Une façon d'écoeurer les gens.

Publié le par Stéphane Gendron

Les autorités municipales de la ville de Shenyang, en Chine veulent démolir un quartier complet. Pour faire place à quoi? Au progrès! Or, histoire d'inciter (i.e. écoeurer) les gens à quitter et vendre leur appartement aux promoteurs, le "bureau de la démolition" diffuse sans arrêt des messages bruyants invitant les gens à quitter. Une histoire incroyable que vous pouvez constater sur le site de nouvelles continues France 24, en cliquant ici.

Au Québec, lorsque l'on veut se débarrasser des gens pour faire place au progrès, nous avons l'expropriation. Ceryaines langues sales diront qu'il s'agit d'une façon polie de mettre des gens - parfois indésirables - et des immeubles hors circuits. Tout est dans la façon de faire...

Stéphane Gendron


Publié dans huntingdon

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Carol Tremblay 30/12/2008 01:23

Stéphane,
As-tu un permis de conduire un char à boeufs? Si oui, j’ai un poste disponible en Chine pour toi.Action commune qui pourra consister parfois dans un simple travail manuel au service de la collectivité marxiste, mais travail acharné, continu, de telle façon qu'il... «risque d'amener lentement chez les fidèles un appauvrissement, voire une extinction, de toute vie spirituelle». Le R.P. Watine, s. j., qui fait cette remarque (Chine-Madagascar de septembre 1958), cite le cas d'un religieuse chinoise ainsi «éduquée» par le Parti.
«Elle seule conduit un char à bœufs, les 16 autres sont attelées à 7 traîneaux. Malgré le vent et la boue, elles font 6 et parfois 7 transports par jour...». Ailleurs les tâches ont un caractère stupide: «... les prêtres de Pengfu ont été cités à l'ordre du jour pour avoir couru pendant 15 heures pour essayer d'attraper des moineaux (une des quatre pestes nationales)»... «On en vient à se demander, conclut le R.P. Watine, si le travail, cette notion si noble en elle-même n'est pas UTILISÉ pour EMPÊCHER UNE ACTION PLUS HAUTE, sur le plan SPIRITUEL.» Cf. également, dans la même revue, au no. 73, de Noël 1958, «Chine rouge à vol d'oiseau», p. 17.

Carol Tremblay 30/12/2008 01:13

Cher Stéphane,
Le progrès selon la définition marxiste consiste à combattre toutes les religions, point à la ligne. LE PROGRÈS ÉCONOMIQUE N’EXISTE PAS DANS UN PAYS COMMUNISTE. Si tu en connais un, dis-le moi. La Chine communiste est en compétition avec Hollywood pour faire de la propagande.
En tant qu’avocat, tu devrais savoir que le droit à la propriété privée n’est pas protégé par les Chartes ni les lois. Nos gouvernements peuvent exproprier les citoyens comme ils le veulent. Robert Bourassa, Pierre Trudeau et bien d’autres ont exproprié des citoyens pour les déplacer. Les Gaspésiens peuvent t’en parler en long et en large. Les expropriés de Mirabelle ont fait les frais de la Charte de Trudeau, qui, en passant, était marxiste.
Tu aurais raison si les Chinois expropriés étaient seulement temporairement déplacés pour revenir dans des logements «progressistes» neufs. Mais ce n’est pas le cas. Tu devrais mieux connaître comment fonctionne un gouvernement marxiste athée.  Ils ont déporté des population entière et ils continuent à le faire.
Es-tu vraiment d’accord pour déménager des gens de la façon dont les communistes le font? Aimerais-tu que pour le «progrès» le gouvernement confisque ta demeure sans autre préavis avec la force des mitraillettes?
Mais je comprend que tu ais un penchant pour les méthodes chinoises. Là-bas, non seulement les avortements sont-ils permis, ils sont obligatoires.
Une famille qui désobéit se voit couper les rations quand ce n’est pas le sifflet. Les avortements sur la base du sexe sont choses courantes. C’est pour cela qu’il y a un tel déséquilibre entre le nombre d’hommes et de femmes. Si tu te cherches une femme en Chine, fais attention à toi. Les femmes sont une denrée rare.
Par contre, tu serais heureux en Chine. Personne ne peut manifester contre le droit inaliénable de tuer des enfants, des vieillards, des jeunes, des moins jeunes, des «réactionnaires» quoi. Tu aurais même le droit de dire que King Kong II de la Corée du Nord est grand.

Jean Lespérance 29/12/2008 18:26

Autre pays, autre moeurs. Si c'était des adeptes du Falun Gong, il y a longtemps qu'ils auraient été kidnappés, dépecés vivants et vendus morceaux par morceaux. Comme les hôpitaux et les prisons ne doivent pas coûter un sou  à l'État, tous les moyens sont bons. Pour la Chine, la persuation par les haut-parleurs est une façon hypocrite de montrer au monde entier qu'ils sont tolérants alors que dans les faits, des personnes disparaissent comme dans le régime de Saddam Hussein. La vie d'une personne en Chine ne vaut pas plus que celle d'un singe. 

Emma 29/12/2008 15:37

Pour les maisons euh... je veux dire taudis, je suis d'accord que l'on jette cela à terre pour faire place à du neuf.  Des fois, il y a des gens qui ont besoin de se faire dicter 'comment vivre' pour bouger et malgré leur raison car ils ne bougeront jamais.Pourtant s'ils sont bien honnêtes par la suite, ils verront que c'était nécessaire de sortir de leur 'misère'... faut arrêter de laisser aller, ce qui donnerait des quartiers 'bidonville' par la suite... faut penser à plus tard... immédiatement!!!