Je suis radié pour 4 ans et 5 000$ d'amende !

Publié le par Stéphane Gendron

La nouvelle est entrée à l'Hôtel de Ville de Huntingdon à 9h10 ce matin. Le huissier a délivré le message.

 

Le Comité de discipline a tranché: je suis radié pour 4 ans sur chacun des chefs (donc 8 ans) et je suis condamné à 5 000$ d'amende. Le Comité de discipline me donne le privilège accordé aux criminels, je purgerai ma sentence de manière concurrente ! Merci !

 

On peut consulter le texte de la décision en consultant ce lien:

http://www.barreau.qc.ca/fr/public/decisions/2007/default.html

 

Vous vous souvenez de Luc X, ce pédophile qui avait abusé sexuellement de sa fille de 4 ans sur internet ? L'Honorable Juge Lise Côté avait tranché au nom de la majorité du plus haut tribunal du Québec. Il ne s'agissait pas du pire crime dans la pire des circonstances. On avait même argumenté dans la décision que la pauvre petite réclamait même de coucher avec son père. Aussi, comme facteur "atténuant", elle n'avait pas nécessairement "saigné" lors de la pénétration paternelle et l'Honorable Juge Côté remettait même en cause la preuve factuelle de la juge de première instance qui avait entendu et vu et qui faisait état d'une pénétration sanglante.

 

L'Honorable Juge Côté avait donc réduit la peine du pédophile en conséquence.

 

Le Jugement de l'Honorable Juge Côté a d'ailleurs été porté en appel devant la Cour supême par l'entremise du Procureur général du Québec. On peut avoir accès au texte intégral du jugement de l'Honorable Juge Lise Côté en consultant ce lien:

 http://www.jugements.qc.ca/php/decision.php?liste=21882188&doc=5F5757425B501C00

 

On me reproche de ne pas avoir soutenu le système judiciaire. On me reproche d'avoir incité la population à porter plainte au Conseil de la Magistrature afin qu'elle soit démise de ses fonctions. On me reproche d'avoir organisé une pétition sur le site internet http://www.mesopinions.com.

 

Le Comité de discipline du Barreau du Québec mentionne que :

 

"Les avocats sont des officiers de justice et ils doivent collaborer à l'administration de la justice et au soutien de l'autorité des tribunaux."

 

"Un avocat ne peut affirmer publiquement que le système judiciaire est administré par des pourris ou des moins que rien. En agissant ainsi, un avocat attaque l'intégrité de tout le système judiciaire et son autorité à l'intérieur d'une société où prime la règle de droit."

 

En consultant les décisions du savant Comité de discipline, on constate que des avocats qui sont partis avec l'argent de leur compte en fiducie ont reçu une sanction moindre. Des fraudeurs ... c'est moins pire qu'un homme qui exprime ses sentiments de rage. C'est moins pire qu'un père de famille.

 

J'ai toujours maintenu, et le maintient encore : une personnalité médiatique ne peut tomber sous la gouverne d'un ordre professionnel lorsqu'il n'exerce pas sa profession. Je n'exerce plus le droit depuis au moins 2003. Je suis Maire de ma ville. Je me consacre à mes citoyens et j'animais des émissions d'affaires publiques à la télé et la radio. Point à la ligne. Si Paul Arcand ou Jean-René Dufort avaient tenus les mêmes propos, ils ne seraient aucunement inquiétés par le Barreau.

 

Voilà pour la liberté d'expression et l'omerta d'un système imbus de pourriture et de grande noirceure.

 

Vais-je aller en appel ? Cette éventualité me fait sourir. J'aimerais bien donner le 5 000$ à la Fondation Marie-Vincent (http://www.marie-vincent.org/) afin de contribuer encore plus largement à l'aide apportée aux victimes d'abus sexuels et de tous ces enfants qui souffrent en silence. Il s'agit d'un combat personnel et non celui de la magistrature. Si vous m'appuyer, faites un don à la Fondation. Trop d'enfants auront leur vie détruite à l'heure où l'on se parle. Je suis mort comme avocat et je m'en contre-fiche. Faites le pour moi et à la mémoire de toutes ces victimes.

 

Je quitte la "profession" la tête haute et je vais rejoindre au champ d'honneur tous les autres qui ont été victimes de la dictature des cervaux.

 

La vie est belle. Elle est trop belle pour laisser nos enfants aux mains de la machine qui viendra nous dire q'au fond... la pauvre petite ne saignait pas lors des pénétrations. Il n'y avait pas de preuve...

 

Merci pour votre appui. On n'enchaînera jamais jamais un cheval sauvage qui court pour sa liberté et ses principes.

 

Bonne journée !

 

Stéphane Gendron

 

 

Publié dans huntingdon

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Roger-Luc Chayer 26/04/2007 03:32

Stéphane, contacte-moi si tu peux, tu connais mes numéros de tél...

Roger-Luc Chayer

alfred caron 26/04/2007 00:56

-  le Barreau est aussi capable du deux poids deux mesures- Me Isabelle Eugénie Geoffroy a été témoin de la falsification d'un enregistrement  mécanique d'audition de Cour (13 nov 96)en plus de s'être présenté seule  à mon insu devant le juge Jean Jude Chabot pour contrer une requête- ma plainte au Barreau a tourné au vinaigre

Lorraine Verona 23/04/2007 00:12

EXcusez mon clavier anglais....
A Lise,
Je lis votre message et je saute de ma chaise.....je savais que certains juges etaient vraiment incompetents, mais celui-la a besoin de voir un psy et vite a part ca.
Je pense que vous avez le cas flagrant que la DPJ devrait intervenir..du moins je pense, puisque la DPJ doit proteger tous les enfants.  A 3 ans, si un enfant ne veut pas aller voir son pere c'est qu'il y a quelque chose qui cloche chez le pere...encore une fois mon opinion.  Ca doit vous crever le coeur quand le petit doit y aller de force.  Est-ce qu'il est seul avec son pere ou y a -t-il supervision?  Je comprends que vous en avez gros sur le coeur et je vous conseille fortement de voir si vous ne pourriez pas rencontrer une travailleuse sociale de la DPJ pour vous aider dans cette terrible situation. 
Bon courage et bonne chance,
Lorraine

Denis 22/04/2007 07:22

Hypocrésie institutionnelle!
Suite à la récente décision du Barrau du Québec au sujet de la radiation de Me. Stéphane Gendron, je constate qu'on nous démontre une fois de plus que la majorité de nos institutions sont dirigées par des pleutres, des ''pas de couilles'' comme on dirait dans un jargon adapté à la masse populaire. Une fois de plus on nous démontre qu'il y existe une liberté d'expression au Canada et et Québec, mais il ne faut surtout pas que cette expression ne vienne dérangé nos parasites ambulants de notre système. Je trouve aberrant que monsieur Gendron ait été radié pour une période de quatre ans pour avoir critiqué une  sainteté du système judiciaire.
Mon opinion dans ce cas-ci, les responsables du Barrau du Québec dans la présente décision devraient peut-être s'enlever les doigts du nez et radier vraiment les vrai  ''pourris'' de leur meute. On radie un avocat quatre ans pour avoir osé dire à une juge de façon polie qu'elle était peut-être un peu dépassée alors que dans d'autres cas..., le Barrau dort au gaz. J'aimerais que le Barrau explique  lequel parmi ses membres mériterait plus une radiation de quatre ans, Monsieur Gendron qui fait part qu'un magistrat est peut-être devenu incompétent, ou celui ayant été reconnu coupable d'acte criminel, qui  pratique toujours et est toujours membre du ''barreau'' . D'après vous, lequel des deux, de par ses agissements, entache le plus l'image du Barrau ou déconsidère le plus l'administration de la justice ?
Monsieur Gendron ne pratiquera probablement plus le droit, ou du moins, il a mentionné qu'après la radiation de quatre ans il ne revendiquerait plus sa licence pour faire partie de la meute. Je lui dis chapeau, il a le courage de laisser derrière lui cette bande d'hypocrytes !

Lise 22/04/2007 07:16

Bravo Monsieur Gendron,
Pour vos propos sur la justice québecoise. Nous venons d'y gouter et laissez-moi vous dire que cela m'a vraiment dégouté. Quand on entend un juge dire que le père d'un enfant est un bon père même s'il prend de la drogue (J'ai tjrs pensé que c'était illégal au Québec) et qu'il est posé comme question à la mère si on confie la garde de l'enfant au père allez-vous quand même déménager à l'extérieur du pays. La mère de répondre NON, alors on dit que son projet d'aller travailler à l'extérieur du pays est saugrenue. On ne dit pas qu'elle est une bonne mère, non c'est le père qui prend de la drogue, qui est contrôlant et qui se fout de la justice qui est un bon parent. Le père a eu un droit de visite d'une fin de semaine sur deux mais l'enfant n'avait que 5 mois. Aujourd'hui il a 3 ans, il ne veut pas aller chez son père, pleure fait des crises et que peut-on faire quand on essaie de parler à celui-ci il nous dit : Y a un jugement! C'est vraiment triste pour ce petit enfant que c'est la justice qui a décidé que ce serait ainsi.
Merci de m'avoir lue, j'en avais gros sur le coeur
Lise