La réforme du mode de scrutin

Publié le par Stéphane Gendron

Voilà un dossier complexe qui n'a jamais vraiment été vulgarisé.

 

On constate ce matin la sortie de quelques "personalités publiques" en faveur d'une réforme du mode de scrutin. Jean Allaire de l'ADQ, Claude Béland anciennement du Mouvement Desjardins, et Jean-Pierre Charbonneau, ex-député à la retraite de Borduas mais aussi ancien Président de l'Assemblée Nationale. Ces bonnes gens - qui savent ce qui est bon pour le peuple - ont déterminé qu'il est temps de changer le mode de scrutin. On met de la pression. Pas étonnant, ce débat dure depuis 40 ans au Québec. Mais il s'agit d'un débat d'initiés.

 

Qui est au courant de ce dossier dans la population ? Bien peu de gens.

 

On se souviendra qu'il y a déjà eu des "États généraux sur la réforme des institutions parlementaires" présidés par Claude Béland. Un titre pompeux pour bien peu de résultat. Vous souvenez-vous du passage de Claude Béland dans votre région ? Non. Puis, qu'a fait Jean-Pierre Charbonneau à l'époque où il était Président de l'Assemblée Nationale ?

 

Notre système de votation actuel est qualifié "d'uninominal à un tour". Ainsi, le candidat ayant récolté le plus grand nombre de vote est déclaré élu en fonction d'un territoire donné. Bien évidemment, les circonscriptions n'ont pas tous la même population, la même étendue, donc pas le même poids électoral. Lors d'une victoire, les majorités peuvent aussi varier d'une circonscription à l'autre. Ce système a pour effet d'amener certaines distortions dans la représentation réelle des partis à l'Assemblée Nationale.

 

À l'inverse, la proportionnelle compensatoire permet aux tiers partis d'être représentés à l'Assemblée Nationale même s'ils ne peuvent rassembler une masse critique de votes dans une circonscription. La représentation de ce vote morcellée à travers le Québec a pour effet principe d'engendrer l'instabilité gouvernementale et d'entraîner une gouvernance par coalition, comme c'est le cas dans certains pays européens. De plus, on crée deux catégories de députés : l'une avec des électeurs dans une circonscription donnée et l'autre sans aucun territoire, donc aucun commettant. Étrange... 

 

Voulons-nous plus d'instabilité dans le paysage politique ? Voulons-nous que les tiers partis aient une voix à l'Assemblée Nationale ?

 

Personnellement, je crois que le Québec souffre déjà - à divers degrés - d'excès de démocratie. Qu'on pense à la région de Montréal qui a vu ses structures démocratiques s'alourdir sans en améliorer son efficacité: la CMM, le conseil d'aglomération, les mairies d'arrondissement, la conférence régionale des élus, la Ville, et j'en passe. Trop de représentant pour le travail à faire. Cet excès de démocratie vient miner la crédibilité du travail de l'élu aux yeux des contribuables.

 

À mon avis, l'heure n'est pas à l'éclatement et au morcellement de la démocratie. Le Québec ne peut se payer le luxe de s'enfarger dans les fleurs du tapis de l'Assemblée Nationale. Un Gouvernement minoritaire, c'est bien beau. Ça dure un temps, mais pas trop souvent. Ce que proposent les "personalités publiques" telles M. Jean-Pierre Charbonneau et autres, c'est un modèle théorique qui aura pour effet désastreux d'enliser le Québec dans des débats idéologiques stériles et monolithiques. Le Québec est déjà enfoncé dans la dèche. Nous n'avons plus le temps pour les obèses de la démocratie.

 

Stéphane Gendron

 

Les oies sauvages près de chez-nous,  dans le canton de Hinchinbrooke

Publié dans huntingdon

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Robert Vendittoli 12/04/2007 23:44

Devrions-nous continuer d'élire des gouvernements qui administrent maladroitement les argents du peuple ?
 


 

Je crois de plus en plus à ce que je nomme :
 


 

L’ULTRA-DÉMOCRATIE…
 


 

D'une élection à l'autre nous oublions facilement que le pouvoir corrompt, ou du moins semble le faire.  Si nous ne l'avons pas oublié nous n'y pouvons rien, car il nous faut un gouvernement ? 
 


 

Faux !
 


 

Fini les promesses (mensonges électoraux) que notre naïveté nous porte à croire.
 

Fini la corruption à plusieurs niveaux.
 

Fin de plusieurs travaux au noir et de marchés noirs.
 

Fin de la majorité des pots-de-vin.
 

Fini le chantage des politiciens.
 

Fini d'avoir à attendre de 2 à 5 ans pour élire une autre équipe, bien intentionnée, qui se corrompra aussi vite qu'elle aura été élue.
 

Fin de plusieurs démonstrations et grèves publiques.  Vous ne vous ferez plus geler le nez et les oreilles à protester pour ou contre quelque chose.
 

Fini tout ce folklore !
 


 

Il serait très simple de bâtir un système plus démocratique et moins dispendieux que le système actuel.
 

Ce système éliminerait sûrement l'impôt de la majorité des particuliers.
 

Il diminuerait plusieurs taxes.
 


 

Tout bon père de famille essaie de respecter son budget et de ne pas vivre au dessus de ses moyens ; ce système fera agir le peuple en bon père de famille.
 


 

Logique et facile à mettre en œuvre avec la technologie informatique existante.
 


 

Nous sauverions toutes les dépenses rattachées à nos élections municipales, provinciales et fédérales.
 

Nous éliminerions les dépenses reliées à nos députés, ministres, sous-ministres, premiers ministres, sénateurs, maires, conseillers et autres.
 


 

Puisque pour plusieurs de ces gens ces postes sont un 2e job, cela ne causerait pas de chômage.
 

Nous éliminerions automatiquement leurs voyages autant à l'extérieur qu'à l'intérieur, leurs parutions publiques et levées de fonds, leur pension et paies de séparation, toutes leurs dépenses !
 


 

Comment ?
 


 

Imitons nos cousins français (avec minitel) et fournissons gratuitement à chaque famille un ordinateur (nous avons déjà un bon bout de fait).
 


 

Gardons en place nos haut-fonctionnaires ; ils n'ont pas à être élus.  Et appelons-les : les décideurs.
 

Ils devront recevoir un salaire très élevé, logiquement, car il faut créer le désir de garder le poste tout en éliminant la convoitise (`greed`).
 

Cet exécutif de décideurs pourrait être choisi par les fonctionnaires qui ne désirent pas accéder à ces hauts postes de décideurs.
 

Ils pourront être dégradés ou mis à la porte comme tout autre employé.
 

Ces décideurs devront en réunion décider de : bâtir un pont, finir une route, taxer les cigarettes,  construire des hôpitaux, mettre un ticket modérateur, déclarer la guerre, augmenter nos primes d'assurance médicaments, etc.
 

Mais toutes ces actions devront être précédées d'un vote, ou général ou provincial ou régional ou municipal ; il s'agira de déterminer qui est impliqué.
 

Tous les citoyens majeurs pourront demander un vote en remplissant une demande ou requête ou pétition approuvée par un certain nombre de citoyens + autres critères afin d'éliminer le plus possible les demandes de votes inutiles.
 


 

1) sur un site gouvernemental internet on vous expliquera sur quoi le vote
    portera ;
 

2) ce à quoi et à qui ça servira ;
 

3) ce que ça coûtera (il ne leur servira à rien de vous mentir ou d'exagérer....)
 

4) on vous dira de combien cela endettera votre quartier, ou votre ville, ou
    province ou pays, et par le fait même de combien votre compte de taxe
    augmentera ;
 

5) vous aurez la chance de questionner ;
 

6) le résultat du vote est immédiat et ne peut être questionné ;
 

7) un vote ne pourra être gratuit... 0.50 $ ou plus (incitation, sentiment d'utilité)
    ou moins, car il peut y avoir plusieurs votes par jour (déductible).  Ça payera
    le branchement ;
 

8) les votes se prendraient 24 heures par jour, 7 jours par semaines, 365 jours
    par an ;
 

9) il y aurait plusieurs sous-centrales, ultra-surveillées électroniquement, de
    collection des données, mais toutes seraient reliées à une centrale pour
    chaque niveau : villes, provinces, pays.
 


 

Les plus démunis ne pourront prétendre qu'on les laisse de côté ou qu'il y a une justice pour eux et une autre pour les riches, puisque souvent ils seront majoritaires au moment de voter.
 


 

Un vote ne sera nécessaire qu'à partir d'un certain montant et ce montant ne sera pas le même pour chaque niveau !
 


 

Donc, si demain la province de Québec veut bâtir un casino, soit que l'équipe de décideurs de la province y voit un gain pour ses employeurs (le peuple) ; ou ce sont des citoyens qui réunissant leurs demandes la soumettent à leurs concitoyens.
 


 

On expliquera tout sur le site internet : coût évalué (ce prix devra être respecté, sinon adieu job, chers décideurs), l'endettement, endroit suggéré, etc.
 


 

Nous pourrions avoir un mois pour voter sur des questions entre 5 000 000 et 100 000 000, etc.
 


 

Vous pourriez commencer à voter 3 jours après la fin des explications.
 


 

Pour avoir accès au vote les citoyens répondront sur le site internet par leur numéro d'assurance sociale ou de citoyen # 234-567-890, plus un mot de passe ou NIP : abc12345. Cela leur donnera accès à un écran de votation où ils pourront choisir de voter sur plusieurs demandes ou à une seule. Cet accès, contrôlé par l'identification ci haut énumérée, pourra empêcher un 2e vote par la même personne sur le même item.
 


 

Il nous restera à décider de plusieurs modalités, telles que : possibilité d'annuler un vote et ainsi de le changer.
 


 

Il ne pourra y avoir obligation de voter, et c'est ainsi qu'enfin vous en subirez vraiment et honnêtement les conséquences.
 


 

Que les riches ou les pauvres l'emportent ou ne gagnent pas leur vote, cela prouvera que c'est la majorité qui est la plus forte.
 


 

Il est évident qu'un tel système exigerait des centaines de règles pour justement le garder démocratique.
 


 

Il ne s'implantera pas du jour au lendemain.  Beaucoup d'erreurs et de "loopholes" devront être corrigés, durant plusieurs années, mais je crois qu'éventuellement il sera copié dans le monde entier ; partout les gens exigeront l'ULTRA-DÉMOCRATIE.
 


 


 

Robert Vendittoli
 

rvenditt@hotmail.com
 

Ours 05/04/2007 23:50

@ Sylvain de Lachute # 83
Pour être prudent. tu as raison je le suis au meilleur de mes connaissances.
Bon on pique une crise de compexité ce matin.
Le complexé, quel embêtement, il interprète tout de travers.
C\\\'était pas si compliqué, j\\\'ai dis qu\\\'un minable pouvait capter nom nom, Je n\\\'ai pas dit que tous était des minables.
J\\\'ai dit que tu  POUVAIT être FAUX et que tu POUVAIS  t' avoir  situer dans une ville autre que ta vrai résidence.
Ce qui ne voulait pas dire que c'était ça.
Tu m\\\'a arranger pour savoir mon nom, je te le dis encore TU NE LE SAURA PAS.
Si tu attaches plus d\\\'importance au personnage qu\\\'à l\\\'idée du post, passe par dessus
 
By
Encore sans rancune
 
 
 
 

Sylvain de Lachute 05/04/2007 18:00

Ours..... no :80 ...
Tu es très méfiant et cé juste si tu ne crois pas ce qu'on écrit ??? Tu ne connais pas très bien ta géographie si tu crois que Lachute est une fausse ville !? Sinon tu es méfiant et tu ne crois pas ce qu'on t'écrit car crois-tu que tout le monde ne pensent pas ce qu'ils disent donc tous écrivent des mensonges ?
Pour le nom ! Cé juste que quand tu parles franc avec quelqu'un cé la moindre des choses de savoir son nom ? Sinon ca laisse sous-entendre qu'il pourrait y avoir certaines paroles non véridiques ? Mais je m'excuse car j'essaie trop d'etre honnete avec la RÉALITÉ ! Connaitre la personne avec qui on parle, je pense que cé important ? Je suis sur le blog de Stéphane Gendron dans un but sérieux et positif car à connaitre comment travaille Mr l' Maire, je crois qu'il veut avancé pour changer l' AVENIR DU QUÉBEC !
Mais là cé grave car toi qui n'as pas de nom ! Tu m'accuses d' avoir un PRÉTENDU NOM !!????? Je ne dis pas que je suis plus honnete que toi mais moi je fais juste discuter simplement en donnant mon nom pour que les gens sachent à qui il parlent !! Si tu ne crois pas mon PRÉTENDU NOM, bien cé ton problème ! Mais oui peut-etre que je devrais discuté du simple sujet mais je trouve ca bizarre de parler à un ours ! JE suis nouveau sur internet et tu viens de m'apprendre que cé VRAI, com tu as dis on ne sait pas à qui on a affaire sur internet et ca me fait croire que meme sur le blog sérieux de Mr l' Maire on peut etre tous des MINABLES et tu as bien fait de prendre ours com nom car cé dur de trainer un ours dans la boue puisque tu crois que ns sommes tous des MINABLES !?
PIS LÀ ! je viens de peut-etre prendre conscience que la facon d'etre en contact avec S Gendron com il m'avait proposé en m'écrivant, Ce n'est peut-etre pas ce que j'attendais de ce blog puisque cé vrai on ne sais pas toujours à qui on parle surtout devant tout le monde !
BELLE LECON D' ÉDUCATION ! Stéphane peux-tu me répondre sur mon adresse personnelle ! à moins que je sois trop MINABLE ? OU que j'en vaille pas la PEINE !?
Je m'en vais prendre un café ! Alors sans rancune com tu dis !!    ET PEUT-ETRE ``A BIENTOT UN DE CES JOURS.....
Sylvain de          LACHUTE........75 * Longitude...45 * Lattitude.........

Sylvain de Lachute 05/04/2007 16:42

Salut Ours ....    au no :79...
Je ne parle pas de la MAUDITE ARGENT dans le sens d'en avoir besoin pour des patates et du beurre ! J'en parle dans le sens que des gens qui en ont plein et qui veulent toujours en avoir plus-plus, une genre de maladie que certains PDG, dirigeants,ou meme nos ÉLUS auraient et qui font PRIMER ca au dépend des besoins de personnes plus pauvres ou de ses employés puis SURTOUT cé de voir que ca ne les dérangent pas de le faire ! Et com tu dis quand toute l'argent est dans les memes poches !? Mais je n'en veux pas à quelqu'un qui le gagne bien com Mr Péladeau ! Je ne connais pas de mauvais coup qu'il aurait fait malhonnetement !?
EH OUI ! Dumont a touché aux électeurs car il veut en retourné à la population tandis que Charest lui cé d'en couper et de faire payer encore les plus pauvres !?
Meme si Mr Allaire a fondé l' ADQ, il peut avoir d'autres opinions, cé peut-etre sa vision de la continuité de l' ADQ ? Sans pour autant que M Dumont soit d'accord ou pas !?
Je ne dis pas que le parti vert ou autre ne seront jamais élus mais je pense ce qu'ils veulent cé d'avoir < un pied à l'intérieur de la porte > Ce qui pourrait influencé le résultat d'une discusion ou d'un geste démocratique ? Plus de chiens de gardes quoi !?
Je reviens......                                       Sylvain de Lachute .....

Yolande Taupier 05/04/2007 14:25


no 80 Ours.....des minables sur ce blogue accroche le mien...
et comme je suis honnête ça ne me touche pas....