See you dans 2 ans à Kuujjuaq !

Publié le par Stéphane Gendron

Patrick Lagacé de l'émission Les Francs Tireurs a passé quelques temps avec moi cet automne en vue du reportage qui a été diffusé hier sur les ondes de Télé-Québec. Pour ceux et celles qui n'ont pas pu visionner le reportage, vous pouvez le faire via Daily Motion en cliquant ici.

Outre les aspects négatifs et positifs du reportage, quelques observations concernant l'intervention de Natalie Petrowski. Celle-ci possède une plume magnifique et j'aime bien savourer son style littéraire de temps à autre. A-t-elle du jugement dans toute ses opinions? Oui et non, comme beaucoup de commentateurs de la scène publique. Même les grands porte-voix ont leurs écarts de conduites ou émettent parfois des opinions qui sortent des sentiers battus. Mais ce qui sonne fêlé avec Petrowski, c'est qu'elle me juge sans même n'avoir jamais écouté une émission comme l'Avocat et le Diable ou le retour sur les ondes du 98,5 FM. Comment peut-on porter son jugement sur un extrait de 30 secondes entendu sur YouTube ? Le fast-food de l'info, sans doute. Le syndrôme de l'opinion instantanée. Généralement, c'est aussi déguelasse que du Maxwell House.

Et ceux qui m'ont suivi au 98,5FM dans le retour savent très bien que mes interventions radiophoniques étaient d'un très bonne qualité, fouillées et supportées. Rien à voir avec la radio poubelle de J Jacques. Corus a choisi Paul Houde pour plaire aux matantes de ce monde avec des sujets de jardinage, des chroniques sur les premiers soins et des livres de cuisine. Les belles années du disco et de Saturday Night Fever. C'est OK comme cela.

Pour revenir à Patrick et son reportage aux Francs Tireurs, et bien je lui dit OUI. Oui, j'aimerais bien aboutir à Kuujjuak. Patrick n'est jamais allé à Kuujjuak pour rire de cette Communauté et la mépriser avec suffisance et détachement. Pour en savoir plus sur cette magnifique Communauté, cliquez ici.

Moi, je suis allé à Kuujjuak, ce qui m'autorise à en parler. Là où nous sommes au bout du monde. Là ou le lichens et le permafrost se confrontent. Là où il n'y a plus d'arbre mais que le désert et l'infini. Là où les igloos sont encore possibles et existants.

Lors de mon expédition à Kuujjuak en 1995, j'y ai vu une communauté moderne et dynamique. À première vue, on semble être coupé du monde. Mais lors de mon séjour à l'hôtel, j'ai même pu suivre en direct le procès de O.J. Simpson. C'était d'ailleurs le talk-of-the-town avec la population locale.

Kuujjuak, c'est aussi une ville du XXIè siècle: des écoles récentes, un aéroport, des routes neuves, des quartiers à faire baver des coins de Montréal, et une communauté qui vit en symbiose avec son environnement. C'est aussi un Gouvernement qui possède pratiquement les pouvoirs d'un État, et dont les leaders ont fait preuve d'entrepreneurship. Là-bas, j'ai bu les paroles de ces Anciens (communément appelés les Elders) qui nous disaient aussi la difficultés qu'ils ont à transmettre l'héritage ancestral aux nouvelles générations. Leur difficulté à promouvoir leur patrimoine linguistique et spirituel aux plus jeunes générations. La détresse aussi du contact posé avec l'Occident et des préjugés à leur endroit. J'ai vu tous ces vieux sages, et je me souviendrai toujours de cette expérience exceptionnelle. Celle que l'on vit une seule fois dans son existence.

Bien sûr, pour les Plateausards du Sud, Kuujjuak est le signe suprême de la démotion et du ridicule. Un peu comme un Goulag au temps de Staline...

Un peu comme J Jacques qui me traitait il y a quelques jours - dans le Journal de Québec - de petit maire d'arrière pays.

Merci Patrick. Peut-être que la vie ne t'a pas encore donné assez de merde pour que tu puisses au moins éprouver une certaine compassion.

Merci aussi Patrick pour ce piège que ton équipe m'a fait la semaine dernière en se faisant passer pour un patron d'Énergie 94,3 FM à Montréal qui m'offrait l'émission du retour à Montréal. C'est bien de rire des gens qui ont perdu leur job. Ton équipe voulait diffuser ce canular hier à Télé-Québec. C'est bien de jouer avec les émotions des gens. Imagine Patrick si j'avais fait cela avec les gens qui ont perdu leur job dans le textile chez-nous. Juste pour rire ! Patrick, tu ne niaises pas avec la dignité des gens.

Voir Kuujjuak et mourir.

Stéphane Gendron

Quelques photos de l'enfer, selon Patrick Lagacé

































Publié dans huntingdon

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Karine 19/02/2008 16:21

Bonjour monsieur Gendron,                                            Je dois avouer que j'étais une "fan" de Lagacé, probablement parce que je ne lisais que son Blogue ( mercredi soir à Télé-québec, non mais, j'ai-tu autre chose à faire moi là??!!). En écoutant l'entrevue sur le net, j'ai failli tomber en bas de ma chaise... Vous savez, dans la vie,  lorsqu'on tente de dénigrer l'intelligence des autres c'est souvent pour cacher qu'on en manque soi-même... Même chose pour le "guts"... Sous les commentaires méprisants de Lagacé je sens poindre  l'envie. Du haut de son immense gloire médiatique (sa centaine d'auditeurs et son blogue parmi des milliers d'autres) Lagacé est vraiment bien placé pour vous démontrer son mépris! Ha oui! Il me semble que vous seriez meilleur que lui comme animateur de cette émission qui tente de nous faire croire à un semblant de mordant,  tellement ils sortent des sentiers battus!! Mais j'ose croire que même si on vous offrait son poste, vous n'accepteriez pas de descendre aussi bas.Je ne vous connais pas personnellement, mais je connais quelqu'un avec qui Lagacé a tenté de jouer le même jeu du mépris cette semaine. Ça m'a profondément dégoûtée. Je me permet donc de croire que vous aussi, vous différez beaucoup de l'image qu'il a tenté de vous donner. J'ai assez d'intelligence pour me forger ma propre opinion, je crois que vous êtes d'abord et avant tout un homme intègre, un homme de coeur et de convictions. Si les québécois, au lieu de se vautrer dans leur sottise en "chiâlant" dans leur salon, se levaient debout comme vous, au moins une fois dans leur vie, peut-être que vous auriez un peu d'aide pour arriver à faire un monde meilleur.Vivement votre retour!Salutations

sylvie 05/02/2008 02:10

Salut Stéphane, Lagassé est allé pas mal loin dans son entrevue avec toi. J'étais surpris que tu n'est pas pété les plombs pendant l'entrevue, surtout lorsqu'il te fais rencontrer Pierre Marcotte, qui selon moi n'est pas du tout une référence en comparaison avec toi, meme s'il a été populaire, le genre d'émission qu'il faisait n'avait rien à voir!
Sa me fait bien rire que tout le monde te frappe dessus et se plaise à te rabaisser comme ca.Tu n'as fait que dire ton opinion et bien sure comme de raison au Québec on ne peut plus le faire.Meme la Marois est en train de vouloire dire à ses anciens collègues politiques de se fermer la gueule.
Heureusement que tu sais te défendre. Mais j'ai été décue de voir que tu étais très sage au Francs Tireurs, je souhaite que tu te ramolisse pas trop! Tu perderais ton charme!
Des grandes gueules ils y en a toujours eu et ce sont ces hommes là qui ont changés les choses. Tu n'as qu'à pensé à Michel Chartrand qui s'est battu et se bat encore, peut etre moin fort parcequ'il est vieux mais il ne s'en faisait pas avec les oreilles fragiles.
Moi en tout cas tu m'as fait bien rire à L'avocat et le diable. Je l'écoutais religieusement et le 98.5 aussi, au retour de mon travail.
Quand j'ai sue que tu ne serais plus à la radio j'étais bien décue.
Ne change pas, meme si tu passe à certaines émissions comme les francs tireurs ou à Denis Lévesque ou à d'autre chaines, reste toi meme. C'est ce qui fait ta personnalité et il y a une chose que je veux te dire c'est que si t'étais si pire que ca, ta femme qui partage ta vie t'aurais surement flucher depuis lontemps. Sa prouve à quelque part que tu est un bon gars tout de meme.
Sylvie
Une fan incontestée du bel avocat.

JD 23/01/2008 04:17

Vous devriez faire des recherches sur Mme Petrov alors qu'elle était à la bande des six à la SRC. Vous allez assurément trouver du bon jus pour lui rentrer dedans.

Y. Taupier 21/01/2008 16:16

Les amis.....Pierre Marcotte n'a jamais eu de dégringolade!
C'est un millionnaire....et Stéphane ne roule pas en LADA que je sache!
Les FRANCS-TIREURS se sont mis un doigt dans l'oeil avec ce reportage.....et la perfection n'existe pas....
Stéphane peut rire tout le long de son parcours à la Banque lorsqu'il fera son dépôt.....Il dérange......Tant qu'on parlera de lui,   il sera «IN»!     Que voulez-vous!    On nous manipule.......c'est payant!
La vie privée de Stéphane ne regarde personne!  Il a fait ses preuves à date avec sa vie publique et c'est ce qui compte! 
Sur ce, bon matin à vous tous!
 

Manon Tremblay 21/01/2008 01:36

Bonjour Monsieur Gendron,
Jes viens de terminer de regarder l'émission ''Les Francs tireurs'' que je ne regarde jamais d'habitude, mais sachant que vous y étiez invité, nous avons pris la peine, mon chum et moi d'enregistrer cette émission pour vous voir.
Oui, vous dites très très haut ce que plusieurs pensent tout bas et ça agace certaine personne qui justement doivent envier votre franc parler. Oui, il se peut que quelques fois, vos dires son limite, mais à qui ce n'est jamais arrivé ? Je vous trouve courageux, mais dans votre articles sur Kuujjuak et l'enfer selon Patrick Lagaçé, je sens quelqu'un de très sensible. Oui, continuer de faire ce que vous aimez faire, continuer d'avancer même si quelques fois vous tomber ou quelques fois vous reculez pour mieux revenir...Votre temps n'est pas fini !!
Même si je ne suis pas très amateur de radio ou d'émission de télévision d'opinion (moi j'appelle ça du chialage), votre présence dans le domaine de la télé et la radio est importante, au même titre que Paul Arcand..Quand je dis chialage, je trouve que certaine émission sont '' chialer pour chialer'', nous devons prendre le taureau par les cornes et aller de l'avant, même si nous devons le faire seul..Il y a des gens qui sont bien bons pour téléphoner dans les tribunes publiques mais qui ne font rien chez eux et que ne font que s'écouter parler...
Vous n'êtes pas de ce genre là, vous aidez les gens du mieux que vous pouvez même si ce n'est pas à vous de le faire...
Bravo pour ce que vous faites, ce que vous croyez et pour ce que vous deviendrez !