Orford: Épilogue

Publié le par Stéphane Gendron

C'est terminé. Grâce à l'ADQ, le projet est mort dans l'oeuf. La beauté de la chose, c'est que l'ADQ n'a pas eu l'odieux de se commettre davantage dans un dossier qui aurait pu traîner encore longtemps. Fait étrange, Pierre Reid - député libéral - avait été ré-élu le 26 mars dernier et ce, malgré la controverse et la grogne populaire.

 

Ce dossier représente aussi une belle victoire pour l'autonomie municipale et le Maire Pierre Rodier du Canton de Orford. Il a dénoncé, il n'a pas reculé. Il n'a jamais perdu la foi. Dans l'adversité, ça représente quelque chose.

 

Si vous vous souvenez, le cescendo était déjà en place pour permettre à Jean Charest de faire marhe arrière: nouvelle Ministre au dossier - avec une approche que l'on anticipait beaucoup plus humaine - et surtout le volte-face du Maire de Magog, Marc Poulin, ardent défenseur de la privatisation. Il fallait comprendre la position originale du Maire Poulin : la construction de 1 000 condos lui permettait d'engrenger d'important revenus fiscaux liés à la vente de l'eau potable via sa municipalité.

 

Quand j'ai constaté le revirement d'opinion du Maire Poulin, j'ai compris que le projet était mort. Le consensus régional était brisé par la seule voix du Maire Poulin, un fidèle de Jean Charest. Poulin est devenu l'agneau immolé sur l'autel de la crédibilité politique. Il a tout sacrifié pour le parti. Il s'est fait la chaire à canon d'un projet qu'on ne pouvait plus soutenir politiquement.

 

Un qui n'a pas eu à perdre sa crédibilité: le Maire du Canton de Orford, Pierre Rodier.

 

Félicitations !

 

Stéphane Gendron

Publié dans huntingdon

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ours 09/05/2007 16:39

@ Gérald Petit # 7Afin de poursuivre ta réflexion.1. Si le parc Orford est le plus fréquenté, n'est-ce pas parce ce qu'il est resté le plus naturel possible.Conclusion, l'environnement n'intéresse-t-il pas au plus haut point,  les gens.De plus les gens paient pardessus les subventions qui viennent de leurs poches.A. Loué au bénéfice de qui ?Conclusion : Certainement pas au bénéfice de la population qui a subventionné le tout.B.  Si les gouvernants ne fraudent pas cette notion.    Conclusion : C'est ce que la magouille Charest était     en train de faire, s'approprier les équipements et les terrains.C. Évidemment, aux profits de filous.2. A, B, C,: Évidemment si c'est laissé aux mains des filous. Pourtant la notion du « plus fréquenté » devrait couvrir les dépenses,  administré pas des honnêtes gens.Solution:  Tout en sachant que tes mots sont une métaphore.Vendre à de petits amis ne peut que compléter le cercle vicieux  de la filouterie.Vendre toutes les sociétés d'état serait la ruine du socialdu QuébecConclusions : Afin de compléter ta réflexion en conclusion.

annesof 09/05/2007 14:46

Aux deux filles ce matin c est Gendron pour ceux que ca interessent,ca commence bien une journée.
 
Bonne journée tlm !!!

Gerald Petit 09/05/2007 04:37

Investissement
 

1) Mont Orford,  le parc national le plus fréquenté des parcs du Québec  ,  et EN PLUS LES CLIENTS PAYENT
 

a) 2 terrains loués pour  un golf et du Ski
 

b) des équipements (des actifs) qui reviennent au gouvernement après un certain temps
 

c) c'est un plan d'affaire qui ne comporte que des profits
 

2) Les édifices des hôpitaux, un parc de santé très fréquenté, et en plus les clients paient les stationnements
 

a) tous les équipements sont payés par le gouvernement
 

b) les équipements doivent être à la fine pointe de la technologie
 

c) c'est un plan d'affaire  social ne contenant que des DÉPENSES  
 

Solution:  vendre les terrains du Mont-Orford parce qu'ils sont trop fréquentés et parce que les petits 'amis' ne font pas assez de profit.
 

A ce compte,  il aurait fallu aussi vendre:  la SAQ,  la SAAQ, loto Québec , Hydro-Québec et les autres choses comme les taxes sur le tabac pour qu'enfin nous ayons un gouvernement qui gère les vrais affaires.
 

Conclusion,  toutes sociétés d'état devraient  faire ses frais sans déficits et sans subventions du public.  Mort aux taxes déguisés et la ma mauvaise administration. 
 

(tentative de réflexion rapide, juste pour faire réagir)
 

What does Quebec want ? Ben Orford a maintenant 2 ans pour trouver une solution autonomiste de leur territoire.
 

Ours 09/05/2007 02:56

 
Le mont Tremblant  était aussi un parc protégé,  les rapaces l'ont tout gâché pour leurs propres profits.Allant même jusqu'à voler des territoires contigus par le biais d'annexions forcées en complicité avec les gouvernants.
Les développeurs du mont Orford étaient de la même catégorie.( Un acteur du scandale des commandites était dans le groupe, ça dit quoi comme groupe )C'est ce qui va arriver,   plus tard,  au fil des changements de gouvernement,  si la loi n'est pas abrogée.
Pourquoi cette obsession de tout développer ?
Est-ce un trait de caractère hérité de nos ancêtres qui ont développé les territoires de l'amérique ?
Le touriste ne fera pas vivre éternellement les gens , même il peut devenir un ennemi incontrôlable qui deviendra  un tout risque..La dépendance aux touristes, deviendra , l'accro tout risque.
Ne faudrait-il pas assir notre économie sur du solide ?
L'électricité par le solaire et ses avantages. Le bio et la force  des régions, qui produiront le travail de base.
Ça prendrais-tu une dictature démocratique, c'est bête à dire de même, je commence à penser que oui....Par contre,  le dérappage est dangereux.Le danger sera-t-il pire que maintenant ?
Ne sommes-nous pas une prétendue démocratie qui dicte,  ses diktats, de vol, de triches, de fraudes, ( mont Orford, mont Tremblant, etc)  par des lois,  de façon incontrôlable ?
Des juges prétenduments respectables défont de bonnes lois,  à leur guises.Les médecins braillent les poches pleines, magouillent sans vergognes.Les pirates économiques pirates à qui mieux mieux, sans aucune gêneLes gouvernements grenouillent dans nos sous  et tentent de nous en voler encore plus.Les emplois tombent comme des mouches.
Le Québec a besoin d'une rénovation majeure de ses élites, de ses gouvernants et non des gens.
L'ADQ,  le comprend-il ?L'ADQ,  le fera-t-il ?
Ne nous laissons pas attendrir par le mont Orford.
C'est une < pose café >  pour les filous.
Rien n'est réglé.
 
 

guy d 08/05/2007 23:41

je ne dit pas de développer le Mont-Orford  a la sauce Tremblant, mais de  méttre a la disposition de nos voisins du Maine et du Vermont  l\\\'acces a  cette montagnes tout prés d\\\'eux !
Pourquoi  développer Trembland de tout bord, tout coté j\\\'usqua ne plus voir la forét qui l\\\'entoure ?
Développons le Nord, mais sauvons la montagne a Clémence Desrocher  et ses tI- N\\\'ami(es)
Bravos Stéphane pour ton sens du dévelopment durable, pour une région qui en a grand besoin :(((