Joyeux Noël en toute vitesse !

Publié le par Stéphane Gendron

Joyeux Noël à tous !

Si vous voulez rendre service à la Société des Mâles Disparus (SMD), et à la société québécoise en général, visionnez ces quelques vidéos en provenance de YouTube où la Mustang fait office de voiture de patrouille policière aux États-Unis. Lorsque vous aurez terminé ce message, faites un cut/paste et expédiez une copie de cet article à la Ministre Julie Boulet en lui demandant 2 choses :

De Visionner ces vidéos
et
De démissionner en toute vitesse !

Son adresse de courrier électronique : ministre@mtq.gouv.qc.ca

http://fr.youtube.com/watch?v=PnpOAxOnq9U
http://fr.youtube.com/watch?v=PClPc1uKB9g
http://fr.youtube.com/watch?v=VVzqr-kFSc8
http://fr.youtube.com/watch?v=8sniqyuQNik

ET un cadeau de Noël pour la Ministre Boulet : le fameux gagnant du concours de Burn du Mustang Fest de Huntingdon (2007) en rouge, à l'image du Parti Libéral du Culbec :

http://fr.youtube.com/watch?v=XilSREXUg6o

Stéphane Gendron

Publié dans huntingdon

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Éric Mathieu 25/12/2007 22:20

Bonjour monsieur Gendron,
Avant de commenter votre éditorial, permettez-moi de vous souhaitez un Joyeux Noël et une Bonne Année 2008!
En ce qui regarde la ministre du Transport, Julie Boulet, je dirais simplement qu’elle n’a pas l’étoffe d’être en politique pour plusieurs raisons. Rappelez-vous qu’en 2003, madame Boulet avait réussi l'exploit de prêter serment deux fois dans deux ministères différents en moins de six mois. Pharmacienne de son état, elle a dû démissionner parce qu'elle a reçu des petits cadeaux des sociétés pharmaceutiques. Qu'importe. Un petit tour sur les banquettes magique, et le tour est joué, madame Boulet revient par la grande porte, aux Transports, cette fois. Par la suite, nous avons pu constater son manque de leadership dans les dossiers de la gestion du réseau routier québécois. Voilà, maintenant, qu’elle se fait prendre en flagrant délit d’excès de vitesse. Mais, ce qui est pire encore, ce n’est pas de sa faute. C’est celle du chauffeur! Et on s'étonne après que les électeurs soient cyniques...
Ce que je déplore dans politique c’est que le choix des candidats au poste de ministre soit parfois justifié pour plaire aux groupes de pression et aux médias et non et dans l’intérêt de l’électorat. Je ne dis pas cela parce que madame Boulet est une femme. Cette réalité s’applique à tout le monde.
Ceci dit, l’article de Louise plante, intitulé Julie Boulet blessée, dans le Nouvelliste de Trois-Rivières du vendredi, 21 décembre dernier, me laisse très perplexe. Être Ministre, ce n’est une mince tâche, j’en conviens. En fait, la politique c’est comme les échecs, l’adversaire va utiliser tous les moyens pour atteindre le chef. Par conséquent, celui-ci doit s’entourer de gens de confiance et assez solide psychologiquement pour être en mesure de le protéger sans lui porter ombrage. En exposant sa vulnérabilité publiquement, madame Boulet devient une cible facile pour les partis d’oppositions qui vont s’acharner sur elle comme une meute de loups affamée. Il lui reste, donc, deux options : démissionner et quitter le monde politique ou risquer une destitution suite à remaniement ministérielle. Ce qui est un exercice très humiliant et très dur l’égo personnel.
 

Labinette 24/12/2007 18:57

Stéphane, on peut dire que tu es vif d esprit! Joyeux Noël à toi et à ta famille!