Le terrorisme et le Vin

Publié le par Stéphane Gendron

Rien ne va plus au pays du Languedoc. Le journaliste de France-3 Émilien Jubineau a rencontré clandestinement une cellule terroriste dans une caverne du Sud de la France. Cagoules et anonymat, comme au bon vieux temps du FLQ. "Le sang va coulé d'ici peu," de lancer les terroristes au Président de la République. Les activistes faisaient référence à la révolte déjà centenaire des producteurs de vins du Languedoc qui s'était terminée, à l'époque, par un bain de sang, la police ayant ouvert le feu et tué 6 manifestants.

Les terroristes maisons sont sérieux puisqu'ils ont déjà à leur actf des attentats à l'explosif dans plusieurs supermarchés en région.

Pour voir le reportage de la BBC sur le sujet, cliquez ici.

La problématique est fort simple: les négociants prennent une grosse marge de profit, de même que les marchands alors que les producteurs finissent par crever de faim. C'est un peu le drame de l'agriculture, mais avec un goût de fiel cette fois-ci. De plus, il y a ussi une autre épine douloureuse: Ia Commission européenne qui a adopté au début du mois de juillet des propositions relatives à une vaste réforme de l’organisation commune du marché vitivinicole, y incluant la destruction de 200 000 vignes dans le Languedoc. Les fonctionnaires de l'Europe veulent régulariser le marché au détriment des producteurs...

Comme si ce n'était pas tout, Reporters sans frontières nous informe dans un Communiqué récent que Rubineau, de même que trois de ses collègues ont été interpellés par le Service de police régional judiciaire afin que l'on divulgue les sources permettant de procéder à l'arrestation des terroristes. Un cas évident d'intimidation à l'endroit des journalistes et du secret des sources.

Cette triste histoire nous rapelle le temps où les producteurs de porcs du Québec avaient bloqués l'autouroute 20 en direction de Québec alors que Lucien Bouchard était Premier Ministre. La crise fut dénouée mais l'agriculture ne s'en ai pas mieux porté depuis ce temps.

De quoi faire réfléchir à l'heure des États généraux sur l'avenir de l'agriculture au Québec... Le saviez-vous ?

Stéphane Gendron

Une photo extraite de la vidéo terroriste : CLAV (Comité régional d.action viticole)

Publié dans huntingdon

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Labinette 28/07/2007 15:08

Stéphane, je viens de t'entendre à la télé et ce que vous vivez  me chagine.Je peux  aller aider des gens si  il y en a qui ont besoin d'aide: peinture, ménage, nettoyage.Pas besoin  d'être publié, le meilleur bénévolat se fait dans l'anonymat.

Stéphane Gendron 28/07/2007 21:42

Merci beaucoup Labinette pour ton offre. Ca fait chaud au coeur de voir des gens s'offrir ainsi. Notre département d'incendie - nos 30 pompiers - ont pratiquement terminé le nettoyage avec la Voirie (Travaux publics). Des bénévoles ont été à pied d'oeuvre ce matin et la vie reprend son cours normal tranquillement. Merci encore ! Stéphane

Labinette 25/07/2007 14:36

Je leur souhaite de se tenir ensemble et de tenir bon.Quand l'agriculture sera uniforme, il n'y aura plus de terroir.  Etant proprio d'une porcherie, j'étais quand même contre la manif qui blocait la 20.  Où le gouvernement à été chien, c'est que lorsqu'il coupe dans l'assurance stabilisation, il le fait pour hier. Un producteur de porc, lui quand il emprunte, c'est pour demain. Pourquoi j'étais contre la manif? L'argent ne pousse pas dans les arbres (serait-ce des arbres génétiquement modifiés?). Et, l'argent vient de chacun de nous. Quand je pense aux producteurs biologiques et à ceux de notre terroir, j'ai de la peine pour eux car ils doivent souvent avoir 3 jobs pour réaliser leur rêve...de nous nourir sainement.En France, je pense que c'est un peu la même chose.Comprendra t-on un jour que sans l'agriculture, un peuple ne vit pas vieux?Bonne chance, collègues français, mon coeur est avec vous.