Christine et Léa

Publié le par Stéphane Gendron

Quand j'étais étudiant à la Fac, mon imaginaire avait été frappé par une féministe qui siégeait au Conseil exécutif de la Ville de Montréal en tant que Présidente. Cette femme, c'était Léa Cousineau. Une pure et dure. Une véritable gazelle féministe qui avait entrepris une croisade pour bannir les fesses et les seins de la publicité des bars érotiques ayant pignon sur les rues du centre-ville. Grand combat que la Ville de Montréal a perdu devant les Tribunaux. Il s'agissait alors de l'Administration Doré. En coulisse, on se plaisait à rire de cette idéologie féministe dépassée qui avait été défendue à grands frais - pour rien. Léa Cousineau, c'était comme ces féministes aux États-Unis qui détestent tellement les hommes qu'elles en sont venues à créer un néologisme.: on ne dit plus WOMAN mais WOMYN (on voulait bannir la composante MAN du mot WOMAN, question de s'affirmer) !

Plus de 20 ans après, nous voici dans un nouveau débat existentiel et anachronique. Croyez-le ou non, Christine St-Pierre - Ministre de la Condition féminine (un Ministère qui ne devrait même pas exister étant donné l'égalité entre les hommes et les femmes) - nous accable aujourd'hui d'un Communiqué de presse nous mettant en garde contre les méfaits des fonds d'écran à caractère érotique sur les téléphones cellulaires. Pour lire le Communiqué, cliquez ici.

Selon la Ministre St-Pierre, télécharger un fond d'écran à saveur érotique comporte des risques pour la santé. Un peu comme les avertissements sur les paquets de cigarettes, voici ce que la Ministre nous sert comme Avis:

"Une étude publiée en 2007 par l'Association américaine de psychologie démontre les répercussions négatives de la promotion de stéréotypes féminins sexistes, notamment sur le fonctionnement cognitif, la santé physique et mentale, la sexualité, les attitudes et les croyances. En plus d'encourager la banalisation de la sexualisation de l'espace public, ces pratiques ont des impacts sur le développement identitaire des personnes, tant les femmes que les hommes, et elle affecte particulièrement les jeunes, qui utilisent régulièrement les moyens de communication tels le cellulaire et Internet."

Venant d'une bulle pontificale du XIXè siècle, j'aurais pu comprendre. Autre temps, autres moeurs. Mais non ! Ce commentaire nous provient d'une Ministre en 2008 ! Cette blague intellectuelle de la Ministre St-Pierre me rappelle un livre que j'ai lu avec beaucoup de plaisir l'an dernier des auteurs Jean Stengers et Anne Van Neck : "Histoire d'une grande peur, la Masturbation" publié aux éditions Agora en 1998. Cette étude documentaire rapporte toutes les peurs médicales associées à ce grand "vice" qu'est la masturbation et ses effets sur la santé. Afin de mieux contrôler les cerveaux, l'Église et les médecins n'hésitaient pas à l'époque à nous restreindre dans notre quête du plaisir en évoquant toutes sortes de conneries. Ainsi, un médecin - en 1844 - mettait en garde la jeunesse contre les méfaits du plaisir solitaire :

"Il était jeune, beau,,, Il faisait l'espoir de sa mère. Il s'est corrompu. En s'adonnant au plaisir d'Onan [masturbation], son dos est devenu courbé, il a vieilli avant l'âge. Un feu dévorant embrase ses entrailles, des douleurs à l'estomac, il ne pouvait plus marcher, il est devenu aveugle. Des songes affreux agitent son sommeil. Il ne peut plus dormir. Ses dents se gâtent et finissent par tomber. Il crache du sang. Ses cheveux si beaux, tombent comme dans la vieillesse. Il a faim mais son estomac ne fonctionne plus. Sa poitrine s'affaisse. Il vomit le sang et se perd dans des convulsions. Son corps se couvre de pustules... il devient horrible et agonisant. La mort s'empare de lui et on le jette dans la fosse commune. Au grand désespoir de sa mère."

La Ministre St-Pierre l'a dit et elle vous met en garde. Télécharger un fond d'écran à caractère érotique aura un effet direct sur votre fonctionnement cognitif et votre santé physique et mentale.

Vite ! Une loi pour nous protéger. L'érotisme est malsain  (tout comme le sexe d'ailleurs) dans une société libre et démocratique. La Ministre St-Pierre l'a dit.

La Ministre St-Pierre n'aime pas le plaisir des sens. Ça rend sourd et ça donne des pustules.

À quand l'abolition du Ministère de la Condition féminine et du Conseil du statut de la Femme ?

Stéphane Gendron


Publié dans huntingdon

Commenter cet article

FULVIO 26/07/2008 04:15

La porno a-t-elle une influence sur les scénarios sexuels auxquels les hommes qui la regarde BEAUCOUP s'attendent?Quels caractéristiques ont les hommes qui la regardent beaucoup et ceux qui ont peut-être regardé jeunes mais ne regardent plus et n'aiment plus trop?

Maximilien 02/03/2008 03:50

Les humains, sont avant tout, des animaux de luxe.  Voici un petit video de nos amis les animaux...comme quoi la sexualité semble encore plus amusante chez nos cousins poilus!http://www.dailymotion.com/related/4989682/video/x65ce_animaux-sex-mdr_fun

Julie 29/01/2008 14:30

J'aimerais bien entendre le discours que tu ferais subir à ta fille si son ordi ou son portable comportait des photos érotiques ha!ha!

maximilien 26/01/2008 05:00

@Labinette

 

Merci beaucoup du compliment!

 

Mais surtout un grand merci à Monsieur Gendron qui publie mes commentaires même s’ils sont parfois teintés de dadaïsme!  Des espaces de liberté de qualité au Québec il n’y en a pas tant que ça.  Je ne compte plus les forums, les sites internet et les blogs québécois où je fus censuré, parfois même banni!  Il faut dire que je n’aime pas la gauche moralisatrice de mourial et je crois qu’ils le savent très bien!  J’imagine que je suis facile à haïr, que j’ai ce petit quelque chose de détestable pour quiconque pense que Québec Solidaire est progressiste.  Un peu comme les Réjean Breton, Jeff Fillion, Pierre Mailloux et Stéphane Gendron, je n’ai pas peur de mes idées et je n’ai aucune leçon de morale à recevoir de la gauche caviar et de la gauche en coton ouaté!

Labinette 25/01/2008 01:27

@ Maximilien: Quel prose jouissive!