Recherche mot-clé

Images diverses

J'aimerais féliciter le Premier Ministre Charest. - Al "Loser" Gore

Voilà ces quelques mots prononcés par l'éternel second, le nouveau moralisateur détenteur d'un prix Nobel de la Paix - Al Gore. Aussi éternel second et loser des élections présidentielles. Celui qui - à l'époque où il était en fonction - s'est démarqué pour sa grisaille et son rôle complètement effacé de la scène politique américaine.

Le Quotidien La Presse a joué au Journal de Montréal en nous en mettant plein la vue au cours de la dernière semaine. La Presse avait commandité (i.e. payé) la venue d'Al Gore, une version édulcorée des grandes conférences de Bill Clinton sur le même sujet : l'Environnement. Cocketel et gratin des m'as-tu-vu. Jean Charest, Michou, Mario Dumont, la Ministre Line Beauchamp - qui tolère des dépotoires à ciel ouvert dans la réserve de Kahnawake (Bali Bullshit), et toutes les grandes vedettes de la société mondaine québécoise, cette société qui emplirait à peine une petite salle du Club St-Denis.

Ça devait sentir bon, ça devait être beau à voir, tout ce monde qui se complaît et se complimente. Il ne manquait que Céline, René et René-Charles, le Messie. On m'a dit que Céline aurait fait une apparition sur grand écran, avec Denise Bombardier à ses côtés. "Yes, Mr. Vice President, Environment is so important. Like in Quebec, we have this plan or that policy... bla bla bla..."

Mais le clou de la connerie humaine : Al Gore qui félicite les efforts du Premier Charest pour la sauvegarde de la planète. Et de tout le monde d'applaudire. Voilà la preuve qu'Al Gore est un politicien fini. Un has been qui parle à travers son chapeau comme tout le reste de la racaille présente qui n'a pas osé reprendre publiquement le joe connaissant. Politesse oblige, on ne peut dénoncer une borude d'un mprix nobel.

Parce que la bourde est assez monumentale. Le Québec, vert? Jean Charest, vert? Je le croyais plutôt nez brun dans pas mal tout ce qu'il entreprend en politique. Le Brun de la paresse surtout. Le Brun des amis politiques. Les gros Bruns pour le PLQ ... et j'en passe.

Jean Charest? Ai-je bien entendu? Al Gore aurait intérêt à lire le plus récent rapport du Commissaire à l'Environnement Harvey Mead qui fait état de la non-performance du Québec et de ses politiques en matière d'environnement. Pour lire ce rapport d'un expert indépendant nommé par l'Assemblée Nationale, cliquez ici. Pour lire la nouvelle de Radio-Canada à l'époque faisant état du premier rapport de Harvey Mead, cliquez ici.


Harvey Mead avait estimé que l'empreinte écologique de chaque Québécois était l'équivalent de 7 hectares alors que la planète avait une capacité d'environ 1,8 par individu.

Al Gore n'a pas voulu complimenter le Gouvernement canadien sur ses efforts envers la cause environnementale. Il a mentionné ne pas vouloir s'imiscer dans des sujets de politiques intérieures canadiennes. Respect et devoir de réserve du numéro deux américain. Sauf lorsque vient le temps de lècher Jean Charest. Al Gore nous a prouvé à tous qu'il était incohérent et qu'il aurait mieux fait de demeurer dans sa grosse chiotte énergivore avec ses copains, Bono et cie. Je ne croyais pas qu'Al Gore avait le nez brun lui aussi.

Entre losers, on sait se reconnaître et se supporter.

Stéphane Gendron




Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus