La bonne vieille tactique ...

Publié le par Stéphane Gendron

Voici mon explication (sur) réaliste du tapage entourant le coulage du Rapport sur la Commission des accommodements raisonnables:

Charest et le Cabinet du Premier Ministre ont reçu une copie préliminaire du Rapport de la Commission Bouchard-Taylor avant le commun des mortels. Situation tout à fait normale puisque Charest doit en faire présentation à son Conseil des Ministres dès demain en vue d'une diffusion grand public ce vendredi.

Comment tuer un Rapport ou tester les réactions publiques afin de prendre une position qui saura plaire à la majorité des Québécois inquiets? Le laisser couler dans un média et attendre les réactions en cascade. Il ne serait pas surprenant de constater que le Bureau du Premier Ministre soit à l'originie de ce coulage dans les médias. Un vieux truc de la politique... crasse. Parlez-en à un membre de la Tribune de la presse, à Québec ou Ottawa, et l'on vous confirnera ce vieux truc.

À toutes ces poules sans tête qui ont une opinion sur tout et rien, je dis: attendez au moins de lire la version finale et intégrale. Bien évidemment, les NANAlystes à la gomme s'en donneront à coeur joie en se basant sur les manchettes des manchettes des grands titres revus et publiés sous forme de "cut and paste". C'est d'ailleurs trop souvent le propre de la presse au Québec de véhiculer - par manque de ressources et paresse intellectuelle - une opinion "cut and paste".

Lu ce matin dans le Journal de Montréal, une excellente analyse de Benoît Aubin qui prédit les deux grandes tendances de vendredi prochain: les insécures et les aventuriers. À lire absolument en page 23 du Journal.

Bonne hystérie collective! On peut déjà vous prédire au moins 10 articles de Richard Martineau sur le sujet! Au Québec, ça rapporte de manger de l'arabe...

Stéphane Gendron

Publié dans huntingdon

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sylvain Lacroix 30/05/2008 06:11

Oui,c'est vrai qu'il ne faut pas les mettre dans le même tas.C'est vrai qu'il y avait eu des fous protestants qui ont piller,sacager et mis le feu aux couvents catholiques au XIXème siècle.Au Revoir.Sylvain Lacroix

Sylvain Lacroix 30/05/2008 04:47

Bonsoir Stéphane.Cette commission Bouchard Taylor est un gros zéro. Les immigrants musulmans continuent de nous imposer leur religions et plus ça change plus c'est pareil sauf ils ont adapter des noms communs et adjectifs comme un aveugle il faut dire maintenant non-voyant ou handicapé visuel et autre folies de la sorte pour nommer les immigrants et les citoyens de souches.Pendant ce temps,cette semaine à Trois-Rivières le diocèse de Trois-Rivières va fermer trois églises dimanche prochain pour toujours pour les vendres. Il s'agit des églises St-Philippe,St-François D'Assise et de Ste-Cécile dont deux ont déjà des promoteurs immobiliers en pourparler avec la Ville de Trois-Rivières pour transformées celles-ci en garderies,condominiums et salle communautaires.Quel beau gachis. C'est une tactique en effet pour faire réélir Jean Charest et le Parti Libéral du Québec qui monte dans les sondages et si nous étions en élection aujourd'hui il redeviendrai un gouvernement majoritaire.C'est à ni rien comprendre car il n'a rien fait depuis un an et nous autres nonos de Québecois que nous sommes on vote pour lui.Ça fait dur hein M. Stéphane Gendron ?Au Revoir.

Stéphane Gendron 30/05/2008 04:54


Oui, mais Sylvain, il ne fauit pas mettre tous les arabes et les nouveaux arrivants dans le même tas. C'est le phénomène similaire des Québécois et des catholiques qui ont émigré en
nouvelle-angleterre au XIXè siècle. Souvenez-vous de ce vent d'hystérie qui avait entraîné - de la part de Protestants - le pillage et les incendies des couvents catholiques... une psychose
collective s'était installée. Il s'agit de cycle de la vie et de grande peur pour souvent pas grand chose à se mettre sous la dent! Stéphane


Jean Lespérance 22/05/2008 10:48

@ M. Philux     Ici on n'est pas en Afrique. Nos chefs de tribus ne participent aux débats. Ils créent des commissions pour ne pas dire ce qu'ils pensent. Ils ont peur de paraître ridicules et avec raison. Vous n'avez donc pas compris que vous ne les verrez jamais sous l'arbre. Nos chefs de tribus ne sont pas les plus sages ou plus intelligents, ce sont tout simplement ceux qui sont assez riches pour se payer des fabricateurs d'images ou des agences de publicité. Les commissions n'existent pas pour parler des problèmes en profondeur afin de les régler. Ça, c'est trop long et ça prend du courage. On crée des commissions pour les minimiser et les escamoter à la satisfaction de tous. C'est un truc qu'on utilise et qui fonctionne assez bien, on crée une commission pour faire croire aux gens qu'on va régler un problème, mais on ne prend jamais de décisions qui demandent du courage ou qui pourraient faire perdre des votes.

sébas 22/05/2008 06:26

J'avais aussi pensé ce genre de coulage de paragraphes dans les médias car de toute facon charest était en France.Et ils ont meme exagérés dans ces quelques paragraphes car l'idée était peut-etre de blamer les Québécois sur quelques sujets (...en farce ) pour qu'à la sortie du rapport, les Québécois se disent ; AH BEN ! C'est pas si pire que ca ! (on va avaler plus facilement ce rapport !)Mais bien sur que LA FARCE n'est pas acceptable dans la réalité car pourquoi faudrait que ce soit la MAJORITÉ des citoyens qui sont chez eux à se soumettrent aux coutumes et habitudes des nouveaux arrivants qui sont en minorité !? Je veux bien croire que les Québécois sont très bonaces mais je ne peux pas croire que charest veule qu'on fasse de L'APPLAVANTRICE à grandeur du Québec !!!!J'ESPÈRE ! que les fuites qui sont sorties dans les journeaux étaient bien une mauvaise blague pour faire sursauter les Québécois et pour donner de l'eau au moulin-médias !?Car si charest (rapport) met le blame sur tous les Québécois,  je crois bien que la population n'acceptera pas cela et qu'ils voudront peut-etre sortir charest et aller en élection ?  

philux 21/05/2008 17:17

@ vous tous,Il y a bien longtemps, en Afrique, existait la tradition de l'arbre de "palabreS" ou palabra. "L'arbre des paroles" pourrait servir d'analogie à une commission parlement. Dans l'esprit d'une commission, il y a quelque chose comme une bonne intention de vouloir aller au fond des choses, et c'est bien et je crois ils y arrivent le plus souvent. Le second problème, c'est que devant autant de profondeur et donc autant de choix devant ces nouvelles possibilités qui s'ouvrent à nous, nous ayons besoin de courage et donc de conviction dans l'avancement d'une décision. Si nous éprouvons le besoin d'en parler c'est peut-être que ce n'est pas réglé. Dans la tradition de l'arbre de palabres, les chefs des différentes tribu se réunissaient sous cet arbre et DIALOGUAIENT DE BONNE FOI, jusqu'à ce que le conflit se règlent et que tous en arrivent à une entente. Les autres membres de la tribu contribuaient à ce dialogue en fournissant thé et nourriture tout le temps de la discussion... Ces dialogues pouvaient durer ainsi des jours et des jours mais tôt ou tard, par fatigue et motivé par dessus tous par ce désir de voulir régler autrement que par les armes, les chefs finissaient par abdiquer leurs positions et tout doucement la raison et le calme qu'apporte sa stabilité revenait sur la plaine... Il est à souligner que nous, la communauté, soutenons ces commissions par nos deniers et non notre intérêt et qu'au fond, faire preuve de prudence dans un moment de crise est peut-être un signe de sagesse. En fait, peut-être que si nous étions simplement plus honnêtes et plus impliqués dans nos intentions, nous sauverions du temps précieux et onéreux car la réalité ne correspond pas aux coûts pécuniers seulement. Pour finir, je dirais que les canadiens anglais s'occupent de ce genre de problèmes et de façon beaucoup plus sérieuse que "nous" es québécois de souche."Le bois dont est fait l'Homme est si courbe, que rien de bien droit ne pourra jamais en sortir" Emmanuel Kant