre d'écouter ceux ou celles qui proposent des solutions intelligentes. Si vous en avez, c'est le temps de vous exprimer. 

Y. Taupier 25/02/2009 00:34

Jean Lespérance (no 5)  Comme vous dites vrai!  Vous devriez être parmi nos élus!  C'est également ce que pense OBAMA.Car "BUY AMERICAN"  veut dire que ce sont chez eux que l'argent va se dépenser et pas ailleurs!  Il songe également à amenderl'ALENA.Merci pour votre talent!

Carol Tremblay 24/02/2009 13:31


EN RÉPONSE À JF

(

Hiroshima lien
Pearl Harbor lien
Vietnam lien
Waterloo lien
Verdun lien
Nagasaki lien
Fredericksburg lien
Mexico lien
Pentagon (911) lien
World Trade Center lien
Cenotaph (London) lien
Iraq lien
Corée lien
Commentaire n° 7 posté par JF Gagne aujourd'hui à 11h11

B

Et tout cela en lien avec la Franc-Maçonnerie et la Haute Finance internationale qui décident des guerres et qui arment les belligérants. La même franc-maçonnerie vendait du mazout aux sous-marins allemands en 39-45 et armait les alliés.

JF Gagne 24/02/2009 11:11

Hiroshima lienPearl Harbor lienVietnam lienWaterloo lienVerdun lienNagasaki lienFredericksburg lienMexico lienPentagon (911) lienWorld Trade Center lienCenotaph (London) lienIraq lienCorée lien