Des vieux sujets

Publié le par Stéphane Gendron

La survie de la langue française fait l'actualité de temps à autres. Dominique, l'animateur de Radio Pirate dès 11h00 ce matin à Québec me faisait remarquer qu'il y a un an très exactement que la convergence Corus-Québécor-TVA-LCN-Journal de Montréal-98,5 FM-Paul Arcand lançait la grande crise des accommodements raisonnables: 59% des Québécois se disaient racistes. C'est donc dire que le Québec est composé de 59% d'imbécile, d'illettrés et de colons ? Sondage à la Con, et conclusions et analyses à la Con. La Grand' Messe à TVA et tout le panel des pseudo-spécialistes de la question du racisme...Du racisme, il y en a malheureusement partout.

Et bien une année plus tard, on tente de créer une seconde crise qui n'existe pas: celle de la langue. Ou plutôt du péril de la langue française, le tout basé sur un sondage de coin de table effectué au sein de 15 commerces de Montréal. Est-ce que quelqu'un peut me tirer avec un calibre 12 s'il-vous-plaît ?

Excusez-moi, mais je suis "las" de ces débats à la Con. Puérils et stériles.

On ne vous sert pas en Français après une tentative de vous exprimer ? Et bien ne lui donner pas votre porte-feuille et foutez le camp. C'est tout.

On vous demande de l'anglais au travail ? Je serais tenter de vous dire de vous la fermer et de travailler. Aujourd'hui : pas d'anglais, pas de travail. À moins que vous serviez de l'essence à Lebel-sur-Quevillon, l'anglais vous sera toujours utile et deviendra pour vous un outil d'avancement et de promotion. Le Français : non. C'est la réalité. Et si vous n'êtes pas content, et bien maudissez le jour où vous êtes venus au monde et demeurer petit unilingue francophone, avec un petit destin, un petit entêtement, et un petit pain. Je ne dis pas que les francophones n'ont pas d'avenir. Bien au contraire. Comparativement aux Anglais qui ne connaissent que très peu de choses à la politique et à la chose publique, les Francophones du Canada ont la maîtrise de cet art, avec une longueur d'avance sur bien d'autres groupes. Très peu de politiciens Anglais du Canada peuvent se vanter d'avoir eu la stature d'un chef d'État au cours de l'histoire.

Chez-nous à Huntingdon, l'Administration municipale viole la Loi 101. Et avec raison. N'ayant pas le statut de ville bilingue, je me fais tout de même un point d'honneur de servir notre Communauté dans les deux langues. D'ailleurs, le nouveau site web de la Ville (actuellement en préparation) contiendra plusieurs sections en langues autres que le Français et l'Anglais.

Pourtant, le Gouvernement du Québec nous interdit d'opérer en une autre langue que le Français. Alors que faire avec notre Communauté anglophone ? Celle qui a fondé Huntingdon au début du XIXè siècle ? Ce que l'Assemblée Nationale nous dit: vous n'avez pas le droit d'exister en anglais à Huntingdon. Et bien je dis à l'Assemblée Nationale : Merde avec votre loi 101. Bien sûr, il existera un petit crotté-borné-style-Christian sans doute pour expédier ce texte à l'Office de la Langue française !

La réelle Communauté doit pouvoir respecter ces composantes, et l'une d'elle est la Communauté anglophone. Et ce pour toutes sortes de raison: elle était là avant nous, elle a fondé la Ville, et elle est présente en grand nombre. Question de respect, nous les servons aussi en Anglais.

Je voudrais bien qu'un fon-fon de l'Office vienne enquêter sur la politique linguistique ici ! Oh là là... on se paierait un méchant party. L'Office de la langue française n'aurait aucune prise sur ma détermination à poursuivre et mettre de l'avant un bilinguisme intégral, n'en déplaise aux théoriciens de cette loi raciste qu'est la Loi 101.

Quand les constituantes d'un Peuple ont besoin d'une béquille comme la Loi 101 pour assurer leur dignité et leur avenir, il y a de quoi se poser de sérieuses questions sur les capacités de ce peuple et son mérite à survivre.

Ah. J'oubliais. Il y a aussi d'autres dossiers pas mal plus importants que la langue et les fausses inquiétudes de disparition.

Quant à Pauline Môrois, elle ne mérite toujours pas le pouvoir. Cette personne se fait du capital politique en provoquant des peurs inexistantes au sein de la population. Même en changeant sa coupe de cheveux, Môrois ne mérite pas la chaise du PM. Et même si elle pleurait ou versait une larme... rien ne pourrait me faire changer d'idée.

Stéphane Gendron


Publié dans huntingdon

Commenter cet article

sylvie 01/02/2008 04:40

Salut Stéphane, je crois aussi que le cas de Montréal est peut etre exagéré. Parcequ'il  y a beaucoup de communautée différentes et franchement ils n'ont pas le choix vraiment de parler les deux langues. Mais tu sais, pour ce qui est de Québec, je pense pas que nous sommes si menacés que ca. Je suis né au Québec et partout ou je vais je suis servie en francais, donc c'est quoi l'urgence de se battre pour le francais?
Ce que je trouve grave, c'est qu'ici on est pas capable de l'enseigner correctement aux enfants. Mon fils va à l'école au primaire et il a encore de la difficulté à comprendre avec la facons d'enseigner.
Avant on pouvais doubler , maintenant les jeunes ne peuvent plus. Et maintenant on veut revenir à l'ancienne facons de faire!
On fait pitié au Québec. Je suis moi-meme séparatiste, mais quelque fois je me dit qu'on ne le fera jamais la séparation, parcequ'on est trop couillons.
Moi je travaille dans le domaine du tourisme et si je ne parlerais pas anglais, je serais un peu mal pris avec les clients. Mais sa me dérange pas de parler anglais. Personne va me casser les deux jambes si je parle francais. On est pas gouverner par les hells angels.
La marois essaie de faire une guéguèrre avec des conneries. Qu'est ce qu'elle a fait de sérieux depuis qu'elle est en politiques. Boisclaire on le voyait jamais et elle ne  dit que des conneries.!
Franchement j'aimerais qu'on deviennent un pays mais pas avec des  crétins de la sortes!
sylvie

Stéphane Gendron 01/02/2008 05:06

Sylvie: effectivement. On pourrait être indépendant, mais pas avec le kit que l'on a présentement. Un tien vaut mieux que deux tu l'auras... Merci, Stéphane

Lorraine Verona 27/01/2008 17:10

A Michel,
C'est bien de vouloir protéger votre langue, mais c'est encore mieux si vous étiez capable de l'écrire correctement.  J'ai décidé de ne plus compter vos fautes de grammaire après le 6ième paragraphe.  Alors ne venez pas me faire chier avec le fait que nous devrions être si fiers de cette langue française alors que vous ne pouvez même pas l'écrire correctement.  Et puis vous devriez peut-être approcher les éditeurs du petit Robert...plusieurs de vos mots, exemple gourouriés, ne sont pas dans le dictionnaire...j'imagine que vous voulez tellement la protéger votre langue que vous avez décidé d'inventer de nouveaux mots?
Vous citez souvent le mot - démocratie- .   La définition de démocratie étant: Gouvernement où le peuple exerce la souveraineté.  -et bien le Culbec n'est pas encore souverain, le Culbec a été obligé de faire une loi appelée Loi 101 parce que le Culbec avait peur des Anglais.  Plus je lis des entêtés comme vous, plus je comprends pourquoi le Culbec est arriéré et a tellement peur de perdre sa belle langue française.
Alors Michel, prenez donc le temps d'apprendre a écrire votre belle langue correctement et puis revenez nous montrer qu'en tant que Québécois qui insiste pour conserver sa langue, vous pouvez la maîtriser parfaitement autant en la parlant qu'en l'écrivant.
Et comme le disent si bien les Anglais,Have a great day!
Lorraine
 

Stéphane Gendron 27/01/2008 20:30

Et une fois que le Peuple a exercé sa souveraineté, le Peuple doit céder le pas Gouvernement et le laisser gouverner. Malheureusement, rendu à ce stade, il n'y a pas toujours un gouvernement au rendez-vous. Gendron

Maximillien 24/01/2008 23:17

J’ai toujours pensé que la fameuse survie de langue française au Québec est l’un des nombreux et impitoyables mythes collectifs dans lesquelles nous trépassons un peu plus à chaque décennie.  Entretenu par la gauche séparatiste, cette légende urbaine fût créée dans le but de rassembler le bon peuple autour d’une chose qu’il ne maîtrise pas et qu’il se moque éperdument.  Le français n’a jamais été menacé, simplement parce que nous n’avons jamais atteint, collectivement, les seuils minimaux nécessaires à en faire une langue.  Ce que l’on nomme « français » est, tout au plus, un créole blanc insignifiant, un échantillonnage de barbarismes colorés et anecdotiques.  La gauche québécoise, condescendante et consternante, n’a que faire de la bonne qualité d’une langue, tant qu’elle peut faire cheminer ses brebis vers la cause…  Une grande partie des Québécois est si paresseuse linguistiquement parlant, qu’elle préférera crever dans son dogme du nivellement par le bas, que de s’élever, grandir et survivre comme le feront sans doute les Finlandais et les Hollandais. A quoi bon maintenir en vie une peuplade qui ridiculise sa propre langue dans le but de se maintenir bien au chaud avec les crétins et les asservisseurs de conscience.   To be a Québécois is to play dans les Têtes à Claques, end of the story.  Good night Bill 101   
 

Michel 22/01/2008 18:17

Hi Mister Gen...

Là je ne serai pas tendre envers vous...et franchement à vous lire, je me demande si ce ne serait pas mieux pour vous et votre ville \\\"D\\\'Hunting et Dong\\\" de se voir annexé aux État-Unis... vous en avez rien à foutre de la langue française et par conséquent du QUébec français?... bravo... je vous invite donc, vous et vos lecteurs à collaborer qu\\\'en anglais dorénavant... un minimum de respect envers vous-même et votre pensé de colonisé.

C\\\'est pathétique de lire les commentaires qui abordent dans le même sens que vous... Vous faites vraiment un excellent GOUGOUROU.

I\\\'m sorry Mister Gen, moi j\\\'accroche pas à vos propos méprisable à légard du français...

Petite histoire de la résistace d\\\'un Canadien-Français:

Un jour mon grand-père a été approché par l\\\'élite anglos de Montréal dans les années 20, mon grand-père était bilingue. Ils voulaient l\\\'avoir comme conseiller municipale... Mais pour ce faire, une condition avait été faite.

Change your name, Monarque for Monarck and we will send your chidren to the Hight school in english only.

Mon grand-père ayant une fierté d\\\'être ce qu\\\'il était, francophone, a saisi à la gorge ce blôque pour le lever de terre contre un mure et lui dit:

Listen, I\\\'ll never change my name and the name of my children, UNDERSTOOD?... So get out of here!

Si mon grand-père avait pensé comme vous, je serait un blôque aujourd\\\'hui...Je suis trop fiert de mes ancêtres.

Si vous vouler vivre en anglais et ne pas avoir de fierté d\\\'être ce que vous êtes, un damn French chiâleux, c\\\'est votre affaire... comme je vous le suggère, get out of Québec, vous devriez faire un beau référendum pour vous retirer et du Canada et mais surtout du Québec. Go in USA if you want to be like them.

Hunting-Dong!... town of USA. You like to speak english, comme bien des colonisés de ce monde?... So go. Here in Quebec, the majorité is french... And that\\\'s what I call Démocratie.

Oui à Montréal, le Francos sont maitenant minoritaire...et je suis certain que vous y avez contribué, ne serait-ce que d\\\'avoir influencé un seul french et j\\\'imagine que celà, vous plait. Je suis moi-même de Montréal et pour travailler dans le centre ville, je dois lutter tout les jours pour me faire servir en français.

Ce qui me plait le plus chez vous est d\\\'avoir une pseudo-conscience écolo, Hey!!! fini les sacs sur le territoire \\\"d\\\'Hunting-Dong\\\", je suis la première ville à l\\\'avoir fait... mais j\\\'aime tellement ma Mustang, heille j\\\'aime la vitesse, heille c\\\'est full cool au cube... Grosse bagnole polluante... moi j\\\'ai une petite échos et ça me suffit, mais surtout j\\\'ai pensé écolo.

Le paragraphe précédent est pour vous faire réaliser vos contradictions.

Mais qu\\\'est-ce qui se passe dans votre caboche?...

Vraiment Mister GEN... faite ce référendum au plus vite...et je suis certain que vos électeurs anglos vous suivront. Je parle de votre communauté franco, qui vous suivront très certainement. Le pouvoir d\\\'un gourou est illimité lorsque qu\\\'il a trouvé la recette pour tripotter l\\\'esprit du colonisé!...

Aller Gen do it!

Note: il est très rare sur votre blogue de lire des contestations sur vos opinions...j\\\'imagine que vos lecteurs me chirons dessus!... normal de la part des Gourouriés!...

Aller posé la question..

Vouslez-vous, résidants d\\\'HUnting-DONG, vous annexer au USA?...oui ou non

J\\\'atend le résultat avec grand intérêt!


Maximillien 20/01/2008 00:59

à lire cet article, on se demande si un jour on donera des crédits d'impot pour les chevreuils qui traversent nos routes.  Tant qu'à jeter notre argent par les fenètres!
Un Québec sur le ventre...
http://www.cyberpresse.ca/article/20080119/CPACTUALITES/80119068/-1/CPACTUALITES