Pôvre Lola...

Publié le par Stéphane Gendron

Le Journal de Montréal nous rapporte ce matin en pages 10 et 11 l'épouvantable histoire de la pôvre Lola. Madame était en union de fait avec "Eric", un personnage sans doute bien connu du monde des affaires mais dont il faut taire le nom pour cause de droit familial. Peu importe.

Madame réclame le maintien de son jet-set au-delà de la séparation du couple. Les 3 enfants bénéficient déjà de leur père d'un train de vie royal depuis l'éclatement du couple: 35 000$ net d'impôt par mois, 2 nounous, une maison cossue de 2.4 M$, le chauffeur, le cuisinier, et les vacances annuelles, sans compter l'école privée, et Madame a la garde des enfants - avec ladite maison. Que demander de plus?

Or, Madame en veut plus "pour elle" pôvre victime de la manipulation de cet être "odieux" et "malsain" qui s'est servi d'elle pour assouvir ses bas instincts. Elle voulait se marier avec lui, mais - "Lui" - l'ogre, ne voulait pas. Madame mentionne que cette suituation la heurte dans ses valeurs traditionnelles, et qu'elle se sent frustrée et victime de discrimination vis-à-vis le Code civil du Québec qui ne fait rien pour la protéger.

À l'écoute des arguments de Me Anne-Marie Goldwater, j'ai failli en vomir.

Premièrement, ne me parlez pas de valeurs traditionnelles dans ce débat à la con. Le journaliste Fabrice de Pierrebourg rapporte que l'union de ce "couple" a débuté en 1991 alors que Lola "...n'avait que 17 ans... lorsque son regard a croisé celui de l'homme d'affaires, de quinze ans son aîné, sur une plage brésilienne."

Excusez-moi. Ai-je bien lu? 17 ans, sur une plage du Brésil ? Une mineure ne peut pas se payer un voyage au Brésil à cet âge pour aller s'étendre sur une plage. S'il s'agit d'une brésilienne - et c'est fort possible - je m'interroge alors sur le concept des "valeurs traditionnelles" lorsque'on laisse sa pitoune se prélasser sur une plage et encourager un vieux cochon à lui sauter dessus. Monsieur avait 15 ans de plus - 32 ans. Qui accepterait que sa fille de 17 ans baise avec un gars de 32 ans via une plage brésilienne. À moins que je sois débile...Frappez-moi s'il-vous-plaît.

Lola est l'artisan de son propre malheur: drogue, tentative de suicide, avortement, aventure extra-conjugale... Je ne juge pas le style de vie. Ce n'est pas de mes affaires.  Mais ne venez pas me parler de valeurs traditionnelles!

Au Québec, le droit nous accorde 3 choix d'union, avec trois régimes différents: l'union de fait (sans aucune protection), l'union civile (avec protection) et le mariage civil (avec pleine protection). Dans les trois cas, la protection des enfants issus de l'union est complète et identique.

L'argument de Me Golwater ne tient pas la route. Le Code civil est discrimnatoire parce qu'il n'encadre pas les unions de faits vis-à-vis les protections données dans les cas de mariage et d'union civile.

Doit-on rappeller à Me Golwater qu'un contrat nécessite le consentement de 2 personnes, et que Monsieur ne voulait rien savoir d'un mariage avec Lola?

Lola a profité d'Éric et vice-versa. Maintenant que le gâchis est constaté, que Lola aille travailler de 9h00 à 17h00 comme tout le monde. La vie de princesse est terminée, ma pôvre petite Lola! Tu as joui - comme la cigale - et bien c'est le temps d'aller danser pour te faire un peu d'argent!

Stéphane Gendron 

Publié dans huntingdon

Commenter cet article

Styve P. 29/01/2009 08:46

Bonjour à toutes et tous, particulièrement à S. Gendron. Félicitation pour votre blog, votre franc parlé et vos opinions qui me représentent presque à 100% du temps! Vous me reprendrez si je me trompe et que j'ai mal saisi le fond de cette histoire, mais le fond du débat avec cette chère Lola et son avocate qui "saute sur l'occasion", c'est le droit des femmes qui demandent une pension PERSONNELLE à la suite d'une séparation après une relation en union libre. (sans mariage) Elles ne se plaignent pas de la pension pour les enfants, mais la pension pour ELLE, Lola. Non? Qu'importe les montants impliqués, qu'il lui donne ce qu'il veut et qu'elle demande ce qu'elle veut, on s'en fout! L'énorme problème, c'est ce qu'elles veulent faire changer dans le code civil, et ce, pour n'importe quel "fou" vivant au Québec! Moi, mon voisin, vous tous qui me lisez... Imaginez si elles parvenaient à faire faire ce "changement"! Un bref exemple de ce que ça pourrait entrainer: « Un contracteur qui oeuvre depuis 25 ans et qui a gagné sa vie à la sueur de son front qui tombe en amour avec une belle et jeune serveuse (18 ans minimum!!!) et qui s'engage en vie commune. Un an plus tard la "miss" vire son capot de bord et quitte. Elle aurait donc droit à sa propre pension personnelle, et ce, de façon tout à fait légal, même sans enfant. »Si j'ai bien saisi le fond de cette histoire et que mon exemple est valable et serait appliquable à n'importe qui, j'ose à peine imaginer les dérapages qui s'en découleraient!! On ne se cachera pas la vérité de la nature humaine, soit, les hommes (normaux) focus sur l'apparence et les femmes sur ce que l'homme peut lui apporter (finance, stabilité, paternité, ex) lors d'une nouvelle union. Un n'est pas mieux que l'autre, on se complète, point final. Personnellement, si j'avais un "gros porte-feuille", ce qui n'est pas le cas, j'y penserais à deux fois avant de ramener une nouvelle flamme vivre sous mon toit avec un tel changement dans le code civil!!!!

Martine 27/01/2009 00:58

Jusqu'où va aller la bêtise humaine! Je ne comprends pas qu'il y ait une juriste assez bebête pour défendre une cause comme ça. C'est enlever toute valeur à l'institution du mariage tant civil que religieux . C'est à cause des profiteuses comme cette Lola que les hommes ont peur d'épouser les filles honnêtes comme moi.  Franchement  s'il faut qu'elle réussisse à faire modifier le code civil les hommes voudront ^plus rien savoir des femmes même en union libre. Ça va être bon pour notre essor démographique puis moi je lâche ma job de fonctionnaire puis je m'en vais finir mon Barreau que j'ai commencé il y a 4 ans puis je vais être aussi riche que Lola.

Lyn 26/01/2009 21:31

Bonjour Stéphane je vous ai fais part plutot d'un commentaire concernant Lola vs Ti-guy. Je souhaite svp que vous n'en tenez pas compte car Il y a une ressemblance physique entre les 2 ex-conjointes et je croyais qu'il s'agissait de la 2e Femme mais je viens de voir un article américain avec photo a l'appuis et il s'agis bien de la 1ere femme... Mais attendez de voir la suite si il y a rupture un jour avec la 2e ..Ouf! http://www.pokerbloggs.com/poker/rizia-moreira-vs-guy-laliberte/469/Merci Stéphane.

LC 26/01/2009 21:08

Bonjour Stéphane,En passent félicitation pour ton travail puis lache pas!J'écris ici pour vous dire que j'ai par le passé cottoyé la pôvre 'Lola' car on a fait nos études secondaire au même endroit soit a la Polyvalente Georges-Vanier sur la rue Jarry, ironiquement non-loin des installations de son célebre ex-conjoint. Alors illustre inconnue, elle regardait déja les autres de haut. Je n'ais jamais pu blairer cette fille a cause de son attitude de 'tête enflée'. De plus elle était bien loin d'être au sommet de sa beauté je peux vous le dire!! Alors ce qu'elle revendique aujourd'hui ne m'étonne pas de sa part. Elle a toujours pensé Jet-set celle-la. j'espere qu'elle n'aura rien de plus de ti-Guy déja pas mal généreux.

Carol Tremblay 24/01/2009 04:14

Réponse à Marjo
Chère Marjo,
Il ne lui a pas fait trois enfants; ils ont fait trois enfants. Maintenant, elle est certainement la mère des trois, mais à savoir si le géniteur est l’homme de plusieurs millions de dollars, c’est autre chose.
Ce qui est remis en question ici, c’et la pertinence de donner à des couples non mariés des avantages de couples mariés. Cela ouvre les portes à des irresponsables de faire des enfants sans peser le pour et le contre. Dans l’Église catholique, il faut suivre des cours de préparation au mariage. Ce n’est pas requis pour les mariages civils et le concubinage. Mes lapins n’ont pas eu de cours de préparation au mariage pour se multiplier. Le but n’est pas d’améliorer la société des lapins, mais de manger du civet à satiété. La garde partagé se résume à savoir qui va surveiller la cuisson.
L’avocate de Lola n’a aucune idée des qualités requises pour fonder une famille. Elle est juste bien assez folle pour parler de religion et de modes passéistes. Elle semble plus habile à faire de l’argent avec les divorces. C’est peut-être pour cela qu’elle fait la promotion de l’instabilité. C’est payant et cela assure du travail pour l’avenir. Pas de divorces, pas d’avocat!
 
Cessez de vous faire dorer la pilule par la propagande féministe. C’est faux de dire qu’elle veulent le bonheur des femmes. Leur but est loin d’être aussi noble. Aussi, quand ces hystériques sont mises en face de leurs contradictions, elles deviennent folles comme c’est pas possible.
Si vous avez le temps, appelez la Fédération des Femmes du Québec, et demandez-leur pourquoi elles demeurent stoïques devant les avortements sélectifs basés sur le sexe. À Montréal, des bébés filles sont avortées parce qu’elles sont des filles. Je l’ai fait et la réceptionniste m’a raccroché au nez. Je puis vous renseigner sur la naissance de la Fédération des Femmes du Québec. Saviez-vous que le premier conférencier invité à prendre la parole fut René Lévesque? Pour des féministes, inviter René Lévesque n’est pas un signe d’intelligence, mais bien de similitude dans les mentalités. Demandez à la vraie femme de René ce qu’elle pense de son beau mâle.
Paternellement,Carol, avocat des causes perdues et retrouvées!