Curzi et les Philpatofs

Publié le par Stéphane Gendron

Je ne devrais plus lire les nouvelles le matin. Ça gâche la journée pour rien. L'artiste Pierre Curzi, député de Borduas, propose une autre ineptie politique : assujettir les Centres de la petite enfance (CPE) et les garderies privées à la Loi 101 en imposant le français comme langue de fonctionnement. Et plus: régir même l'accès des clientèles en forçant les enfants des "immigrés" à fréquenter des Centres de la petite enfance francophones.

Pour lire l'article, cliquez ici.

Imaginez le scénario de cette pièce de théâtre de très mauvais goût : il manque déjà de CPE et de garderies privées sur le territoire québécois qu'avec une telle idée saugrenue, Québec serait obligé de cloisonner son réseau, ce qui représente plus de 1 500 institutions, en 2 groupes distincts: les Anglais et les Français. Parce que si les enfants des Néo-Québécois auront l'obligation de fréquenter un CPE d'allégeance francophone, il y a nécessairement création de CPE d'allégeance anglophone. Un peu comme le réseau scolaire actuel.

Or, dans une région comme la nôtre  à Huntingdon où le CPE gère  une institution bilingue, comment cette politique finira par s'articuler ? Quel groupe ethnique finira par imposer sa majorité, et à quel prix ?  Et que dire de l'île de Montréal où le nombre insuffisant de places  provoque toujours un allongement des listes d'attente de pratiquement tous les services de garde ?

Ma plus jeune fille a fréquenté un CPE complèment bilingue durant les 3 années précédant son admission à l'école primaire francophone. Résultat : Clothilde est complètement bilingue et maîtrise très bien la langue française. Les études pédiatriques en matière de développement de l'enfant sont unanimes quant à la capacité - pour les très jeunes enfants - à faire l'acquisition de plusieurs langues. Pauline Marois et son équipe voudraient nous empêcher d'inculquer à nos enfants cette ouverture d'esprit sur le monde.

Curzi et Marois ont beau rêver, souhaitons qu'ils ne réussissent jamais à imposer cette véritable idée de fou dans nos services de garde.

Le Québec n'a pas besoin de "Philpatofs" au pouvoir mais de gens qui vont s'attaquer aux problèmes du XXIè siècle auxquels le Québec est confronté. La langue, j'en ai rien à foutre. Encore moins lorsque celle-ci n'est aucunement menacée de disparition.

Stéphane Gendron

 

Publié dans huntingdon

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Benoit 30/01/2008 04:53

Pierre Curzi
Ne sera pas la longtemps ….. d’après moi y a juste ses parents qui son fière de le voir la .
Quand y se couche y doit se dire qui mange donc toute de la tarte au canneberge ….
Et quand y se tourne de bord , y doit se dire je ne serais pas nommer Dieu encore cette année.
 

Y. Taupier 23/01/2008 20:45

Clothide a deux parents brillants et le fruit ne tombe jamais bien loin de l'arbre.....

Y. Taupier 23/01/2008 20:37

CURZI fait le sot en politique!
MAROIS aime brasser de la «marde» c'est elle qui l'a dit!
Nous sommes écoeurés car le PQ se sont pognés le postérieur pendant une dixaine d'années pour appauvrir tous nos systèmes et le Docteur ROCHON a laissé mourir combien de personnes sur les listes d'attente.
Ces deux-là rêvent en couleurs s'ils pensent qu'on va leur accorder de la crédibilité?    À d'autres......
Dire qu'on nous a fait payer à GÉRALD LAROSE $750 par jour pour étudier le JOUAL....ça me dépasse!
Tout cet argent pourrait aller pour notre EAU POTABLE car nous sommes CHAMPIONS DES CANCERS au QUÉBEC pendant que tout ce beau monde, qui nous dirige, se prenne le beigne à nos dépens!
Nous sommes les plus taxés sans services...Nous n'en avons pas pour notre argent et des ROBOTS feraient mieux l'affaire!
 

JF Gagné 22/01/2008 15:49

Bonjour,
Excellente intervention.  Ce qui est triste, c'est que ces leaders de cette génération sont dans leur énorme bulle, et tiennent mordicus à nous noyer dans leur bulle.   Dommage qu'ils manquent tellement de lucidité dans leur écoute des gens.  Les langues sont des richesses, et ils veulent contigenter l'accès à ces richesses, et ceci nous pousse donc à nous questionner sur leur profonde motivation.  Vraiment pathétique les élites de cette génération.  Faut pas donc se surprendre du constat présent des fossés des générations, la faille commence et prendre toute sa forme avec cet élite politique aux motifs biens douteux.

Vincent 22/01/2008 04:22

On dirait que le BON SENSE est réservé pour une partie de la population.  Ce n’est pas trop compliqué à comprendre qu'il faut métriser l'anglais pour continuer à développer un Québec MODERNE... Parlant de mon expérience, j'ai eu la chance de passé les 4 premières années de ma vie en Ontario.  C'est 4 années la, mon donné une solide base pour l'anglais. Ensuite, j'ai dû faire mon école en français puisque je suis au Québec...   Au moins, j'ai pu retourner au Cégep en Anglais à Lennoxville (50% des étudiants sont français, en passant)... Et puis, c'est l'Anglais qui me permet de fonctionner dans mon travail.  Je suis le représentant pour une multinationale des États-Unis pour le Québec et les Maritimes. Inutile de dire que l'anglais et le français sont essentiels pour mon travail. Continuer le bon travail et en espérant que vous allez vous présenter comme prochain PM du Québec.  Ça va prendre quoi pour vous convaincre!
Merci! Vincent