La clique du PQ.

Publié le par Stéphane Gendron

Nous aurions pu intituler ce commentaire "De l'Arrogance du PQ ou des vieux partis."

 

Dianle Lemieux menace - au nom du PQ - de bloquer le fonctionnement de l'Assemblée Nationale à la veille de la reprise des travaux parlementaires. Quelle farce plate encore une fois. Le PQ n'est pas content d'être relégué au rang de tiers parti - avec les désavantages que cela comporte lorsque l'on applique le Règlement de l'Assemblée Nationale.

 

Évidemment, lorsque est au rang de Tiers parti, on a moins de fonds publics en provenance des crédits de l'Assemblée Nationale pour nos budgets de recherche, d'embauche, et de fonctionnement. De plus, notre poid représentatif au sein des Commissions parlementaire est moindre. 1 député sur 10 proviendrait du PQ.

 

Diane Lemieux beugle pour dénoncer la situation. Quelle situation ? L'ADQ l'a vécu en 2003 malgré le fait qu'ils avaient récolté près de 20% d'intention dans le vote populaire. À l'époque, les vieux partis représentés au Bureau de l'Assemblée Nationale avaient refusé d'augmenter les budgets afin d'accomoder l'ADQ.

 

Cette fois-ci, le PQ vit la même médecine cette fois-ci et déchire sa blouse. "Nous ne sommes pas un parti comme les autres." De dire les péquistes... Ah bon ! C'est spécial parce que vous êtes péquistes ? Parce que vous faites parti de l'establishment.

 

C'est donc dommage.

 

La démocratie a parlé.

 

Stéphane Gendron

 

Publié dans huntingdon

Commenter cet article

Kennza 06/05/2007 19:38

On ne parle pas d'ancienneté lorsqu'il s'agit de politique. La loi est la loi comme plusieurs l'ont mentionné et le PQ doit s'y plier. Ils seraient les premiers à remettre les textes de lois sous le nez des adéquistes ou des libéraux si c'était eux qui demandaient une faveur. Qu'ils assument leur défaite et plutôt que de perdre leur temps dans des discussions vides et du chantage, qu'ils revoient leur ligne de pensée.

Gerald Petit 05/05/2007 14:19

#10  Dan
 

"Quand je lis sur le blogue que les péquistes ont perdu, il me semble que l'ADQ a également perdue... et si nous avions le même mode électoral que la France, le PQ aurait gagné"  (Dan) 
 

Vive le PQ il a gagné.  BRAVO. Qu’il dirige maintenant avec le même rationnel !
 

JT 05/05/2007 12:53

C\\\'est pathétique de la part du PQ.
J\\\'imagine mal un René Levesque faire ce genre de crise d\\\'enfant de 5 ans.  Il aurait accepté le verdic de la population un point c\\\'est tout!
Mais non au PQ nous somme spécial, différent... nous somme les "Élus" (comme dans "peuple élus"?).  La déesse de la souverainté nous affranchie du commun des autres partis politique (et du commun des mortels?).
En terminant: ce qui est bon pour pitou est bon pour minou! , Çà fait que couché dans le coins de l\\\'Asemblé Nationale vieux minoux rabougris!

Curieux Georges 05/05/2007 06:06

Monsieur Gendron je suis un indépendiste depuis trente-sept ans. Je dis bien indépendantiste et non péquiste et la guerre intestinalle que ce livre le Parti Québécois me répugne au plus haut point, car il est le seul véhicule qui promouvoit mon option. Sauf que j'ai toujours été capable de juger les mauvais comme les bons coups de ce parti. Ou je veux en venir, c'est que vous êtes devenu depuis le 26 mars un inconditionnel de Dumont et de sa bande d'écoliers, disons franchement très moyens. Vous êtes en total accord avec tout ses faits et gestes. Je crois que vous êtes aveuglé par une sorte haine vicérale envers le PQ et les libéraux. Je n'ai jamais porté libéraux dans mon coeur et pour moi Charest est le pire petit arriviste que le Québec est porté en son sein. Je sais fort bien qu'en prenant position contre vous, la sainte chapelle qui compose votre blogue quotidiennement vont me tomber dessus comme la misère sur le pauvre monde, mais j'assume. Je crois M. Gendron, que Dumont se paye présentement un "trip" de pouvoir. Vos attentes sont tellement grandes envers l'adq et son chef, que je n'aimerai pas m'appeler Dumont lorsque vous allez déchanter. Et ça va arrivé plus vite que vous pensez. Je crois qu'un homme de votre expérience devrait avoir un vision beaucoup plus large sur la situation. Ce n'est pas à vous que je vais apprendre qu'une oppisition ne peut pas être que négative. À se bomber le torse continuellement, le p'tit Mario va perdre la vison de ses pieds et il va finir par se les mettre dans les plats.
N.B.: J'aime bien les améliorations que vous avez apporté à votre blogue. Ça c'est du positivisme.

Curieux Georges

Folliculaire 05/05/2007 05:42

Pour leur «défence» (PQ), le parti goûte à la médecine des tierces parties politiques. Lorsque tu es habitués au pouvoir ou l'opposition, tu recherches une façon de t'en sortir.
Par contre, les règles doivent demeurer les mêmes pour tous les partis, alors même si c'est un vieux parti, la démocratie est dure parfois et il doit la respecter.